Ligue 1 : pas d’ascenseur pour Aigle, Racing et Eding

Camfoot

Aigle de la Menoua, Racing de Bafoussam et Eding sport de la Lékié continueront l’aventure la saison prochaine en Ligue 1. Admis la saison dernière, ces clubs n’ont pas pu finir dans le haut du tableau. Ils ont néanmoins ont tous assuré leur maintien.

Le 14 septembre 2016
commentaires

Au l’heure du bilan, c’est l’Aigle royal de la Menoua qui fait office de tête de proue des promus. Avec 49 points, El Pacha qui a longtemps lorgné une place dans le trio, a été lâché au niveau du sprint final par des équipes visiblement plus matures. D’après Joseph Ndoko, cela est la conséquence de la jeunesse de ses poulains. « Mes gars ont été très mauvais lors de certains matchs, alors qu’ils étaient très attendus. J’ai compris in fine que c’est le prix à payer quand on prend des joueurs qui viennent de seconde zone », reconnait l’entraineur principal de cette formation. Le 2ème des promus est Eding Sport (44 points).

Longtemps guetté par la relégation, le club de la Lékié à sonner la révolte avec l’arrivée à la tête du staff technique, de l’expérimenté entraineur Nicolas Tonye Tonye. Pourtant champion de Ligue 2 la saison dernière, Racing Fc de Bafoussam est le promu qui a le plus souffert. Déterminé au début de la saison, à marquer son retour dans l’élite du football camerounais, par un titre, le Tpo (43 points) a revu ses ambitions à la baisse. A la mi-parcours, il était question de désormais chercher une place africaine ; mais le club s’est retrouvé à lutter bec et ongle contre la relégation. Nonobstant, le bilan des promus, reste positif. Car contrairement aux années antérieures, aucun n’a été relégué.

GT


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches