• Accueil
  • Dossiers
  • Les « fils » d’Eto’o : ceux qui n’ont pas percé

Fundesport

Les « fils » d’Eto’o : ceux qui n’ont pas percé

Camfoot

Ils sont pour la plupart issus de la première cuvée des joueurs emmenés par Eto’o en Espagne en 2006. Leur moyenne d’âge est de 23 ans, et ils devraient aujourd’hui faire les beaux jours des clubs européens s’ils avaient percé. Hélas, Fils Tina Tina, Yannick Djounsia, Emmanuel Ateba Zebaze…ont disparu, la vingtaine tassée, des radars et sont introuvables dans les prés occidentales.

Le 5 février 2016
commentaires

Yannick Adamu Djounsia

Il appartient à la première cuvée des joueurs arrivés à la Masia en 2006. Après cinq ans passés dans le moule du club, il quitte en 2011 et s’engage avec le CD Almeda de Cornellá avant de filer à la réserve du Sparta Prague ensuite. Sa carrière n’a jamais réellement démarré depuis lors.

Fils Tina Tina

Comme Djounsia, la carrière de Tina n’a jamais décollé en dépit du forcing de son mentor qui l’a pris sous son aile en 2009 lorsqu’il quittait le Barça pour l’Inter Milan. Tina fut alors placé au centre de formation de l’Inter pour parfaire son talent, et depuis, plus rien…

Emmanuel Ateba Zebaze

En 2010, il quitte ses copains du centre de formation pour tenter de voler de ses propres ailes, et prend la direction de la Turquie où les choses ne se sont pas très bien passées.

Vivaldi Bakoyock

Lâché par les dirigeants catalans qui lui avait délivré en 2012 un bon de sortie, il prend la direction du Sparta Prague où il rejoint la réserve.

Armel Kenné


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches