Ligue 1 : Ums de Loum sous pression

Camfoot

Trois matchs aux enjeux certains pour cette 21e journée en retard de Ligue 1. Alors que Ums joue son trône à Bafoussam où l’équipe locale veut rassurer les supporters par une victoire, Unisport croise le fer contre son frère et voisin Aigle où tout n’est pas rose. Bamboutos qui détient le record des licenciements de coachs, a grand besoin d’une victoire pour éviter la zone de relégation et la furia de ses supporters, déterminés à débarquer le staff dirigeant qu’on accuse d’incompétence notoire. Un mercredi chaud-bouillant !

Le 15 juin 2016
commentaires

Ums de Loum-Racing : le destin du leader se joue à Bafoussam

12 matchs pour huit victoires, trois matchs nuls et une seule défaite seulement. Le coach Adolphe Eké qui a déposé ses valises à Loum en avril dernier, est assurément l’hirondelle qui apporte le printemps. Depuis son arrivée, les journées se suivent et se ressemblent pour le club chéri du Moungo qui poursuit sa belle aventure à la tête du classement de Ligue 1, empilant victoires après victoires. Secouée par une crise managériale au tout début du championnat ; laquelle est née d’une guerre froide entre le bouillonnant principal mécène Pierre Kwemo et l’ancien coach Olivier Nankam, la maison des Unionistes, retrouve progressivement sa stabilité. A force de travail, d’abnégation et de détermination, les bleus et jaunes se sont forgés une réputation d’équipe invincible.

Ums est désormais l’ogre qui fait peur à tous ses adversaires. Même le Coton sport de Garoua qui a filé du mauvais coton il y’a une semaine sous le ciel de Loum (0-1) n’est pas épargné. Face à une équipe locale déterminée à ne jamais tomber à domicile, les Cotonculteurs en ont eu pour leur compte. Face au Racing de Bafoussam cet après-midi, Ums qui a « le feu aux fesses » puisque Yong sport Academy (Yosa), son poursuivant immédiat n’est qu’à deux longueurs de retard, mettra toutes les chances de son côté pour conserver jalousement son trône de leader. Classé 11e au classement avec 25 points, le Tpo n’est pas non plus prêt à plier l’échine. Les supporters qui ne savent plus où donner de la tête après la succession de défaites, veut encore y croire mais… Un match nul dans le pire des cas, aurait à bien d’égards, la saveur d’une belle victoire. L’honneur est donc à sauver contre vents et marées.

Unisport-Aigle : le duel des Western

C’est le match qui oppose le 6e au 7e. Deux clubs de la même aire géographique. Si Unisport totalise 32 points après 21 journées, Aigle de la Menoua, lui, affiche 28 unités au classement. Une victoire du premier lui ouvrirait sans doute la porte du Top 5 alors qu’un match nul ou une défaite serait une option fatale pour le Flambeau de l’Ouest. Surtout qu’au 5e rang, trône un certain New stars de Douala qui a remporté dimanche dernier, une troisième victoire d’affilée, en venant à bout de Botafogo de la même ville (0-2). Match capital également pour le rapace de la Menoua qui est en cours de recrutement de nouveaux joueurs pour renforcer la défense centrale et l’attaque. Parmi ceux déjà reçus par l’entraineur, Joseph Briand Ndoko, Il y a Roland Tolbe et Beadoum Mondé. Les deux de nationalité tchadienne, sortis fraichement de leur pays, ont choisi de jouer en prêt dans le club. Leur apport dans le bloc équipe portera-t-il des fruits ? Réponse cet après-midi.

Bamboutos-Lion blessé : la victoire ou le déclin

C’est le duel des malclassés si ce n’est une confrontation entre deux clubs qui sont à deux doigts de la relégation. Deux formations qui souffrent à quelques exceptions près, des mêmes maux. Bamboutos de Mbouda qui jouera à domicile, espère tout au moins enregistrer sa première victoire depuis six journées consécutives. Dans leur logique d’instabilité, les dirigeants dont la tête est mise à prix par les supporters, viennent de s’attacher les services d’un nouvel entraineur de nationalité portugaise : Victor Salvador Nanuel. Ce dernier est le dixième entraineur principal de Bamboutos Fc. Il s’agit du second européen du club après le belge Johan Buyle. Le technicien hérite d’une équipe en lambeaux et devra même contre son gré, se plier à l’autoritarisme du président Justin Tagouh qu’on présente comme le moins commode des dirigeants de Ligue 1. C’est dire qu’il y’aura match cet après-midi dans l’antre de l’Arena Stadium de Mbouda. Un derby entre frères ennemis qui promet des surprises. L’équipe du Haut Nkam avait pris le dessus sur les Mangwa boys lors de la phase aller (2-0). Un défi de taille pour le nouvel entraineur, quand l’on sait que le principe de longévité n’est pas garanti dans le chaudron de Bamboutos. On croise les doigts et on attend.

Christou DOUBENA


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches