Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Dossiers
  • Modeste le Milloniaro, Geremi Président, Bahoken étudiant

Confédérations 2003 : deuxième partie

Modeste le Milloniaro, Geremi Président, Bahoken étudiant

LNE

Que deviennent les Lions de l’odyssée française ? La deuxième partie du dossier réalisé par La Nouvelle Expression s’intéresse notamment à Modeste Mbami, Njitap, Eto’o, Emana, Njiefi, Kweuke, Mettomo, Epalle et Gustave Bahoken.

Le 16 juin 2017
commentaires

Modeste Mbami : Empereur en Colombie

Le médaillé d’or olympique de 34 ans veut vivre sa passion jusqu’à la lie, et se voit encore capable d’apporter au football. Modeste Mbami se refait une jeunesse en Colombie au FC Millonarios en Liga Aguilla (Championnat de Colombie), où il a déjà passé un semestre et disputé une quinzaine de matchs avec l’équipe de Bogota.

Geremi Njitap : je jure au nom du footballeur

Le foot, c’est sa vie. Après une riche carrière de football à bourlinguer dans les grands clubs d’Europe, l’ex latéral droit des Lions s’est reconverti dans l’administration du foot. Il se fait défenseur des intérêts des footballeurs camerounais, et est depuis l’année dernière, président du Syndicat national des footballeurs camerounais (Synafoc), doublé de sa casquette de membre du comité exécutif de la Fécafoot.

Samuel Eto’o : l’inusable capitaine d’Antalyaspor

Il continue à côtoyer les cimes du football mondial, en dépit de ses trente-six piges. Le meilleur buteur de l’histoire des Lions demeure en activité et régale encore de son talent sur les prés européens avec son club Antalyaspor. Eto’o est par ailleurs capitaine de cette formation de Super Lig Turc, avec laquelle il est lié jusqu’en 2018.

Achille Emana : Eto’o peut, moi aussi

Il est d’Eto’o comme d’Emana. L’ancien médian des Lions a encore les fourmis dans les jambes, et profite d’une fin de carrière plutôt sereine au Gimnastic de Tarragone en Liga Adelante, la deuxième division en Espagne. Même s’il souffre de quelques pépins physiques en ce moment, Achille Emana, 35 ans, continue de vivre sa passion sur le rectangle vert.

Puis Ndiefi : le pro à la rescousse des amateurs

A 41 ans, l’attaquant camerounais peine à quitter les pelouses de football, même s’il ne joue plus au haut niveau. « Tortue Ninja » met son expérience au service d’ Harly-Quentin (promotion interdistrict) dans l’Aisne en France, où il occupe par ailleurs un poste de Directeur sportif, en charge des U10 de cette formation. Il envisage également de passer dès l’année prochaine ses diplômes d’entraineur.

Eric Kwekeu : bientôt une carrière d’entraineur ?

Le portier camerounais de 37 ans était encore en activité jusqu’à la saison dernière, et gardait les buts du club gabonais du CF Mounana. Il a d’ailleurs été sacré Champion du Gabon en 2016 avec cette équipe. Il ne figure plus dans l’effectif cette saison, et songerait déjà à sa reconversion. En août dernier, Eric Kwekeu, deuxième gardien à la Coupe des Confédérations 2003, a obtenu un Certificat d’entraineur des gardiens de haut niveau à l’issue d’un séminaire de formation Fifa au Centre d’Excellence de la Caf à Mbankomo.

Lucien Mettomo : l’indomptable Team manager

Pour sa reconversion après les stades, le natif de Douala s’est engagé au Synafoc où il en est le deuxième vice-président. En outre, il a été porté au poste de Team manager de la sélection nationale des moins de 17 ans en février 2016.

Joël Epalle : entraineur en pleine bourre

Parmi les héros de France 2003, il est l’un des premiers à s’être reconverti à l’entrainement. Titulaire d’un Brevet d’entraineur de football (Bef) obtenu en 2015 au même titre que Patrick Mboma, Epallé était déjà aux commandes du Val d’Europe en tant qu’entraineur-joueur. Depuis lors, il vole de succès en succès avec cette équipe d’amateurs, qui vient d’accéder en Division supérieure régionale de la Ligue de Paris-Île-de-France. Il s’était vu assigner cet objectif sur un échéancier de sept ans, mais il l’a atteint bien avant, en y mêlant ses qualités d’ancien joueur expérimenté.

Gustave Bahoken : halte au foot, place à l’école

Il a donné au foot à sa manière, mais n’en attend pas grand-chose. Contrairement à d’autres qui se sont reconvertis dans l’entrainement ou dans le management administratif, l’ancien joueur de Coton sport de Garoua est retourné sur les bancs. Il suit actuellement une formation à Angers en France, en action commerciale, dans l’optique d’obtenir un Brevet professionnel en la matière et mieux envisager sa retraite.


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches