Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Après son malaise…

Les confidences de Richard Towa après son retour au Cameroun

Camfoot

Victime d’un malaise lors du match Cameroun - Maroc (1-1) aux Jeux de la solidarité islamique en Azerbaïdjan, le sélectionneur national des Lions Espoirs désormais en famille, présente un bilan de santé plutôt rassurant.

Le 18 mai 2017
commentaires

Souriant et détendu. L’attitude de Richard Towa, le sélectionneur national des Lions U23, ne trahit aucun signe de douleur physique quelconque. Ce technicien de football est arrivé au Cameroun via l’aéroport international de Douala mercredi dernier aux environs de 11 heures. Alors qu’il conduisait les Lions Espoirs aux Jeux de la solidarité islamique qui se déroule en Azerbaïdjan, le coach Towa été contraint de rentrer en famille, après un malaise qu’il a subi le 11 mai dernier, lors du deuxième match de poule du Cameroun contre le Maroc (1-1). « Les soucis de santé m’obligent à revenir au Cameroun. J’ai eu un problème au niveau de la nuque qui m’a vraiment beaucoup perturbé et j’ai été toute de suite évacué à la clinique de Baku », explique Richard Towa.

Selon ce technicien de football, même si le pire est passé, il doit se mettre en retrait pour une période. « Le problème s’est résolu très rapidement. Après tous les examens médicaux, il n’y a eu rien de grave. La frayeur était au niveau de la douleur. J’ai fait un bilan de santé et tout semble parfait, mais les médecins m’ont mis sous repos médical et j’ai préféré venir le faire auprès de ma famille », explique t-il.

Désormais encadré par ses proches à Douala, le coach Towa remercie tous ceux qui l’ont soutenu et promet de reprendre le service très bientôt, non sans avoir une pensée spéciale pour la délégation camerounaise qui affronte l’Oman, ce jeudi en demi-finale de cette compétition. « Je tiens à remercier tous ceux qui ont prié pour moi, ils ont eu beaucoup d’amour à mon égard et ça me va tout droit au cœur. Je suis en bonne santé et je dois reprendre le travail très bientôt. Je leur promets de continuer à travailler comme auparavant. Je suis revenu me ressourcer au Cameroun, les batteries sont en charge pour les prochaines échéances », rassure Richard Towa.

Louisa Mang


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches