Ligue 1, 29e journée : La belle moisson de Coton à Mbankomo

Camfoot

Désormais nouveau dauphin du leader Ums de Loum, Coton sport de Garoua qui se rapproche progressivement du trône, s’est imposé in extremis au terme de la rencontre qui le mettait aux prises au Canon sportif de Yaoundé. (1-0). Le club de Garoua se démarque grâce à un pénalty transformé par son capitaine Kingué Mpondo.

Le 8 août 2016
commentaires

C’est la fin du match ici à Mbankomo. Des supporters de Coton sport en liesse envahissent l’air de jeu en balançant quelques piques à leurs « collègues » de l’équipe adverse qui vient de perdre à domicile. « Mekok Me Ngonda vous êtes morts, l’enfer de la deuxième division vous attend ! », entend-t-on. Coton vient de remporter le match qui l’opposait au Kpa Kum grâce à un penalty transformé à la 63e minute par son valeureux dossard 17, Stéphane Kingué Mpondo. Ce but sonne comme une délivrance pour les visiteurs ; eux qui étaient déterminés à rafler les trois points de cette 29e journée de Ligue 1. Ce d’autant plus que la première période est restée assez terne à cause de la qualité de jeu produit par les deux clubs.

Réveil tardif

Les Cotonculteurs multiplient les offensives sans jamais être véritablement dangereux. La bataille du milieu de terrain ne reste qu’une vue de l’esprit pendant les 45 premières minutes au grand dam des plus des quelques 200 supporters qui ont fait le déplacement de l’un des stades du Centre d’Excellence de la CAF de Mbankomo. Suffisant pour s’ennuyer et maudire l’idée d’avoir choisi de regarder ce match plutôt que celui de Mbalmayo qui mettait aux prises, Unisport du Haut-Nkam à Racing de Bafoussam. Il faut attendre la reprise pour voir le Canon de Yaoundé se montrer plus entreprenant, plus présent dans le jeu et plus à même à évoluer vers l’avant. Ce réveil va se faire ressentir à la 57e minute lorsqu’après une belle combinaison partie depuis le rond central, Enama manque d’envoyer le cuir au fond des filets. Réponse du berger à la bergère, les Cotonculteurs enchaînent des offensives au point d’assiéger la surface de réparation des rouges et verts de Nkoldongo. Alors qu’on joue la 67e minute de cette rencontre, Anasse, l’avant-centre du Coton sport de Garoua s’écroule suite à un choc avec le défenseur central du Canon. Après quelques moments d’hésitations, l’arbitre central désigne le point de penalty.

Victoire à l’arrachée

Le Kpa Kum proteste et crie à la conspiration : « c’est comme ça que le Coton gagne ; chaque jour, on vous aide. Au match aller c’était la même chose, vous ne pouvez pas gagner sans les arbitres » argue-t-on au chabba. Dans les rangs des Cotonculteurs, on se frotte déjà les mains en attendant l’exécution du tir. Le capitaine courage du Coton sport s’approche, fixe le gardien et choisi de loger la balle dans la lucarne droite de Jean Effala Konguep, le portier des Mekok Me ngonda. Le contrepied est parfait. (Coton 1 - Canon 0). Le score restera inchangé jusqu’au coup de sifflet final. « C’était dur mais nous nous en tirons avec les trois points » confie le buteur.

Lionel Soccoia, le coach des visiteurs reste sur sa faim parce que cette victoire à l’arrachée n’était visiblement pas escomptée. Dans l’ensemble, confie-t-il, « on a péché dans la finition, on aurait dû tuer le match à deux reprises… L’écart entre Ums de Loum et nous s’est réduit aujourd’hui. Nous allons jouer le titre jusqu’au bout ».

C’est sur forte escorte policière que l’arbitre central, pointé du doigt par les supporters du Canon comme le principal artisan de cette autre défaite, a été raccompagné à Yaoundé.

Christou DOUBENA


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches