Racing - Coton : Les coachs en conférence de presse

Camfoot

En marge au top match de la 17ème journée du championnat national Ligue 1 qui mettra aux prises ce dimanche 15 mai 2016, au stade municipal de Bafoussam Bamendzi, Racing FC à Coton Sport de Garoua, les entraîneurs des deux formations se sont confiés à la presse lors de la traditionnelle conférence d’avant-match. C’était en présence du reporter de Camfoot.com.

Le 14 mai 2016
commentaires

Lionel Soccoia, entraîneur Coton Sport de Garoua : « le match contre Racing est très capital pour nous »

Il est vrai que nous voyageons très mal cette saison, mais on ne peut pas venir jouer contre le Racing en se mettant en tête que allons perdre. Nous sommes des compétiteurs, quand nous descendons sur l’aire de jeu, c’est pour gagner. Si la direction technique nationale (Dtn) a publié une liste dans laquelle il n’y a aucun joueur de Coton sport, ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de bons joueurs chez nous. Sont-ils venus voir des matchs de Coton à Garoua ? J’estime que le football ne peut pas se jouer sur la terre battue. Dans ces conditions, il est très difficile d’apprécier les qualités d’un joueur. Au Cameroun il n’y a que deux stades propices à la pratique du football : celui de Garoua et de Douala. Quand je venais à Bafoussam, j’ai cru qu’on allait jouer dans le nouveau stade de Bafoussam et non ces stades qui ne ressemblent à rien. Il faut aussi avouer que depuis de la saison, nous avons l’impression que les arbitres sont contre Coton Sport. Régulièrement, nous sommes victimes des décisions qui nous frustrent. Coton Sport au début de la saison a été victime de l’absence de plusieurs de ses pièces maitresses qui étaient au championnat d’Afrique des nations (Chan) avec le Cameroun. Aucune équipe au monde ne peut avoir huit joueurs en moins et s’en sortir comme si de rien n’était. Si quelques fois, j’ai refusé de parler à la presse, c’était parce que j’étais très déçu par la qualité de l’arbitrage et que la presse n’en fait pas l’écho. C’est vrai qu’à l’heure actuelle, il y a un écart de quatre points entre le leader et nous, mais nous pouvons facilement remonter. C’est pourquoi le match contre Racing est très capital pour nous.

Ndjé Biba Ndjé Biba, entraîneur adjoint Racing FC de Bafoussam : « notre jeu sera porté vers l’offensive »

Racing a préparé cette rencontre comme toutes les autres, il n’y a pas de match spécial. Racing sort d’une défaite, donc il faudra tout faire pour enlever la mise. Ce dimanche 15 mai, notre jeu sera porté vers l’offensive. Il faudra corriger les erreurs défensives que nous avons eues. Cette tâche n’a d’ailleurs pas été très difficile, puisque nous avons constaté que nous avions plus de problèmes sur des erreurs individuelles. Aussi, nous avons accentué notre travail sur le plan offensif, en essayant de placer certains pions là où il fallait. Après avoir fait notre autopsie, nous comptons gagner Coton Sport. Nos problèmes sont dûs à la jeunesse de nos joueurs qui, pour la plupart, viennent des divisions inférieures. Ils n’ont pas encore compris que lorsqu’on joue pour le Racing, le grand TPO, qu’il faut vite grandir. Pendant le mercato, nous comptons renforcer. Mais il ne faut pas renforcer par simple plaisir de le faire, nous le ferons avec beaucoup de prudence. Parce qu’il y a des joueurs qui viendront vous dire qu’ils viennent d’une aventure qui n’a pas marché en Chine ou dans un quelconque pays. Généralement ceux-là sont des mercenaires. Un club ne peut pas libérer un bon pendant cette période. Forcément ils ont toujours un problème. Nous nous battrons pendant la trêve à davantage corriger les lacunes des joueurs qui sont là.

Propos recueillis par Gaël Tadj, à Bafoussam


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches