Lfpc : Pierre Semengue en campagne

Camfoot

Après une expérience foireuse dans le domaine du marketing, la Ligue de football professionnel du Cameroun vient de s’attacher les services de l’agence française International football Advertising & Promotion qui est chargée de la commercialisation exclusive des droits marketing et audiovisuels des compétitions de Ligue 1 et Ligue 2. Une initiative que beaucoup voient comme une volonté pour le général d’armée à la retraite de s’éterniser au trône après plus de quatre ans de stagnation.

Le 17 février 2016
commentaires

Sur le papier, c’est un sacré coup que vient de réaliser la Lfpc. Certains parleraient même d’un mariage d’amour et de raison. Mais dans les faits, c’est du feu de paille puisque beaucoup d’observateurs restent dubitatifs quant aux issues de ce nouveau contrat de partenariat paraphé par l’instance que gère Pierre Semengue, candidat à sa propre succession. Le général d’armée à la retraite qui entend doter l’institution dont il a la charge depuis 2012, des outils lui permettant tout au moins, d’aspirer au professionnalisme quoique les contingences sur le terrain doublées de certains dysfonctionnements ne soient pas de nature à donner pleinement de l’étoffe à ses ambitions, vient d’appeler au secours une agence de française. En effet, depuis vendredi 12 février 2016, la Lfpc est désormais liée, pour une durée de 4 ans, à l’agence française International Football Advertising & Promotion (Ifap Sports). Cette dernière est donc chargée de la commercialisation exclusive des droits marketing et audiovisuels des compétitions. Par ce partenariat dont la contrepartie financière n’a toutefois pas été révélée aux Hommes de médias, témoins de cette union que la Ligue veut durable et efficiente, l’agence s’est engagée à commercialiser les droits multiformes des championnats de Ligue 1 et Ligue 2 de la Coupe de la Ligue et, éventuellement, la Super coupe nationale.

La Ligue impuissante

Un partenariat qui fait déjà des gorges chaudes au sein des acteurs du football. Après les expériences foireuses enregistrées dans le domaine du marketing notamment le sponsoring du foot professionnel par les entreprises publiques et parapubliques, Semengue est de nouveau la cible des critiques. Ses détracteurs ne comprennent pas comment une institution endettée et incapable de faire face à ses obligations vis-à-vis des clubs affiliés depuis 2 ans à organiser des championnats réguliers de D1 et D2, débloque des sommes faramineuses pour la retransmission des matchs qui se disputent sur des stades non conventionnelles pour la plupart. A la décharge de l’équipe que conduit Pauline Thérèse Manguélé, la secrétaire générale de l’instance, ses difficultés sont amplifiées par la rupture unilatérale du contrat de sponsoring par la société de téléphonie mobile Mtn. Pour le démarrage de la nouvelle saison footballistique, la Ligue a reçu une avance de subvention gouvernementale de l’ordre de 570 millions Fcfa. « Ifap sport est une agence internationale qui a pignon sur rue. Elle à la charge des droits de la Can féminine 2016 au Cameroun et travaillent avec la Caf. C’est un partenaire crédible avec lequel nous avons travaillé depuis un an avant de parvenir à ce contrat. Notre championnat est susceptible d’être vendu à l’international », relativise Richard Tong, responsable de la communication à la Lfpc.

Ifap Sport en sapeur pompier

Ifap Sports a été créé en 2003 par Eric Durand après 20 années d’expérience en France dans le marketing sportif. Cette structure, présentée comme le sapeur pompier de service est également leader en Afrique dans la gestion des droits marketing et audiovisuels sportifs. Ifap Sports intervient au quotidien auprès des fédérations et événements footballistiques pour offrir son expérience et son savoir-faire unique dans la gestion du sport professionnel : commercialisation de droits média, droits marketing, consulting et client servicing. Elle commercialise également des camps d’entrainement et des matchs amicaux pour les équipes et les fédérations africaines. Mais aussi développe à destination de ces dernières des programmes de sponsoring, de relations publiques et les conseille dans l’optimisation de leurs partenariats. Le football, sport n°1 au monde, est à la fois le point de départ du succès de cette structure dont son réseau (des collaborateurs présents partout en Afrique), allie expertise internationale et connaissances des spécificités locales de chaque marché africain.

Mieux, les équipes d’Ifap Sports entretiennent une relation de proximité avec l’ensemble des clients, ayants-droit et annonceurs, et la passion du sport qui les animent, garantit une implication de tous les instants au cœur des plus grands événements du football africain. Elle a contribué à la viabilité financière des compétitions nationales dans les fédérations où nous sommes présents, en encourageant notamment la diffusion en direct chaque semaine par les télévisions nationales des matchs les plus importants de chaque journée de championnat. La réussite d’Ifap Sports dans chacune de ses entreprises a conduit la Fédération internationale, dans le cadre de son projet « gagner pour l’Afrique » à accorder le titre d’expert à Eric Durand.

Christou DOUBENA


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 17 février à 08:19, par ROGERBIENVENU En réponse à : Lfpc : Pierre Semengue en campagne

    Encore un qui pense que notre salut viendra de l’Europe. En fait c’est un moyen pour lui de rester à la tête de la LPFC. J’espère qu’aux prochaines élections il sera éjecter. Que de fossoyeurs dans ce milieu de football.... triste

    • Le 18 février à 11:43, par Camer En réponse à : Lfpc : Pierre Semengue en campagne

      Ha oui semengue ces vieux qui refusent les lois de la nature tu es vieux prend ta retraite en plus tu ne sers a rien,avec ta secrétaire manguele qui est une accros d’argent,tribale et incompétente...

    Répondre à ce message

  • Le 17 février à 16:27, par Rasta En réponse à : Lfpc : Pierre Semengue en campagne

    L’idée d’associer la Lfpc à une entreprise en charge de vendre ses produits n’est en soit pas mauvaise, mais ceux qui pensent qu’il suffit de passer un accord, fut il inspiré pour sauver la mise se trompent lourdement. Le marketiste le plus inspiré soit il ne peut vendre une Lfpc qui n’arrive pas ne serait ce qu’à publier un calendrier de championnat : invendable. Ce qu’il faut, c’est se mettre au travail, organiser le foot, les choses viendront d’elles mêmes. Sinon, le foot sera toujours pris en otage par le gouvernement, via ses fonds.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches