Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Championnat
  • « Il faut que nous essayions de nous mettre au niveau du public  (...)

Serge Branco

« Il faut que nous essayions de nous mettre au niveau du public »

Le manager général de Bamboutos FC reconnait que les supporters n’ont pas encore le club qu’ils méritent. Il parle entre autres des mesures mises en œuvre pour permettre aux Mangwa boy’s de jouer le titre cette saison.

Le 30 janvier 2017
commentaires

Vous aspirez remporter la Coupe du Cameroun et la Ligue 1. Avez-vous fait un recrutement conséquent ?
Je crois en nos joueurs. Maintenant je dois amener ces joueurs à croire en nos objectifs, parce que nous avons un président du conseil d’administration (Justin Tagouh, ndlr) qui est très ambitieux et nous a donné une feuille de route qui est celle d’être champion. Sur le terrain, on doit faire des efforts pour y arriver. On espère qu’avec la grâce de Dieu, cela se fera. Mais on a fait le travail qu’il fallait en ayant un staff technique compétent, en essayant de trouver des joueurs compétents, en ayant des dirigeants qui essayent de changer beaucoup de choses qui n’existaient pas auparavant à Mbouda. Pour être champion, il ne faut pas seulement le terrain ; mais aussi la coordination, le management ; il faut imprimer à nos joueurs, l’esprit de champion.
Quelle sera la touche de Branco dans cette équipe de Bamboutos ?
La touche de Branco sera plus dans le management. Je vais essayer de donner une allure plus professionnelle à l’équipe ; qu’il y ait de traçabilité dans nos différentes actions. Il faudra que les supporters et les élites sachent là où on veut aller. Bamboutos c’est une équipe communautaire, c’est une équipe qui draine beaucoup de supporters. On est l’équipe la plus populaire au Cameroun et peut être d’Afrique, on doit savoir coordonner nos actions entre le sportif, la communication, le management et le marketing sans oublier le sponsoring qui va s’ajouter cette année.
Le problème de Bamboutos FC les saisons précédentes, est son instabilité tant au niveau du staff technique que des joueurs. Des mesures ont-elles été prises pour les choses soient différentes cette saison ?
Si on était stable, il n’y aurait pas eu de changement. Si le PCA a changé en apportant un nouveau manager général en apportant un nouveau staff technique compétent, ça veut dire qu’il s’est rendu compte qu’il fallait améliorer les choses. Nous maintenant, n’allons pas tout changer en une semaine. On arrive sur le terrain, on trouve un état de lieu, on fait un inventaire, on essaye d’apporter du sang neuf d’abord sur le plan sportif et après sur le plan du management. Donc il faut aller progressivement. Mais la priorité, c’est un bon début du championnat, que l’équipe soit présentable, qu’on joue du beau football et qu’on fasse plaisir à nos supporters qui ont un peu perdu le goût de la victoire après la défaite en finale de la coupe du Cameroun.
Est-ce qu’on peut avoir la certitude que les 32 joueurs et le staff technique que vous avez présentés iront jusqu’à la fin de la saison ?
Si le résultat escompté est là, pourquoi changerait-on ? L’entraineur est jugé sur la base des résultats, les joueurs sont jugés sur le rendement sur le terrain. Il n’y a pas de raisons que ça change à Bamboutos. Si un entraineur n’a pas de résultat, il ne restera pas. Je suis d’accord avec le PCA ; et si un entraineur produit le résultat, il n’y a aucune raison de le changer. Partout c’est comme cela que ça se passe. La loi du football, c’est le résultat. On a essayé de prendre les meilleurs entraineurs pour avoir du résultat.
Parlez-nous de la logistique mise en place dans Bamboutos pour cette saison !
Nous avons un nouveau siège, une salle de conférence, il y a des outils d’entrainement, un nouvel équipementier, un nouveau restaurant pour les joueurs, un bureau pour les administrateurs. Tout a été fait pour mettre les joueurs et l’encadrement technique dans les meilleures conditions. Avec tout ça, s’il n’y a pas de résultats, il n’y aura pas d’excuse.
Quel message à l’endroit du public de Bamboutos ?
Le public a toujours été là. C’est un public fidèle, même quand ça ne marche pas, les supporters sont derrière l’équipe. C’est pourquoi je pense que ce public a le droit d’être respecté, d’être valorisé. Lors de la finale de la coupe du Cameroun, les supporters étaient meilleurs que les joueurs. Nous, au niveau l’encadrement technique, au niveau du management, il faut que nous essayions de nous mettre au niveau du public. Si nous le faisons, on aura la meilleure équipe possible.
Le congrès de Bamboutos est-il en vue ?
Je crois qu’une assemblée générale extraordinaire est en préparation. Mais le PCA n’a pas encore fixé la date. Le moment venu, il informera les médias ainsi que les supporters et sympathisants.
Propos recueillis par GT, à Mbouda


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches