Racing de Bafoussam : Les coiffures extravagantes interdites

Camfoot

Edouard Kom Tchuenté a passé une première partie du championnat national Ligue 1, très compliquée. Rarement, il a été titulaire avec son club Racing Fc de Bafoussam ; non pas parce que cet avant-centre ne convainc pas sur l’aire de jeu, mais parce qu’il est passé outre les mesures disciplinaires édictées par le staff technique, entérinées par le staff administratif.

Le 27 mai 2016
commentaires

Invité du « café sport » organisé mercredi 25 mai dernier, par la branche Ouest de l’association des journalistes sportifs du Cameroun (Ajsc), pour faire le point de son équipe après la phase, et parler des perspectives de la phase retour, Guy Bertin Djiepnang a été notamment interrogé sur le cas de ce joueur. « 

Pour maintenir la discipline au sein du groupe, nous avons décidé au début de la saison que les joueurs ne devaient pas avoir les cheveux longs. La première fois, tous les joueurs se sont conformés. Mais lorsque les cheveux ont poussé, cinq dont Kom Tchuenté, ont refusé de couper. Quand nous avons menacé de sévir, les quatre autres se sont mis en règle, sauf lui. Après de multiples sanctions pécuniaires, nous nous sommes rendu compte qu’il s’entêtait. Et nous l’avons tout simplement mis de côté », a confié l’entraineur principal du Tpo. Puis d’annoncer que le joueur qui voyait sa place de plus en plus menacée, a finalement fléchi. « Je peux vous annoncer que Kom Tchuenté s’est rasé les cheveux, et il a repris les entrainements ce matin (mercredi 25 mai, ndlr) avec le reste du groupe ; très beau maintenant », a-t-il lancé tout sourire.

GT


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches