Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Samuel Eto’o Fils, La FECAFOOT, et la mémoire sélective des camerounais

Blogue Camfoot

Suite à mon texte sur la gestion du foot au Cameroun appelant les images au secours, je m’indigne de voir que l’opinion publique a trouvé son bouc émissaire des mauvaises performances des lions indomptables en particulier et des équipes camerounaises en général. Vous savez, c’est difficile de se mettre à un travail qu’on ne sait pas faire. À l’époque, la Fédération ne travaillait pas plus qu’aujourd’hui, et les résultats étaient là, ceci au nom du « Hemlè », du patriotisme, de l’exposition internationale pour les joueurs espérant ainsi décrocher un bon contrat.

Le 12 février 2013

Tout le monde se souvient de la grève de 2002 au début de la coupe du monde au Japon et en Corée du Sud, sûrement la meilleure cuvée de joueurs que le Cameroun ait jamais connue, double championne d’Afrique et médaillée d’Or de Sydney, bourrée de talent et d’expérience… Le rêve d’écouter le Ô Cameroun lors d’une finale de coupe du monde s’est envolé à cause de problèmes de primes…

Les joueurs n’ont plus besoin de la sélection nationale

Les propos durs et peut-être maladroits (pour certains) de Samuel Eto’o contre la FECAFOOT et la gestion du foot au Cameroun ont peut-être choqué plusieurs, le capitaine des lions n’a peut-être pas tout à fait raison, mais il n’a surement pas tort ! Avant, quand un Camerounais jouais un match de qualification de la CAN, il y mettait tout ce qu’il avait car la participation à une phase finale de la CAN assurait de jouer sous les regards de scouts et recruteurs occidentaux… Aujourd’hui c’est plutôt une grosse épine dans le pied, les joueurs savent qu’ils vont subir des pressions de toute part, que l’organisation du match sera approximative dans le meilleur des cas, et en plus ils risquent de se blesser « pour rien ».

Camfoot vient de publier un article sur la prospection des girondins de Bordeaux au Cameroun. Aujourd’hui on n’a plus besoin de la CAN pour être vu et espérer signer un contrat : la plupart des joueurs de l’équipe nationale aujourd’hui n’ont pas eu besoin des matchs avec les lions pour s’affirmer mondialement. Le « Zolo » de Chedjou sur Zlatan Ibrahimovich a été vu par plus de 1,4 millions de personnes sur Youtube en 2 semaines, c’est plus que les temps forts du match d’ouverture de la CAN 2013 en Afrique du Sud.

Les conditions de jeu

Il ne faut pas se le cacher, il faudra motiver nos joueurs pour les convaincre de mouiller le maillot pour les Lions, et heureusement ils ne demandent pas beaucoup : Une organisation adéquate des matchs, avec des billets d’avion réservés et reçus à temps, des équipements nécessaires (et non se les faire arracher dans les aéroports par la FECAFOOT), de la lumière dans les stades d’un pays 4 fois champions d’Afrique, afin de ne pas « cuire » (au soleil) en essayant de marquer des buts en après-midi ; il ne faut pas oublier qu’aucun de ces joueurs n’a l’habitude de jouer sous la canicule. Par conséquent, quand on fait jouer un match de qualification de la CAN contre la RDC à Garoua à 16h c’est plutôt à l’avantage de l’adversaire dont la plupart des joueurs évoluent en Afrique. Il est vraiment lamentable qu’en 2013, la ligue professionnelle de football du pays à 6 participations à une phase finale de coupe du monde, se joue sur de la terre battue avec un maigre public, contenu derrière du fil barbelé comme des prisonniers affamés. J’aimerais bien voir monsieur Iya Mohammed à un tel match. Je pense qu’à la fin, il ne reconnaîtra pas son beau Gandoura blanc !

Je pense qu’au Cameroun on pourrait faire comme en Espagne où les présidents des clubs évoluant sur le terrain doivent être dans les tribunes accompagnés par les dirigeants de la Fédération. Ceci leur permettrait d’avoir un aperçu des conditions dans lesquelles les matchs se déroulent et ils n’auront pas à attendre la finale de la coupe du Cameroun afin de se discuter les places près du Président de la République.

À propos de Samuel Eto’o : les camerounais ont-il la mémoire sélective ?

Revenons à nos moutons, shall we ? J’ai lu des articles de Camfoot qui font mention des mauvaises performances des Lions sous l’ère Eto’o.
Premièrement on va essayer de définir l’ère Eto’o : c’est depuis son arrivée en Équipe nationale ou depuis qu’il porte le brassard ? Sûrement tout le monde dira depuis qu’il est capitaine car après la coupe du monde, le Cameroun a manqué deux Coupes d’Afrique.

Ne soyons pas hypocrites et relatons les faits des performances de Samuel Eto’o en équipe nationale du Cameroun. Le premier match qui me vient en tête est celui des éliminatoires de la coupe d’Afrique Junior de 1997. À Abidjan Eto’o va marquer deux buts et permettre au Cameroun de l’emporter face à une équipe de Côte d’Ivoire formée des joueurs de la redoutable Assec Mimoza. En 1998, il devient l’un des plus jeunes participants à une coupe du monde. En 2000, il marque en finale de la coupe d’Afrique. La même année, il marque en finale des J.O. à Sidney. En 2003, il crucifie le Brésil d’une magnifique demi-volée afin de propulser le Cameroun en finale de la coupe des confédérations (seul pays africain à ma connaissance). En 2008, il sert un caviar à Alain Nkong qui élimine le Ghana, pays organisateur de la CAN. En 2009, il marque deux buts à Libreville et marque aussi à Yaoundé contre le Gabon afin de permettre au Cameroun d’aller en coupe du monde.

En près de 15 ans, Eto’o a joué 5 finales et gagné 3 titres avec les lions de différentes catégories. Voici une comparaison avec des joueurs de sa génération dans le monde :

- Messi, du haut de ses 5 ballons d’or n’a gagné que les J.O en 2008 et n’a jamais joué de finale avec l’Argentine en Senior
- Christiano Ronaldo [Portugal] – 0 finale
- Zlatan Ibrahimovich [Suède] – 0 finale
- Steven Gerrard, Frank Lampard et Wayne Rooney [Angleterre] n’ont jamais traversé les quarts de finale d’une compétition internationale ;
- Didier Drogba – 0 titre
- EL Hadj Diouf – 0 titre…

Pour ne citer que ceux-là. Les joueurs français, espagnols, brésiliens, italiens et égyptiens sont les seuls à avoir eu plus de succès que les camerounais ces 15 dernière années.

Je pense que les camerounais ont vite oublié pourquoi ils aiment Eto’o et pourquoi ils en sont aussi fiers ! Comme dit l’adage « Qui aime bien, châtie bien ».

Le foot camer a besoin d’un nouvel élan, de nouveaux défis, d’une nouvelle organisation ou comme diraient les lecteurs de Shakespeare, d’un « Start from scratch », avec une prise de responsabilités de chacun de ses acteurs et de travailler avec le même esprit de patriotisme et de professionnalisme !

Je me souviens de ces jours où les matchs se terminaient à 20 heures à Douala et les gens restaient aux alentours du stade « taper les commentaires » sur chaque action du match jusqu’à ce que le stade ferme et éteigne ses lumières. En 2013, ça n’existe plus…

Engache, blogueur


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 6 octobre 2013 à 01:51, par cocoet En réponse à : Samuel Eto’o Fils, La FECAFOOT, et la mémoire sélective des camerounais

    Au lieu de trouver des arguments qui tiennent la route pour convaincre les internautes certaines personnes ne trouvent qu’à qualifier les autres de jaloux. Chers messieurs ils est normale que vous vous comportiez de la sorte quand on parle de EGOO parce que vous êtes simplement aveugles. Dites à votre protégé qu’on ne peut pas être au top tous les jours et qu’il serait mieux de laisser le peuple camerounais sur sa faim comme l’on fait les grands joueurs de sa trempe. Il était indéniablement le meilleur avant centre du monde qu’il reconnaisse au moins qu’il n’est plus le mm et donne la chance aux autres. Vous avez accusé la fecafoot et les dirigeants de ne pas anticiper mais pensez vous que ce soit possible quand vous imposez des joueurs et ne donnez pas la possibilité d’intégrer de nouveaux joueurs ? à mon avis non. Nous tous aimons Samuel Eto’o surtout celui là qui n’est pas arrogant et qui ne pense pas que ses milliards lui donnent le droit de gérer l’équipe à sa guise.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2013 à 07:05, par peter En réponse à : Samuel Eto’o Fils, La FECAFOOT, et la mémoire sélective des camerounais

    bonjour à tous et mes encouragements à tous ceux qui contribuent d’une manière ou d’une autre à la refondation de notre Foot roi. S’agissant de SAMU, il faut dire à sa décharge qu’il ne peut être seul comptable de la décrépitude de notre FOOT. Tous les camerounais aussi ont leur part de responsabilité dans cette affaire à commencer par les dirigeants qui ont largement contribué par leur gabegie dans la gestion de l’argent du FOOT. Quel dirigeant peut jurer n’avoir jamais profiter de cet argent. Aucun. Les joueurs quant à eux ne sont pas moins responsables dans cette somnolence. Les joueurs de renom se font rares. S’il est vrai qu’une équipe de Foot, c’est 11 joueurs sur le terrain, il n’en demeure pas moins vrai que la performance sur le stade reste individuelle. Nous n’avons plus de talents. ETO’O malgré son âge fait de son mieux. Même bourré de talents, il ne peut porter seul le chapeau de ce qui nous arrive. Le Comité de normalisation, je l’espère devra apporter des solutions idoines pour contribuer à la détection de vrais et bons joueurs qu’ils soient amateurs ou professionnels.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2013 à 17:10, par Sonkola En réponse à : Samuel Eto’o Fils, La FECAFOOT, et la mémoire sélective des camerounais

    Une tres belle piece. Je voudrais juste dire que, bien de joueurs que l’auteur a enumeres ici en comparaison avec Samu n’ont pas sa classe. Meme Wayne Rodney a son paroxisme n’avait pas atteint la class de Samu. Il n’a jamais marque autant de buts pour United que Samu marqua pour le Barca. Steven Gerrard, Frank Lampard, ont de la classe. Mais ils ne meritent pas d’etre ici. Ils evoluent meme a de postes tres differents.

    A mon humble avis, la jalousie serait a la base de tout ce bruit autour de Samuel Eto’o car que ce soit ses aines, ou ses freres de la meme generation, on n’accepte pas son success. Pourtant, il ne l’a pas vole !

    Sonkola Ni Ngwan

    Répondre à ce message

  • Le 19 février 2013 à 12:25, par fan_237 En réponse à : Samuel Eto’o Fils, La FECAFOOT, et la mémoire sélective des camerounais

    @Takalla_

    J’ai cliqué sur ton lien et la bio de Eto’o est tres intéressante. Surtout qu’au début il dit exactement ce que les camerounais un peu lucides et pas trop fanatiques disent de lui :
    En bref : Il parle de lui à la troisième personne. Il a un ego plus grand que l’Afrique. Il pense qu’il est le plus grand.

    Bon, d’accord, apres ils ajoutent :
    Il a raison. Samuel Eto’o est le plus grand joueur de l’histoire du football africain. (Tu vois que je n’ai aucune mauvaise foi.)

    Moi, je n’ai jamais nié qu’il était le meilleur joueur Africain de tous les temps en terme de performances en club, ce que ton article tient à démontrer (les plus d’eloges concernent ses perfs en club), mais soyons honnetes : au niveau de la Nat il a gagné des titres uniquement avec notre génération en or. Dès que ceux de la grande génération ont commencé a vieillir et il a fallu qu’il prennent l’equipe en main comme leader et capitaine, son ego a pri le pas sur ses perfs en Nat. Va regarder les stats toi meme et tu verra qu’il est beaucoup moins performant depuis l’ère des 1984, c-a-d depuis qu’il fait partie des leaders de cette équipe. Depuis lors on entend tous les jours des faits divers le concernant.

    Et svp arreter de penser que tous ceux qui osent critiquer eto’o sont payés par la fédé. Je peux te sortir un livre entier pour expliquer les torts de la fédé, mais tout le monde le dit deja ; ce qui me surprend c’est ceux qui pensent que eto’o est un saint dans la chute libre que connait notre Nat adorée. Pas du tout !!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 février 2013 à 13:57, par pat2lyon En réponse à : Samuel Eto’o Fils, La FECAFOOT, et la mémoire sélective des camerounais

    AH ! le Nègre (le camerounais ?) n’est définitivement qu’émotion ! Tout le monde trouve aujourd’hui que mon cher ENGANCHE est un super journaliste, plein de talent. Pitoyable !
    Il y a quelques temps on a traité ce journaliste (dont j’apprécie d’ailleurs la qualité des articles) d’illétré, arriviste vaut rien parcequ’il avait osé critiqué la peste nationale.
    Bien mon cher journaliste, j’ai lu avec intérêt les raisons pour lesquelles selon toi, Mr EGOO peut tout se permettre : il a « marqué un but par ci », fait une « passe décisive » par là. Soit. En réponse à votre article et à tous ceux qui vous trouvent très compétents aujourd’hui (Pourvu que ça dure), je vais utiliser le parallélisme de forme. Voici pourquoi on n’aime plus EGOO aujourd’hui :
    - Coups et blessures sur journaliste
    - Menaces de licenciement enver un journaliste
    - Injures en mondio vision à l’encontre de Roger MILLA : « Ce n’est pas parcequ’on vient connaitre la gloire à 40 ans qu’on va se mettre à parler ». Source groupe Canal
    - injures et gestes de mépris à l’endroit du ministre michel ZOA
    - Exigences de radiation de joueurs de l’équipe nationale
    - Déclarations hautaines et méprisantes : " Je vais me donner un temps de réflexion avnt d’aller en coupe du monde
    - Instigation au boycott d’un match de l’équipe nationale du Cameroun (Cf Marraketchgate). Du jamais vu dans l’histoire du cameroun.
    - Opposition en mondio vision au remplacement d’un joueur décidé par l’entraineur principal. Cf CMR-SENEGAL
    Mensonges répétés et manipulation de toutes sortes : « Je n’ai pas perçu mes primes de matchs depuis 5 ans ». Alors que c’est lui-même qui avait décidé de les affecter à autres choses. « Je suis en danger de mort », que tu es qui ?
    - Distribution des maillots et des dossards aux joueurs
    Monsieur le journaliste, je veux bien que tu attribues les CAN et les J O à la peste nationale (ce qui est d’ailleurs une abomination), mais de grâce peux-tu me dire ce qu’il en est de RONALDO ou MESSI en terme de comportement dans leurs pays. Il faut arrêter un peu. Vous croyez qu’un mal élevé d’individu va mépriser tout un pays parcequ’il a marqué des buts ou contribuer à des titres. Dans ce cas, le roi PELE devrait jusqu’à ses descendants à la dixième génération, déféquer dans la bouche de tous les brésiliens et s’essuyer le derrière avec le slip de la présidente de la république !
    EGOO n’est qu’une peste. Il est la malédiction du football camérounais. Le pichichi des faits divers, le ballon d’or du mensonge et de la manipulation. Le fair play de l’arrogance et du mépris.
    Vous êtes bien à l’image du nègre : capable de lécher le derrière de son maitre en souvenir du cauri reçu il ya 5 ans. Pitié.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février 2013 à 01:17, par Olivier En réponse à : Samuel Eto’o Fils, La FECAFOOT, et la mémoire sélective des camerounais

    "LES DIRIGENTS DU FOOTBALL CAMEROUNAIS N’ONT PA EU DE VISION"

    Mon cher Engache,

    Il ne s’agit pas seulement d’une mémoire sélective de certains journalistes. Quand c’est une fois, deux fois on comprend mais quand ça devient un argument reçurent, il ne s’agit plus d’une mémoire sélective, reprendre le même argument chaque fois devient de la mauvaise foi, un souci de manipuler les esprits des lecteurs qui sont faible d’esprit, de désinformer pour orienter les esprits vers une seule personne qui devient le coupable qu’on a designé.

    Lors de sa causerie avec le journal « Je wanda » Eto’o touche beaucoup de points, dit beaucoup de vérités, explique d’où vient notre mal, comme faire pour s’en sortir mais pourtant ce que certains journalistes trouvent à publier ce sont des invectives personnelles, remettre en question le talent de ce brillant Camerounais qui a été excellent dans son travail de footballeur et dont nous tous camerounais avons suivi l’évolution au fil des années depuis 1996.

    POURQUOI LE CAMEROUN NE GAGNE PLUS ?

    A cette question Eto’o dans sa causerie est clair : « il y a aujourd’hui un nivellement dans le football en Afrique, avant nous étions au-dessus mais les dirigeants de notre football n’ont pas su préparer l’avenir parce qu’il leur a manqué de la vision » .

    Eto’o ajoute : « Aujourd’hui qu’il y a un nivellement on voit le vrai niveau d’incompétence de nos dirigeants »

    Les journalistes et les dirigeants de notre football aurait dû se demander pourquoi S. Eto’o affirme qu’avant nous étions nous au-dessus des autres ?.
    Au besoin les journalistes auraient du l’appeler pour lui demander de mieux s’expliquer mais au contraire ils ont préféré l’attaquer pour l’amener à se taire. Ainsi nous perdons une occasion de comprendre, d’analyser ce qui nous fait défaut, pourquoi nous ne règnot plus en football.

    Ils (Les journalistes et les dirigeants de notre football ) préfèrent continuer à distraire l’opinion en accusant Eto’o de tous les maux, des rasions de nos défaites comme si seul l’équipe nationale fanion était au plus bas fond, à l’agonie. Ils réfusent de voir que toutes les catégories de football au Cameroun ne parviennent plus à se qualifier pour les compétitions internationales.

    Et pourtant si les journalistes avaient appelé Eto’o pour miuex expliquer pourquoi les lions indomptables ne gagnent plus, Eto’o aurait expliqué ceci : Avant nous étions au-dessus pas parce que nous gagnions car gagner est seulement le resultat final des conditions qu’il y avait avant d’aller en compétition.

    C’est quoi ces conditions qui nous ont favorisé et faisaient que nous étions au dessus des autres et dont la matérialisation était nos victoires ?

    - Dans les années 80 : Domination des clubs Cameruonais
    1e raison : Les clubs Camerounais sont parmi les meilleurs en Afrique gagnant régulièrement sur le plan Africain. Ce qui fait que l’équipe du Cameroun qui était à 95% basée sur une ossature des joueurs du terroir rencontrait d’autres équipes nationales Africaines qui eux aussi avaient une ossature basée sur les joueurs du terroir. Hors étant donnée que nos locaux battaient déjà les locaux des autres pays quand ils s’affrontaient en club, en équipe nationale, ils avaient l’ascendant psychologique sur de leur supériorité et donc battaient de nouveaux les autres regroupés eux aussi en équipe nationale.

    2e raison : Très tot le Cameroun exporte les premiers joueurs qui vont jouer professionel en France. Par conséquent quand nos pro qui jouent en 1e division français reviennent renforcer l’ossature des joueurs locaux, les 2 ou 3 pro apportent une plus-value que les autres nations africaines n’ont pas encore parce que soit ils n’ont pas de joueurs professionnels, soit ils en ont mais de qualités inférieures car leur pro évoluent en 2e division ou en amateur. Ainsi quand Bell(Bordeaux, Marseille) ; Milla (Saint Etienne), Omam (Marseille, Cannes) … reviennent bourrées d’expériences de la 1e division, dans d’autres pays ils regardent complexés ces joueurs qu’ils observent seulement au petit écran même si eux aussi sont "pro".

    Ainsi donc l’équipe nationale du Cameroun a un double avantage sur ses concurrents africains. Non pas parce que nous sommes mieux organiser administrativement mais parce que nous avons la matière première naturelle, nous sommes au-dessus des autres comme le dit Samuel Eto’o et cela se traduit par des résultats : Vainqueurs de la Can 1984, Finaliste CAN 1986, Vainqueurs CAN 1988

    - Dans les années 1990 : Passage à vide.
    Les derniers joueurs de la cuvée des années 80 quittent progressivement la scène après leur apogée à la coupe du monde 1990. La relevé n’est pas encore prete. Les victoires ont grisé les dirigeants qui ont commencé à penser que gagner est naturelle pour le Cameroun. Nos clubs ont perdu de leur saveur des années 80. Aucun club Camerounais ne domaine la scène Africaine dans les années 90. Résultat immédiat sur l’équipe nationale. Nous ne gagnons plus.

    Mais certains privées ont eu le flair d’ouvrir des centres de formations en football : Les Brasseries du Cameroun, Kadji Sport Academie et ils envoient leur club jouer des tournois mineurs en Europe.

    - Dans les Années 2000 : Une équipe nationale « made joueur professionnel »

    Au début des années 2000, l’équipe nationale du Cameroun change de morphologie. Les locaux désormais sous évalués car ne sortant pas du lot dans des club incapables de gagner sur le sol Africain, sont délaissés au profit des joueurs dit « professionnel ». L’ossature des lions devient essentiellement basée sur les joueurs venant de l’Etranger : 95% de ceux qui sont appelés pour la CAN 2000 sont pro.
    Hors en 2000, les Camerounais ont une fois de plus un avantage sur les autres joueurs du Continent. En effet, alors que la majorité des équipes nationales qui se présentent à la CAN 2000 ont une ossature locale le cameroun débarque avec son armada de professionnel pour la plupart issus des 2 centres des formation cités plus haut. Et le second avantage du Cameroun sur d’autres pays Africain est justement que nos pro sont non seulement arrivés à maturité mais ce sont surtout des footballeurs de qualité.
    Par esemple, quand Mboma débarque à la CAN, il a déjà fait de grands clubs comme le PSG et connais le championnat Italien puisque ayant joué à Cagliari et Parme.
    WOME est titulaire à la ROMA ou à BOLOGNE en Italie. Jouer en Italie est un privilège, une expérience unique.
    Quant à Jérémie NJITAP il évolue au très grand Real Madrid. Aucun africain n’y a encore évolué.
    FOE est champion de France,
    SONG Rigobert est la terreur des attaquants en France.
    ETO’O a fait ses dents au Real Madrid et des piges à Majorque.
    ETAME Mayer joue lui aussi dans le championnat du monde en Espagne ayant dejà joué l’UEFA.
    Ces joueurs Camerounais jouent régulierement la Champion’s league, les coupes de l’UEFA. Bref, contrairement aux autres pro Africains des autres pays, Les joueurs Camerounais sont des références et jouent titulaires dans des clubs de 1e division dans de grand club en Europe. Clubs qui disputent les 1e place, donc on dira des « top club ».
    Le Senegal et le Nigeria ont quelques pro, mais des pro de seconde main, qui jouent en Turquie, en Suisse, en Belgique, en Autriche, dans de petit club en France qui luttent contre la relégation.

    Resultat : Les camerounais qui se savent déjà meilleur en club que ces autres joueurs africains ont une fois de plus l’ascendance psychologique. Ils sont au-dessus et ça se matérialisent par les victoires : Vainqueurs des JO 2000, Vainqueurs CAN 2000, Vainqueurs CAN 2004.

    Mais entretemps, les autres pays ont compris la lecon. Leur dirigeants décident de former la base. Ainsi les centres de formation naissent un peu partout, en Cote d’Ivoire, au Mali, au Sénégal, en Afrique du Sud, …etc. Très rapidement ces joueurs sont recrutés par les meilleurs clubs Européens, ce qui fait qu’ils côtoient eux aussi de grand joueurs, jouent de grand matchs en Champion’s league, l’UEFA, en championnat. Ainsi les complexes vis-à-vis des joueurs Camerounais tombent car ils découvrent que eux aussi peuvent etre de bon footballeur.

    Pendant ce temps les dirigeants (FECAFOOT + MINJES) Camerounais ont tués la poule aux œufs d’or. Les pourvoyeurs des joueurs comme les Brasseries du Cameroun et Kadji Sport Academie ne sont pas subventionnés ni encouragés. Le Cameroun se paie même le luxe de ne plus répondre présent à Montaigu qui permettait pourtant de révéler les futurs lions de demain. Ils ont cru à la FECAFOOT et au Ministère que gagner était génétique, ils ont dormi sur les lauriers d’antan.

    Ils n’ont rien planifié. Eto’o dit donc qu’ils n’ont pas eu de vision et les faits lui donne raison.

    - Dans les années 2010 : Manipulation, Inorganisation, Incompétence accrue
    Alors que les autres pays Africains se sont organisés pour sémer pendant l’été (organisation du football jeunes, des championnats locaux, ...etc) et entretenir leurs équipes nationales en jouant régulièrement les matchs amicaux ( Cote d’ivoire, Nigéria, Gabon, …) les dirigeants Camerounais se sont abonnées au pillage d’argent, regardant plus ce qui rentre dans leur poche qu’organiser cette discipline qui génére tant d’argent.

    Samuel Eto’o dit « Aujourd’hui il y a un nivellement en Afrique ».

    Bien sur, car tous les autres pays Africains ont compris qu’à défaut d’avoir des championnats fort (Egypte, Nigeria, Congo, Ghana, ...) ils leur fallait mieux s’organiser administrativement, former leurs joueurs et surtout qu’il fallait que leurs joueurs jouent régilièrement dans de grand club ce qui leur permettraient d’être décomplexés.

    Et pendant que eux ont des ossatures équilibrés fait de joueur qui jouent régulièrement en club, au Cameroun nous sommes passés à l’inverse. Nos joueurs Camerounais sont des professionnels de noms car les 3/4 sont des chauffeurs de banc en club. S. Eto’o l’explique en disant des joueurs Camerounais de sa génération : « Ils ne comprennent pas les enjeux, tout ce qui les intéressent, c’est qu’on chante leurs noms au quartier au pays ».

    Après on demande à S. Eto’o, de gagner avec des non titulaires en club et donc non compétitifs tout comme les lions gagnaient en 2000 et 2004, pourtant à cette époque là tous les joueurs étaient des références dans leur club respectifs et des titulaires dans les stades européens.

    Le MANQUE D’ ANALYSE, La MAUVAISE FOI et surtout L’INGRATITIUDE, est vraiment Camerounaise.

    Nous avons des personnes (BELL, METTOMO, NJITAP, MAKANAKY, …) qui peuvent nous aider à comprendre ce qui ne fonctionne pas. Nous ne les consultons pas.

    S. Eto’o parle, dit des vérités, on ne lui demande pas son expertise acquise dans les grands clubs. On l’insulte et on lui demande de faire des miracles avec une bande de chauffeur en club.

    Pourtant même Messi avec la pléthore des grands joueurs Argentins n’arrivent pas à gagner en équpe nationale.

    Pourtant même Drogba si aimé par certains Camerounais avec toute une génération en or de coéquipiers n’arrive pas à gagner fut ce la CAN.

    Journalistes Camerounais, continuez de demander à Eto’o de faire l’impossible avec des joueurs non titulaire en club.

    Alros que vous pouviez incitez à la démission ces dirigeants du football Camerounais qui n’ont rien fait à la base pour assurer les victoires des équipes nationales de demain mais qui veulent toujours manipuler l’opinion faisant retomber tous les échecs sur le seul Samuel Eto’o.

    Si cela était vrai pour l’équipe fanion les indomptables, pourquoi meme les autres catégories nationales (Minimes, Cadets, Lionceaux, Lions A’) et les clubs ne gagnent elles pas aussi ? Samuel Eto’o y jouent aussi pour etre la cause de leur échecs ?

    Cher journalistes, arretez de distraire les Camerounais en jouant le jeu des vrais coupables de nos échecs, Posez les bonnes questions aux bonnes personnes et ensemble nous redresserons notre football.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février 2013 à 10:11, par Bamado En réponse à : Samuel Eto’o Fils, La FECAFOOT, et la mémoire sélective des camerounais

    Pour une fois qu’un article ne critique pas Eto’o, on l’encense. Continuons à nous voiler la face.
    Eto’o par son arrogance et son manque de respect pour ses co-équipiers a sa part de responsabilité, fut-elle infime dans la décrépitude que connait l’équipe nationale fanion. Le jour où il comprendra qu’il brille parce qu’il y a des co-équipiers pour lui faire des passes, l’équipe se portera mieux

    • Le 16 février 2013 à 10:43, par dony En réponse à : Samuel Eto’o Fils, La FECAFOOT, et la mémoire sélective des camerounais

      oui, des coéquipiers pour lui faire des passes comme à l’anzhi, l’inter, le barça et majorque qui ont tous grandi grâce à lui (ronnie a eu besoin de l’arrivée de samy au barça pr q ça dclenche) malgré son « égo surdimensionné ». prkoi n’y a-t-il q les LIC pr dgringoler avec cet égo ?
      cessez de nous distraire, pas même avec ces réserves que tu émets là. si Eto’o était un problème, il le serait partout. pas seulment chez les Lions où on lui reproche un jour de dépanner ses co-équipiers et le lendemain on lui reproche de ne jouer que pour les primes.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2013 à 02:21, par Takalla_ En réponse à : Samuel Eto’o Fils, La FECAFOOT, et la mémoire sélective des camerounais

    @ YASSER
    @ Argent1

    Juste pour clarifier quelque chose. Cela fait quelque temps que pat2lyon est en mission dans ce forum. Le but de sa mission est de salir l’image de Samuel Éto’o et recevoir des frais de mission de la part de CAMFOOT et FÉCAFOOT. Je me souvient encore que pat2lyon a lui-même reconnu quelques fois. D’ailleurs, je me souviens lui avoir demandé de voyager, de quitter l’Europe pour visiter l’Amérique afin de mieux comprendre le monde et éviter de donner des arguments aux occidentaux pour détruire nos frères. pat2lyon m’a donc dit qu’il vivait au Cameroun et qu’il utilisait le pseudo de son frère...et qu’il travaillait pour le compte de la Fécafoot avec pour mission de salir Éto’o. Il a poursuivit en disant qu’il était l’un de ses admirateurs. J’ai répondu qu’il était courageux....YASSER, il faut comprendre qu’il y a beaucoup de pat2lyon sur ce forum, des mercenaires qui sont payés pour ternir l’image d’Éto’o.

    Alors, je dois répondre à ces personnes que c’est pas le Cameroun qui a fait cette sélection. Voir le lien suivant :

    http://www.eurosport.fr/football/coupe-d-afrique-des-nations/2013/le-top-20-des-joueurs-africains_sto3616678/story.shtml

    CAMFOOT = FÉCAFOOT = pat2lyon = Argent1, etc.

    Répondre à ce message

  • Le 14 février 2013 à 12:18, par pat2lyon En réponse à : Samuel Eto’o Fils, La FECAFOOT, et la mémoire sélective des camerounais

    @ YASSER.
    Tu dis de quelqu’un qu’il est bête et pour le démontrer tu utilises un argument tout aussi bête. N’est-ce pas vous qui passez le temps à citer les titres que la peste nationale a remportés au sein des lions pour dire qu’il est le héros, le dieu vivant du football camerounais ? Là on entend aucun affâmé dire que le football se joue à onze sur le terrain, c’est un sport collectif, et patati patata... Maintenant qu’on suit votre logique en posant la question de savoir comment une équipe qui a « le meilleur joueur de tous les temps », « le dieu du ballon rond » peut manquer deux can d’affilé et être dernière en CM, les rats sortent de leurs égouts pour dire que le football est un sport collectif. Vous êtes vraiment à l’image de la peste que vous soutenez aveuglement parceque vous avez faim.
    La vérité est que EGOO est la malédiction du football camerounais, la peste des LIC, le pichichi des faits divers, le soulier d’or du mensonge et de la manipulation.
    Figurez-vous que le Cameroun se qualifiait à la CAN avec des ataquants comme MBARGA, MOUYEME, TAPOKO, SIMO. Donc arrêtez de nous parler de ce bon à rien qui a détruit notre équipe à cause de ses intrigues et de son arrogance. Il n’est qu’une sale peste, la rage des lions.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février 2013 à 16:31, par Takalla_ En réponse à : Samuel Eto’o Fils, La FECAFOOT, et la mémoire sélective des camerounais

    Lorsqu’une entreprise est en faillite, tous les employés ont une part de responsabilité.

    Mais, au Cameroun, c’est autre chose....car pour la plupart de jaloux, Samuel Éto’o est coupable et demeure le seul responsable de la chute libre des Lions Domptables . Ainsi, il mériterait même d’être pendu d’avoir osé demander par exemple que la Fécafoot construise des stades et mette les joeurs dans de bonnes conditions lorsqu’ils arrivent à la NAT.

    Je suis Camerounais vivant en occident, mais qui va au Cameroun tous les deux ans. D’où, je comprends mieux la corruption des CAMEROUNAIS. À lire les articles de CAMFOOT, on s’aperçoit rapidement que c’est la FÉCAFOOT. Tous les articles sur ce site cherchent toujours à salir l’image de Samuel Éto’o. Ce garçon à raison d’avoir peur pour sa vie lorsqu’il arrive au Cameroun. Je ne me plaint pas, je ne suis pas aussi riche que Samuel Éto’o, mais je gagne suffisamment ma vie et ne peux que remercier le bon Dieu. Mais, lorsque j’arrive au Cameroun les mentalités ne sont plus les mêmes...tout le monde est jaloux, même lorsque vous les aider, cela ne suffit JAMAIS......

    Éto’o doit serré la sécurité autour de lui, car nous faisons pareil alors que nous ne sommes pas médiatisé comme lui. FÉCAFOOT = CAMFOOT....Celui qui n’a pas encore compris cela n’est pas un VRAI Camerounais.

    Laissez Éto’o tranquille, car c’est lui qui fait la fierté des africains en occident. Pour ceux qui ont un coeur pure,cliquez sur ce lien...si vous êtes jaloux, ce n’est pas nécessaire...

    http://www.eurosport.fr/football/coupe-d-afrique-des-nations/2013/le-top-20-des-joueurs-africains_sto3616678/story.shtml

    • Le 13 février 2013 à 17:00, par Argent1 En réponse à : Samuel Eto’o Fils, La FECAFOOT, et la mémoire sélective des camerounais

      Egoo est même le Dieu vivant du football. Le tout ce que vous voulez ! (Chantez comme vs voulez ) je n ai jamais été contre !qu il ait même tous les pamares et argent de la terre (ca c est pour lui et sa family, n oublions pas ses fans borné ! ) moi je m en vs de tout !

      Ce qui m amuse ici : DONC VS AVEZ LE MEILLEUR DE TOUS LES SIECLES ! ET VS PASSEZ 2CANS SUCCESSIVE A LA MAISON ! CMD2010 !(DERNIER ! ) CLASSEMENT FIFA AVEC LE MEILLEUR JOEUR ! 40...IEME !
      LAISSEZ MOI RIRE IL FALLAIT DES BUTS CONTRE LE CAP VERT (LE DIEU ETAIT AU TERRAIN PDT 90MIN !PDT QUE ROGER N AMASSAIT PAS MILLION ET TITRE EN CLUB (VIE PRIVEE ) MAIS VENAIT TUER LE CHEF BANDIT SURTOUT PDT DES MATCHS DECISIFS !
      WOW ! VOTRE SAVANT A CHERCHER LE BUT. SANS VOIR VS LE CAP VERT !!
      Les gars ! Laissez moi rire je prefere un petropia inconnu qui ammene la Nat en can et finale ! Allez l attendre au bar pour chanter ses pamares et titre !
      Vous dîtes laissez le tranquille que qui l arrête même ? Que qui est derrière lui si ce n est vs ses fans ! Psssfff ! Pardon, portez le vs fichez le camp des lions ! Il doit mem deja prendre sa retraite (ca ne le laisse plus ! !)

    • Le 14 février 2013 à 11:53, par yasser En réponse à : Samuel Eto’o Fils, La FECAFOOT, et la mémoire sélective des camerounais

      argent1 tu es bette comm les fesses..on ta dit qu’on fait une equipe avc un seul joueur ?? s’il est le professionnel a vouloir mouiller la maillo on n peux que perdre ..surtout avc vos fecafooteux

    • Le 14 février 2013 à 12:16, par Argent1 En réponse à : Samuel Eto’o Fils, La FECAFOOT, et la mémoire sélective des camerounais

      Je te parle de 90min où un attaquant(surtout aussi tout puissant que votre idole ) doit chercher, trouver l interieur de la lucarne

      Donc en 90min il n a reçu aucune passe ! N a touched aucun ballon ! ? as tu vu les buts du NIGERIA. Pdt la Can (le joueur appelé MBA, c est sur actions personnel cad en 90min,il recoitune passe ou touche la balle à travers un contre ! Là il n attends plus le collectif ! Il fait action personel (trible, court, feinte et frappe ! Dedans ! l affaire est bouclée ! Il a fait sa part de rôle entant qu attaquant contre le cap vert il fallait des buts egoo a touché, rçu plusieurs passes, ballon ...mais psfff !(vraiment vs me fatigué avec ce gar ! Qu il aille continuer de courir coe une panthere en club ! Ca cest son business ! Quil laisse les lions ou joue les remplacant à la limite ! )

      Voila La OÙ DES GARS COE RONALDO (LE 9BRESILIEN,PELE, MILLA ..ECTME MBOMA FAISAIENT LA DIFFERENCE ! 90MIN IL EST AU TERRAIN PRESQUE INEXISTANT MAIS EN UNE TOUCHE DE BALLE OU PASSE ! MON AMI, C EST DEDANS ! OU CRÉE, OFFRE UN BUT !! )

      EGOO est fatigué et embettant ! (Explose le group )qu il laisse !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon