Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Dossiers
  • Bidoung Mkpatt : l’apôtre de la gloire des Lions indomptables

Bidoung Mkpatt : l’apôtre de la gloire des Lions indomptables

Camfoot

Après les expéditions glorieuses de Sydney en 2000 et Bamako en 2002, le ministre des Sports et de l’éducation physique qui a conduit la délégation camerounaise en terre gabonaise, vient d’ajouter une nouvelle étoile à son écharpe.

Le 22 février 2017
commentaires

On peut l’aimer ou le détester. L’aduler ou lui jeter l’opprobre. Le célébrer ou le vomir. L’accuser d’avoir signé un pacte de non-agression contre la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) avec laquelle on dit avoir noué un deal nocif pour l’avenir du sport roi au Cameroun. Mais, il sera difficile de ne pas mentionner son nom dans l’éventail des hommes de l’ombre ayant contribué à l’épopée glorieuse des Lions indomptables au Gabon. Les faits sont têtus et nous obligent à reconnaitre que le mérite ne revient pas qu’aux joueurs et aux encadreurs, mais également au patron des Sports. Souvenons-nous que c’est sous Bidoung Mkpatt que le football camerounais a écrit quelques-unes de ses plus belles performances avec une Coupe d’Afrique des nations remportée en 2002 à Bamako au Mali, une médaille d’or olympique à Sydney en 2000 et une finale de Coupe des confédérations à Lyon en France 2003. Les cadets ont remporté la seule Can de l’histoire du Cameroun en 2003. La même année, les espoirs ont remporté la médaille d’or des jeux africains au Nigéria.

La trompette de la victoire

Onze années plus tard, après un passage par le placard et une résurrection au ministère de la Jeunesse, Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt qui est né à Nanga Eboko un 16 novembre 1953 revient donc dans le sport et embouche à nouveau la trompette des victoires. Malheureuses finalistes de la Can féminine 2016 qu’il a organisé, les Lionnes indomptables redonnent au football féminin ses lettres de noblesses en remportant la médaille d’argent. A la Can 2017, il mouille le maillot ! Régulièrement informé de la météo au sein de la tanière, l’ancien directeur de l’Institut national de la Jeunesse et des sports a tantôt joué les papas poules, les négociateurs, les motivateurs s’il n’a pas tout simplement été un parent pour ces jeunes Lions indomptables en qui aucun camerounais n’avait misé un copeck. Même si l’affaire des primes a quelque peu noircit son séjour en terre gabonaise, il reste que l’homme a tenu la dragée haute.

Exigeant et charismatique

C’est que, le patron des Sports a cru au potentiel des poulains d’Hugo Broos et en cette solidarité sans bornes qui les a finalement propulser sur le toit du continent. En fait, le quotidien du chef de la délégation camerounaise en terre gabonaise n’était pas de tout repos. Personnage extrêmement pointilleux et très porté vers la politique des résultats, il multipliait les réunions de mobilisation depuis le début de la compétition. A chacune de ses interventions, c’est un Bidoung Mkpatt ferme, exigeant, martial et charismatique qui s’adressait aux désormais quintuples champions d’Afrique. « Le Cameroun rentrera du Gabon avec le trophée au soir du 05 février 2017 », avait-il prescrit au staff technique. Et de recommander aux fauves d’être les meilleurs sur le terrain et permettre aux millions de Camerounais de retrouver la fierté qui se fait rare depuis quelques temps au regard des résultats cahin-caha du Onze national. Pari gagné puisque les Lions indomptables sont 5 étoiles.

Christou Doubena

Notre dossier


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches