Ligue 1 : Zoom sur trois centrafricains de Bamboutos FC

Camfoot

Une colonie de joueurs étrangers, tous internationaux tchadiens et centrafricains, a débarqué il y a quelques semaines au sein du club de Mbouda et font désormais partie des effectifs des Mangwa Boy’s. Parmi eux Raph Amores, Robert Mbahim et Maurice Junior Gourrier. Que valent réellement ces trois joueurs ?

Le 2 mai 2016
commentaires

Raph Amores

Il est attaquant. Appelé en sapeur-pompier au sein de Bamboutos Fc de Mbouda, il n’a pas pris beaucoup de temps pour intégrer le groupe. Sa première titularisation avec les bleu et rouge, c’était lors du déplacement victorieux de son club à Bafang contre Unisport lors de la 13ème journée du championnat national Ligue 1. Fin dribbleur, il cause déjà pas mal de soucis aux défenses adverses. La première à fléchir devant le jeu limpide du centrafricain, c’est celle de la Panthère sportive du Ndé. En match en retard de la 11ème journée de Ligue 1, disputé samedi 30 avril dernier, il a inscrit le second but de Bamboutos après une ouverture du score signée Roméo Mbélè. L’ancien joueur de Missile Fc en première division du Gabon, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. « Je suis en train d’apporter ma contribution pour permettre à l’équipe de se relever », confie-t-il.

JPEG - 323.9 ko

Robert Mbahim

Contrairement à son compatriote qui n’avait jamais entendu parler de Bamboutos FC, lorsque la proposition d’intégrer le club lui est faite, Robert Mbahim avait déjà une idée du club. « Quand j’étais ailleurs, je voyais la mobilisation des supporters de cette équipe », indique-t-il. Et cet engouement autour de l’équipe l’a convaincu immédiatement de tenter l’expérience quand l’opportunité s’est offerte. Milieu de couloir, virevoltant, à la carrure de Roberto Carlos, il devient au fil des matchs, le joueur préféré du public du stade municipal de Mbouda. Avant de rejoindre Bamboutos, Robert Mbahim évoluait à Sony Ela Nguema en Guinée Equatoriale. Avec sa nouvelle formation, il dit être déterminé à contribuer à écrire une belle page de son histoire. « Je suis là pour aider l’équipe à retrouver la place qu’elle occupait auparavant dans le football camerounais. Je suis là pour redonner confiance aux supporters de Bamboutos. Je tiens à marquer mon passage dans cette équipe », précise-t-il. Il est d’ailleurs sur la bonne voie. Depuis son arrivée, Bamboutos affiche un bilan reluisant. En trois matchs, l’équipe s’est imposée deux fois, et contraint au partage de points une fois.

JPEG - 339 ko

Gourrier Junior

Ce bilan élogieux, est aussi dû au travail abattu par Junior Gourrier. Ce milieu récupérateur, comme ses coéquipiers et compatriotes, a aussitôt, après son arrivée, gagné la confiance de Souleymanou Aboubakar. Celle du public aussi. Précis dans ses récupérations, vigilant dans ses relances, Gourrier Junior fait déjà l’unanimité à Mbouda. Conscient lui aussi de la mission titanesque qui leur est confié, il dit déterminé à la réussir avec la grâce de Dieu. Gourrier Junior vient de la Republique Centrafricaine où il évoluait avec Diplomate FC du 8ème arrondissement de Bangui. Avant de retourner au pays, il avait passé quelques mois au Gabon au sein du Centre Mbéri sportif (CMS) de Libreville.

C’est avec ces atouts que Bamboutos FC s’apprête à défier ce mercredi 4 mai 2016, Racing FC, au stade municipal de Bafoussam Bamendzi, en match comptant pour la 15ème journée du championnat national Ligue 1.

Gaël Tadj


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches