Fundesport

Que deviennent les « fils » d’Eto’o ?

Camfoot

La Masia, le moule policé du FC Barcelone, passe depuis le mois de janvier dernier par des moments difficiles, marqués par une crise de résultats qui a orchestré la déchéance du Barça B, l’antichambre de la forteresse catalane. En dépit de la relégation des juniors barcelonais en troisième division cette saison, l’équipe tire toujours le diable par la queue.

Le 5 février 2016
commentaires

Cette situation a sorti les dirigeants barcelonais de leurs gongs, qui ont sonné un dégraissage massif qui de fait avait déjà débuté depuis le début de cette nouvelle décennie.

Du coup, les jeunes talents camerounais placés à la Masia, plus d’une quinzaine, sous les soins de l’ogre Samuel Eto’o, ont inéluctablement fait les frais de cette décongestion. Même les joueurs les plus prometteurs n’y ont pas échappé. Fabrice Ondoa, Lionel Enguené, Richard Ebwelle, Alexis Meva… sont tous partis, et ont néanmoins réussit à trouver un tremplin pour relancer leur carrière respective.

André Onana (gardien de but, Ajax Amsterdam)

Il est l’un des derniers de la fratrie à déposer ses valises au Barça en 2010, et après cinq années, les dirigeants catalans et ceux de l’Ajax Amsterdam ont trouvé un accord pour son transfert en janvier 2015 au club hollandais. Il a déjà répondu à deux convocations avec les Lions indomptables et connait une bonne marge de progression à l’Ajax où il est arrivé à 150.000 euros, avec des variables qui peuvent atteindre les 500.000 euros s’il parvient à l’équipe première.

Fabrice Ondoa (gardien de but, Gimnastic de Tarragona)

Il est avec André Onana et Fils Tina Tina, les seuls gardiens de but des « enfants d’Eto’o », et le dernier des trois à avoir quitté le Barça B en fin décembre 2015 alors qu’il traversait déjà une deuxième saison dans l’oisiveté. Cependant, il continuait à garder sa place de numéro un chez les Lions jusqu’au retour d’Idris Carlos Kameni en sélection, faute de temps de jeu en club. Même en s’engageant avec le Gimnastic de Tarragona (D2) en Espagne, il cire toujours la banquette, et a du assister du banc de touche à la victoire de son club le week-end dernier face à Tenerife (2-1).

Lionel Enguene (milieu de terrain, Antalyaspor)

Beaucoup trouvait en lui l’un des éventuels successeurs de son « père » lorsqu’il arrivait âgé de 11 ans seulement au FC Barcelone. Placé à la Masia, on s’est languit d’impatience de voir le jeune joueur en sortir pour se mettre véritablement en selle mais, rien. Ce jusqu’à ce que les dirigeants barcelonais décident aussi de se séparer de lui à la faveur du dégraissage qu’a subi le Barça B. Il a fallu qu’Eto’o use de sa stature à Antalyaspor pour le faire recruter dare-dare pour un contrat d’une durée de trois ans et demi afin de ne pas le laisser errer longtemps.

Franck Bagnack (défenseur, FC Nantes)

Même s’il est nimbé de quelques sélections avec les Lions indomptables seniors, ce n’est pas tant cette expérience internationale qui a empêché au FC Barcelone de se passer de lui. Il en a eu mal au point de menacer de porter plainte aux responsables du Barça pour licenciement abusif même si ceux-ci lui avait réglé au préalable ses compensations jusqu’en juin 2017, date-line de son bail. Il a néanmoins trouvé chaussure à son pied en s’engageant avec le FC Nantes à la clôture du mercato estival le 30 janvier dernier. Franck Bagnack n’intégrera pas l’équipe première mais évoluera d’abord avec l’équipe réserve des Canaries pour une remise à niveau après sa grosse blessure la saison dernière.

Jean-Marie Dongou (attaquant, Real Zaragosse)

Il n’a pas trimé longtemps pour se trouver un club après sa résiliation au Barça où il a passé six ans, joué 113 matchs et inscrit 26 buts. Des stats qui ont plutôt séduits le Real Zaragosse (D2), qui l’ont immédiatement contacté pour une pige de six mois en fin janvier dernier. Dongou y a rebondi et devrait prolonger avec le club s’il est admis en Liga A la saison prochaine.

Alain Richard Ebwelle (milieu de terrain, CD Castellón)

On lui vouait aussi un avenir très prometteur, mais Alain Richard Ebwelle, arrivé en Catalogne en 2007, a été cédé à Valence Mestalla, l’antichambre du FC Valence. Il y est resté jusqu’au mois de janvier. Depuis le 1er février 2016, Ebwelle est joueur du CD Castellón, une équipe de troisième division, groupe 6 en Espagne.

Alexis Meva (attaquant, vers Portland Timbers)

Il était encore parmi les rescapés de la saignée barcelonaise, et bien parti pour rester au Barça. Seulement, Alexis Meva a demandé et obtenu une résiliation de son contrat avec l’équipe catalane, en faveur d’une nouvelle aventure en MLS. Selon la presse espagnole, l’attaquant de 18 ans a donné son accord de principe pour jouer avec les Portland Timbers, l’équipe championne de MLS la saison dernière. Il devra cependant évoluer avec l’équipe B des Timbers.

Par Armel Kenné


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches