Réactions : Canon vs Panthère (2-1)

Publié le 18 mai 2014
commentaires

Richard Engola Nkaké, gardien du Canon sportif de Yaoundé

Je suis satisfait de ma prestation, et de celle de l’ensemble de l’équipe. Avec cette deuxième victoire d’affilée, on redonne espoir à notre public, de continuer à croire en nous, mais aussi aux dirigeants, de continuer à nous soutenir financièrement. C’est vrai qu’on a retrouvé une vraie animation avec Yazid Atouba qui est un élément clé, mais avant, Canon jouait très bien aussi. Ni lui, ni moi-même ne sommes les seuls à participer à cette victoire, même si je dois reconnaitre que mon rôle est de toujours donner au moins 80 à 85% dans un match. Et je compte bien perpétuer cela pour m’améliorer et viser une sélection avec une équipe nationale, pourquoi pas ?

Narcisse Tinkeu, entraineur du Canon sportif de Yaoundé

Notre force s’est faite sur le plan mental. Et par expérience, je vous le dit, lorsque dans un match vous êtes à dix contre onze à domicile, c’est plus difficile pour l’équipe qui est en surnombre. Nous avons marqué le premier but, bien heureusement, mais les enfants, vous savez, ils sont tombés dans la facilité, et Panthère en a profité pour égaliser. Mentalement, nous sommes forts. La force de Canon c’est la dynamique de groupe.

Rodrigue Tchakounté, capitaine Panthère sportive du Ndé

Je suis un capitaine vraiment déçu. Défensivement, on n’a pas été présents, on n’a pas été agressifs. On a accusé beaucoup de fatigue, et sur le plan tactique, on était toujours en retard sur la balle. On a manqué de vigilance, et c’est pour cette raison qu’on s’incline, 2-1. Sur le carton rouge de mon coéquipier (Fefom Ngamre, ndlr), il y a eu comme une démobilisation, mais en deuxième mi-temps, les entraineurs ont remis un nouveau plan tactique sur pied avec lequel on a joué jusqu’à la fin du match. Panthère ne baisse pas les bras, même si je pense que cet après-midi, on aurait fini au moins à 1-1.

Recueillis par Armel Kenné


La Chronique de Léon
Les Depêches