Casimir Mangue pour sauver Canon

Camfoot

Après le départ du coach principal Joseph Atangana mardi dernier, un nouveau staff technique à la tête duquel trône l’ancien entraîneur des Astres de Douala a été installé sur le banc du club octogénaire. Objectif : remporter tous les quatre matchs restants pour maintenir contre vents et marées, les canonniers de l’enfer de la relégation.

Le 18 août 2016
commentaires

Il faut sauver le soldat Canon ! C’est presque une mission suicide qui vient d’être confiée à l’équipe que conduit Casimir Mangué, le nouveau coach principal des Mekok Me Ngonda. L’homme a été désigné au cœur de la tempête qui souffle sur le Canon sportif de Yaoundé, comme le Zorro qui viendra délivrer le club du piège de la relégation auquel son destin est fatalement lié cette saison. Suite à la démission de Joseph Atangana mardi 16 aout dernier, les dirigeants du club le plus titré du Cameroun en compétitions internationales, ont donc décidé de confier les rênes de l’équipe à l’ancien patron de l’encadrement technique des Astres de Douala dont les faits d’armes et les états de service dans le coaching, parlent pour lui. Dans le circuit depuis une vingtaine d’années, ce vieux routier fera tout pour éviter l’hécatombe à la caserne du Kpakum. Caserne que beaucoup voient exploser et répandre ses cendres en D2 la saison prochaine.

Entreprise périlleuse

Conscient que la mission Kamikaze qui lui a été confiée ne sera pas une sinécure, au regard des prochains duels qui attendent le Canon (Racing de Bafoussam, Aigle de la Menoua, New Star de Douala et Yong Sport academy de Bamenda), le nouvel homme fort des Rouge et verts de Nkolndongo sait qu’il faudra absolument remporter toutes ces confrontations, au risque de se voir lyncher par des supporters et un staff dirigeant qui ne jurent plus qu’au nom du maintien en Ligue 1. Même si dans la foulée, des voix s’élèvent pour contester cette décision de Jean Claude Alima de nommer l’ancien coach de Colombe de Sangmelima. Pour accompagner Casimir Mangue dans cette entreprise périlleuse, Victor Ndipakem a été nommé coach adjoint et Joël Effaka, entraineur des gardiens de buts. Ces trois hommes qu’on présente comme les hirondelles qui apporteront le printemps, feront donc des miracles pour assurer au Canon, une place au dessus de la zone rouge.

Oui au maintien, non au déclin !

A quatre journées de la fin de la Ligue 1, les Mekok Me Ngonda pointent à la 16ème position avec un total de 29 points. Un statut d’outsider que le nouveau staff devra vite faire oublier. Ce d’autant plus que le club n’a plus enregistré le moindre succès depuis la 22ème journée (Canon-Bamboutos). De quoi lui prédire un déclin des plus fracassants. Plus grave encore, le club le plus titré de la capitale reste sur 3 points obtenus en cinq journées de championnat. C’est dire que la mission qui attend le nouveau staff s’apparente aux Douze travaux d’hercule. Douze justement comme le nombre de points qui reste au Canon pour sauver sa peau et survivre au naufrage qui le guette inexorablement. Pire, les poulains du coach Mangue voient arriver dans leurs dos, Botafogo de Douala avec 27 points et qui entend également lutter jusqu’au bout pour se maintenir en Ligue1.

Christou DOUBENA


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches