Bamboutos de Mbouda : quand un ministre fait de la récupération

Camfoot

Le tout Mbouda ne jure désormais plus que par Bamboutos Fc. Malgré une saison de Ligue 1 en demi-teinte, les Mangwa boy’s ont réussi à fédérer tous leurs supporters en franchissant sereinement les différentes étapes jusqu’en demi-finale, la Coupe du Cameroun. Tout n’est cependant pas fini, Bamboutos peut encore soulever le trophée tant convoitée.

Le 7 octobre 2016
commentaires

Surtout que les poulains de Fernandez Fagnia Fagnia sont allés réaliser une bonne opération en infligeant une défaite à Coton sport de Garoua dans son antre du Roumdé Adjia (1-0), en match aller de demi-finale. Ce dimanche, les deux équipes vont se retrouver au stade municipal de Mbouda dans un match décisif pour l’équipe locale qui aspire jouer pour la première fois, la finale de la Coupe du Cameroun. Plus ce rêve se rapproche de la réalité, plus les hommes politiques, sortent de l’ombre. Il y a quelques jours, apprend-on, Emmanuel Nganou Djoumessi, ministre des Travaux publics, a reçu les joueurs et le staff de Bamboutos à Yaoundé, alors qu’ils venaient de Garoua. « Nous vous engageons à gagner d’autres victoires, notamment celle de dimanche. En gagnant, vous aller ouvrir un boulevard à votre avenir », a martelé le membre du gouvernement. Celui-ci signifie qu’une victoire face à Coton sport l’inciterait à s’impliquer davantage pour la bonne marche du club. Seulement, pourquoi cette marque d’attention maintenant ? Pourquoi pas hier ? Pourquoi pas quand Bamboutos avait été rayé de la carte du football camerounais par Iya Mohamed ? Telles sont quelques questions que l’on pourrait se poser. En effet, la saison peu reluisante des bleu et rouge en championnat, est en partie due aux problèmes financiers qu’a connu l’équipe. Plusieurs fois, à cause des arriérés de salaires et des primes impayées, les joueurs ont menacé de ne pas chausser les crampons, sans que cela n’émeuve l’élite qui semble dès lors avoir de la sympathie pour l’équipe. Avec la finale de la Coupe du Cameroun qui pointe à l’horizon, il est clair que ces élites voient sans doute l’opportunité d’exhiber devant le Président de la République, leur « créateur ».

Un danger, à éviter

Les faits sont têtus. Il est connu que l’implication du politique dans une équipe de football au Cameroun, a toujours eu des conséquences désastreuses. La descente de la Panthère sportive du Ndé en Ligue 2, en est une illustration. L’on peut également citer le cas de l’Aigle royal de la Menoua. Alors que l’équipe avait le vent en poupe, elle a entamé une série de défaites après que Jean Nkuété, secrétaire général du comité central du parti au pouvoir se soit officiellement engagé à apporter son soutien. Sera-t-il aussi le cas pour Bamboutos ?

Gaël Tadj


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches