• Accueil
  • Interview
  • Armel Mouafo : « Les équipes n’ont pas respecté scrupuleusement les consignes (...)

Armel Mouafo : « Les équipes n’ont pas respecté scrupuleusement les consignes qui sont écrites sur ce ballon »

Camfoot

Représentant de la zone Afrique et Europe de l’Est de la marque Garman équipementier de la Ligue professionnel de football du Cameroun Lfpc, Armel Mouafo réagit à la suite de la polémique autour de la mauvaise qualité des ballons Garman ayant fait le tour de la presse sportive au Cameroun. Dans cette interview, il souligne le non respect des règles d’usage de ce ballon

Le 4 février 2016
commentaires

Vous êtes le représentant Afrique et Europe de l’Est de la firme Garman sponsor de la ligue professionnelle de football du Cameroun (Lfpc). Comment réagissez-vous à cette polémique autour de la mauvaise qualité des ballons Garman ?

Je ne saurais vous dire exactement ce qui se passe. J’ai suivi que durant une séance d’entrainement avant le match d’ouverture de la Ligue 1, il y a des ballons qui ont explosé.

Face à cela je suis moi-même venu voir ce qui se passe. J’ai assisté aux entrainements. Après avoir testé un ballon, j’ai constaté qu’il était trop lourd. Ce qui signifie que les équipes n’ont pas respecté scrupuleusement les consignes qui sont écrites sur ce ballon. J’ai juste demandé que chaque équipe se trouve un baromètre pour pouvoir pomper leur ballon. Vous avez eu l’occasion de vivre le lancement officiel du championnat le 30 janvier 2016 dernier. C’est avec le même ballon qu’on a joué et vous avez vu tout s’est bien déroulé et le ballon ne s’est pas percé. Je pense que ces cas signalés n’étaient que des cas isolés qu’on exclut pas puisque, cela arrive même durant les coupes du monde.

Est ce que les ballons Garman respectent les normes conventionnelles de fabrication des ballons prévues par la Fifa ?

Bien sûr nos ballons sont utilisés presque partout dans le monde entier. En Italie, aux Etas Unis. Demandez à Alexandre Nesta, entraîneur de l’équipe de Miami, qui utilise ce ballon dans son équipe. Ce n’est pas la première fois que le ballon Garman est utilisé sur le territoire camerounais. Je vous rappelle que durant les jeux universitaires de Yaoundé 1, ce sont les ballons Garman qui étaient utilisés. Depuis que nous avons remis des équipements à toutes les équipes de la ligue, il faut dire que c’est la première fois que nous entendons parler de ces problèmes là. Mais comme je dis, ça peut arriver.

Est-ce que les conditions climatiques peuvent expliquer les désagréments constatés sur vos ballons ?

Je pense qu’il est trop tôt pour tirer ce genre de conclusion. Même le match d’ouverture s’est joué sur une chaleur torride et on a vu comment il y avait du spectacle et le ballon n’a posé aucun problème. Disons que c’est la première fois que l’on utilise ce ballon au Cameroun pour le championnat. Attendons deux à trois mois et on pourra tirer quelques conclusions. Nous avons remis à la Ligue près de 1200 kits, si parmi tous les kits la polémique naît seulement autour des ballons, je crois qu’on tiendra compte. Si dans les jours et les mois à venir, on constate encore ce genre de désagréments, on pourra prendre des mesures qui s’imposent.

HVN


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches