LFPC : pourquoi on vise le Général Semengue

Camfoot

Au terme d’une réunion tenue en début de week-end, le Comité exécutif de la Fécafoot a décidé qu’il sera mis sur pied, un nouveau Comité provisoire de gestion de la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC), au grand dam du Général Pierre Semengue qui espérait être élu lors du scrutin qui n’aura finalement plus lieu en avril prochain.

Le 19 mars 2016
commentaires

La raison officielle

Le Général Pierre Semengue voit désormais son avenir en pointillé. Sa survie dépend désormais de Tombi A Roko Sidiki, qui a été mandaté par le Comité exécutif de la Fécafoot pour mettre sur pied un Comité provisoire de gestion (CPG) de la LFPC, pour une durée d’un an. L’élection initialement prévue pour la fin du mois d’avril prochain est par conséquent annulée, tout comme les Statuts nouvellement adoptés à la Ligue.

« La Ligue doit faire valider ses textes par l’Assemblée générale de la Fécafoot pour être adoptés. C’est la règle », a expliqué Tombi A Roko Sidiki. Du coup, « ce sont les statuts adoptés en 2011 qui restent en vigueur », a-t-il indiqué. Pourtant, les statuts annulés permettaient au président du CPG de la Ligue, de se présenter à l’élection, tandis que ceux de 2011 de nouveau mis en application ne le lui permettent pas. « Pour le mandat initial, le Président de la Ligue est nommé par le Président de la Fécafoot après concertation avec le Ministre en charge des Sports pour un mandat de deux ans non renouvelable. Il lui est interdit de se présenter aux élections suivant ledit mandat », renseignent les statuts de 2011 de la LFPC en leur article 82.

La raison non officielle

Deux scénarios probables s’offrent donc à Pierre Semengue. Le premier, il est maintenu au poste de président du CPG de la Ligue. Mais il devra attendre que l’Assemblée générale de la Fécafoot prévue en mars 2017 décide si ou non l’article 82 des Statuts actuels peut être effacé ou pas. Or, « il n’y a aucune chance que l’Assemblée générale de la Fécafoot le laisse se représenter et être élu. Puisque, lorsque vous êtes appelé à gérer une transition, il est normal et même obligatoire que vous ne soyez pas candidat ensuite  », pense un proche du Comité exécutif de la Fécafoot. Dans le second scénario, Pierre Semengue pourrait être mis sur la touche. Et là, il ne devrait plus avoir aucune chance de revenir aux affaires. « Dans l’un comme dans l’autre cas, il parait évident que le but de la manœuvre est d’empêcher à Pierre Semengue d’être candidat à la présidence de la Ligue », analyse une autre source.

Rendez-vous ce lundi

Notons que ce lundi, l’Assemblée générale de Fécafoot va se réunir à Yaoundé. On devrait connaitre les noms des futurs membres du Comité provisoire de gestion de la LFPC, au sortir de cette réunion. Même si le cas des Statuts de la Ligue ne figure pas parmi les points qui seront à l’ordre du jour de ces travaux.

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches