Ligue 1 : Serge Branco à Bamboutos

Camfoot

Aussitôt a-t-il mis un terme à sa carrière professionnelle qu’il va désormais mettre sa longue et riche expérience au service du football de son pays. Serge Branco vient en effet d’être désigné manager général de Bamboutos Fc de Mbouda. La décision de Justin Tagouh, président du club malheureux finaliste de l’édition 2016 de la coupe du Cameroun, a été signée jeudi 3 octobre dernier.

Le 4 novembre 2016
commentaires

Ce qui permet ainsi au champion olympique Sydney 2000 de réaliser l’un de ses rêves. Dans une interview à Camfoot il y a quelques jours, il ne faisait point de mystère sur son vœu de se mettre davantage au service des Mangwa Boy’s. « J’ai toujours été aux côtés du président Justin Tagouh. Maintenant que j’ai arrêté ma carrière et que je suis plus libre, on verra comment je peux davantage être utile au club », indiquait-il. « Je suis très heureux et satisfait d’avoir été nommé à ce poste parce que Bamboutos Fc de Mbouda est une équipe très importante au Cameroun. Fils des Bamboutos en fin de carrière, je suis très fier d’occuper pareille fonction », a-t-il confié à Camfoot peu après sa nomination. Serge Branco ne manque pas de couvrir d’éloge Justin Tagouh dans la mesure où dit-il, « ce n’est pas facile de voir un président qui confie son équipe à un footballeur. Ma nomination est la preuve de ce que c’est un président visionnaire, c’est un président qui après une finale de la coupe du Cameroun décevante veut changer les choses et qu’elles soient plus professionnelles. C’est sans doute pour cela qu’il fait appel à moi, de par mon expérience et ma carrière ». Pour le médaillé d’or olympique, les autres présidents de club devraient copier cet exemple en faisant confiance aux anciens footballeurs, surtout à l’heure où l’on veut professionnaliser le football camerounais. Loin de se perdre dans l’euphorie de sa nomination, Serge Branco a déjà une idée de l’immense tâche qui l’attend à un mois de la reprise du championnat national Ligue 1. « Ma feuille de route est de renforcer l’équipe, de produire du résultat et surtout de professionnaliser l‘équipe. Le football ne se joue pas seulement sur le terrain, mais également dans les coulisses. On doit mettre en place un management professionnel et sérieux. Il faudrait que les supporters comprennent dans quelle direction le club veut aller, donc la politique du club. Le président Tagouh étant très occupé a voulu que je prenne le club en main », explique-t-il.

L’on attend cependant d’apprécier les fruits dans les prochains mois. La saison dernière, Bamboutos de Mbouda était l’équipe la plus instable du Cameroun. Au cours de cette saison, le club a utilisé plus de 200 joueurs et plus de 10 entraineurs, pour un résultat in fine, mi-figue mi-raisin.

Gaël Tadj


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches