Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Ligue 2 : Ngaoundéré University FC dans la rue

Camfoot

les joueurs revendiquent les frais de transport pour rallier la ville de Bangangté où ils rencontrent Panthère ce jeudi dans le cadre de la 11e journée de Ligue2.

Le 26 avril 2017
commentaires

Ngaoundéré University Football Club risque de perdre le duel de la 11e journée contre la Panthère du Ndé sans même l’avoir joué. En effet, le club de la ville chef-lieu de la région de l’Adamaoua est coincé à Ngaoundéré à 24 heures de sa rencontre de ce jeudi 27 avril à Bangangté. Pour cause, le club présidé par Djaouro Issa Maigari, manque les fonds nécessaires pour effectuer le voyage.

Un incident de trop, qui a poussé le groupe conduit par Guy Martial kamchia, déjà privé de salaires et des primes, dans la rue. Selon une source interne joint au téléphone par Camfoot, les joueurs ont boycotté ce mercredi 26 avril 2017 dans la matinée, leur traditionnelle séance d’entrainement au Stade Municipal Ndoumbe Oumar. « J’ai juste constaté l’absence des joueurs à l’heure des entrainements. J’ai été surpris par leur mouvement de ce matin. Ils disent qu’ils veulent voir au moins le président, qu’ils ne le connaissent pas. J’essaie toujours de motiver les enfants pour qu’ils travaillent parce qu’ils ont une carrière à défendre même si les conditions sont difficiles », explique l’entraineur de Ngaoundéré University Fc, Guy Martial kamchia.

Président fantôme ?

Selon notre source, les joueurs ont essayé de rencontrer les autorités traditionnelles ce mercredi matin pour leurs faire part de leur revendication. Mais à l’absence du Lamido de Ngaoundéré, le frère aîné du président de ce club, la troupe s’est conduite chez le gouverneur de l’Adamaoua, qu’ils n’ont pas pu rencontrer. « Ils ont décidé de faire le setting chez le gouverneur jusqu’à son arrivée. Tout ce qu’ils veulent s’est aller jouer. Ils n’ont jamais perçu un seul radis des dirigeants, ni prime, ni salaire. Il y a plusieurs blessés dans le groupe, qui ne sont malheureusement pas pris en charge. Quant on fait appel au président, il dit toujours qu’il va voir, et il n’y a jamais de suite. Les joueurs cherchent même à le rencontrer en vain. Ils sont nombreux qui ne le connaissent pas », soutient notre interlocuteur.

Un cliché triste, certes, mais vécu par la plupart des clubs du championnat camerounais, qui se veut pourtant professionnel. « C’est avec beaucoup de désolation que je vis cette situation. C’est le fruit de beaucoup de sacrifice qui est en train de s’envoler. On a connu un début de saison encourageant, les joueurs comptent au moins sur ces matchs pour se faire connaître », regrette l’entraîneur. 8e au classement de Ligue 2 avec 3 victoires, 5 nuls et 2 défaites, cette formation créée par l’Université de NGaoundéré est gérée depuis 2010 par l’équipe conduite par Djaouro Issa Maigari. Seule la Ligue du football professionnel du Cameroun décidera du sort qui sera réservé Ngaoundéré University Fc qui jusqu’à dans l’après-midi de mercredi n’avait pas toujours trouver une issue de sortie.

Louisa Mang


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches