Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Dossiers
  • Voirie urbaine : la difficile équation des routes à Bafoussam

Voirie urbaine : la difficile équation des routes à Bafoussam

Camfoot

Dans un état désastreux actuellement, la voirie urbaine de Bafoussam devrait faire sa mue avant le grand rendez-vous de 2019.

Le 18 août 2017
commentaires

Dans la perspective de la coupe d’Afrique des nations (Cameroun 2019), les routes de Bafoussam devraient changer de visage. D’après le gouverneur de la région de l’Ouest, les acteurs impliqués dans cette tâche vont se déployer après la saison des pluies. Il s’agira concrètement, de construire au moins 70 kilomètres de routes. Le but principal, est de faciliter la circulation pendant la Can 2019. Et les routes ciblées prioritairement apprend-on, sont celles qui mènent à l’aéroport de Bafoussam-Bamougoum ; au stade omnisports de Bafoussam ; aux stades d’entrainement et structures d’hébergement, aux hôpitaux… Aussi, les routes qui vont des principales villes du Cameroun pour Bafoussam, devraient bénéficier d’une cure de jouvence. « Nous avons identifié deux flux de déplacement. Il y a le flux principal qui sera véhiculé par trois axes. Les Nationales n°4, 5 et 6. En ce moment sur la Nationale n°4 (Yaoundé - Bafoussam), envisageons des travaux de réhabilitation. Nous en procédure de contractualisation. Sur la nationale n°6, le point critique était Babadjou – Bamenda. Nous avons déjà attribué le marché à Satom qui est entrain de s’installer. Sur la nationale n°5 (Douala – Bafoussam), nous sommes à l’étape des études  », éclaire un fonctionnaire du ministère des travaux publics.

Notons que ces projets routiers seront financés par l’Etat notamment la présidence de la république à travers le fonds spécial Can, le ministère des travaux publics, le ministère de l’Habitat et du développement urbain, la communauté urbaine de Bafoussam, la France à travers son programme C2D. « Il y a plusieurs financements qui sont en vue pour améliorer l’état des routes et l’image de la ville de Bafoussam. L’aménagement des routes dans la ville de Bafoussam seront exécutés à plusieurs vitesses. Ceci est justifié par le fait que les financements sont issues de différents bailleurs de fonds : Etat par le budget spécial Can, ministère des travaux publics, habitat et urbanisme et de l’habitat. L’essentiel de ses projets seront lancés dès la fin de la saison des pluies  », précise Awa Fonka Augustine, gouverneur de la région de l’Ouest.

Gaël Tadj


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 18 août à 21:21, par small lion En réponse à : Voirie urbaine : la difficile équation des routes à Bafoussam

    Les comploteurs tapis dans lombre passe leur temps a insulte notre Cher et beau pays. Pourtant quel autre pays africain peut se targuer davoir les infrastructures que nous avons ? Le Chad ? La Centrafrique ? Le Niger ? La Gambie ? Le Liberia ? Jattends vos reponses bandes danti-patriotes ! Paul Biya Oye !!Emergence 2035 Oye !!

    Répondre à ce message

  • Le 18 août à 18:38, par Footfootfoot En réponse à : Voirie urbaine : la difficile équation des routes à Bafoussam

    J’espere qu’il y aura des robinets d’eau potable pour tous les gens qui vont arriver a bafoussam.

    Pourquoi n’aviez vous pas faite ces rues il ya des decenies ? Pourquoi attendre qu’il y es des etranger pour enfin faire des travaux qui vont mettre ces etrangers alaise ? Donc les Camerounais ne peuvent pas etre alaise dans leur propre pays ? Regardez comment nos autorites nous prennent pour des cons.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches