Coupe du Cameroun 2016

Branco « si je termine par Bamboutos... ce serait l’idéal »

Camfoot

Le Lion Indomptable de la génération dorée de Sydney 2000 a accepté de répondre à nos questions. Dans cette interview, il parle entre autres, de son soutien à Bamboutos. Le champion olympique, n’écarte la possibilité d’arborer les couleurs des Mangwa Boy’s.

Le 25 octobre 2016
commentaires

Qu’est-ce qui a motivé cette promesse que vous avez faite à Bamboutos FC ?

Déjà, je suis actif à Bamboutos depuis trois années. Je travaille en collaboration avec le président Justin Tagouh. Par exemple, c’est moi qui étais à la base de la venue de Nicolas Alnoudji au club. Parfois, il se réfère à moi depuis l’Allemagne quand il a besoin de certains conseils. Je soutiens l’équipe également sur le plan matériel. Et comme l’équipe est qualifiée pour la finale de la Coupe du Cameroun, j’ai décidé de faire cette promesse. En cas de victoire dimanche prochain, je vais offir trois millions FCFA aux joueurs et à l’encadrement technique.

Vous dites que vous êtes proches de l’équipe depuis quelques années. Est-ce que Bamboutos peut espérer enrôler d’autres joueurs de renom la saison prochaine grâce à votre entregent ?

Le président m’a proposé de prendre une licence pour faire remonter l’équipe. Mais pour le moment, je viens d’arrêter ma carrière (ça fait six mois) ; je suis encore entrain de me reposer en Allemagne. Ce que je fais n’est qu’un soutien parce que c’est l’équipe de mon village. Mais s’il y a des possibilités de soutenir l’équipe, pourquoi pas ? Pour l’instant, ça s’arrête juste à la finale de la Coupe du Cameroun et après on verra s’il y a d’autres choses à faire.

Est-ce que ça vous tente d’enfiler le maillot de Bamboutos FC, ou bien de rentrer jouer au pays comme l’ont fait certains de vos anciens coéquipiers en sélection ?

S’il y avait des infrastructures et si le championnat était bien organisé, je pouvais bien rentrer, puisque j’ai des amis comme Pierre Wome Nlend et Nicolas Alnoudji qui sont rentrés jouer au pays. Pour le moment, ça ne me tente pas trop même si physiquement je peux encore donner. Mais pour le moment, je veux juste me consacrer à aider l’équipe à gagner la finale de la Coupe du Cameroun. J’irai un peu remonter le moral des joueurs à Limbe. Depuis que je suis au pays, j’ai engagé des discussions avec le président Justin Tagouh pour voir ce qu’il y a lieu de faire. C’est après la finale que je verrais si je change d’avis et m’engage pour la saison prochaine à prendre une licence dans Bamboutos. Je ne mène pas encore cette réflexion.

Vous venez d’arrêter votre carrière, ce sera quoi la reconversion ?

Je compte rester un peu dans le football. Et comme je l’ai dit plus haut, j’ai discuté avec le président de Bamboutos pour voir ce qu’il y a lieu de faire maintenant que j’ai arrêté ma carrière et que j’ai plus de temps. Je verrai comment donner un coup de main à Bamboutos, mais rien n’est encore clair parce que cela fait juste quelques jours que je suis au pays et je n’ai pas encore eu le temps de bien mûrir la réflexion. Je compte aussi me lancer dans les affaires comme opérateur économique. Sur le plan sportif, je pourrai ne pas me limiter à Bamboutos. En guise de rappel, j’ai commencé ma carrière à Unisport de Bafang il y a 20 ans, qui est le club du village de ma mère ; maintenant si je termine par Bamboutos qui est le club du village de mon père, ce serait l’idéal. C’est dire que pour le moment je réfléchis encore.

Réalisée par Gaël Tadj, au téléphone


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches