Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Éliminatoires CAN 2013

Quand les Requins Bleus du Cap Vert donnent des insomnies à tout un peuple

Les pages d’opinion ne reflètent pas celle de la Rédaction de Camfoot.

L’histoire paraît incroyable, mais elle est à un moment donné digne des contes de fée. Les plus grands statisticiens du monde, du haut de leurs théories parfois fantaisistes n’auraient jamais dit au peuple camerounais que le Cap Vert risquerait un jour d’infliger aux fans du sport-roi qu’est le football le « ce qui arrive souvent aux autres peut aussi vous arriver ». Ou bien un « ne jamais dire qu’impossible n’est pas Camerounais pour ne pas prévoir l’imprévisible ».

Le 5 octobre 2012
commentaires

Depuis la fessée administrée par les Requins Bleus du Cap Vert aux Lions Indomptables du Cameroun, les camerounais ne dorment plus. On a même l’impression que l’insomnie est en train de hanter tout un peuple au point où même le Président de la République a perdu le sommeil. Raison pour laquelle d’après certains journaux, on le sent très impliqué dans les affaires des Lions Indomptables en ce moment. Tout est mis en œuvre pour éviter la honte. Se faire éliminer par le Cap Vert c’est certes humiliant, mais logique quand on croit que Dieu aime seulement le Cameroun.

Vu la façon dont le match du 14 Octobre se prépare, on a même l’impression que les Lions jouent la finale de la Coupe du Monde de football face au…Brésil mais que non ! Les Capverdiens sont très heureux de savoir qu’ils sont devenus en un seul match, de véritables stars du ballon rond au point de mériter toutes les attentions. Leur position au classement FIFA pour le mois d’Octobre en est la preuve vivante. En définitive, sur le papier le Cap vert est favori face au Cameroun. N’y a que le Cameroun qui sait rendre les gens célèbres.

Cette histoire de football a des hauts et des bas. En ce moment, la fédé ne hausse plus le ton et se plie aux décisions de la tutelle. Même ses membres les plus influents ne prennent plus la parole. Ceux qui méprisaient Eto’o ont fini par fermer leur bouche en attendant peut-être le soir du 14 Octobre 2012. Bah ! Faut quand même l’union sacrée autour des Lions pour une écrasante victoire face au Cap vert. La liste des joueurs convoqués par le sélectionneur AKONO Jean-Paul, appelé en sapeur-pompier pour sauver les meubles, en dit long sur cette affaire. Même les journalistes réputés très critiques envers les prédécesseurs de « Magnuson » ont gardé leur langue de bois pour ne pas créer de polémique. Des joueurs ont été sortis de leur retraite et d’autres sont de retour dans la tanière après quelques années de disette. Bah ! Le coach a dit qu’il a « choisi les joueurs qui vont vers l’avant ». Quand on analyse cette liste, on peut à un moment donné penser que « Magnuson » a encore la nostalgie des Jeux Olympiques de Sydney 2000. En ce moment, le plus important pour les dirigeants de notre football, c’est la qualification. Les bannis sont revenus dans la tanière, mais est-ce que cela est suffisant ?

Depuis quelques années déjà certains camerounais ont un désamour pour leur équipe fanion. Raison évoquée : Il n’y a pas de stade digne de ce nom au pays de Joël TCHAMI. C’est parfois énervant de constater que le Gabon accueille de Brésil à Libreville et que le Nigéria en fait de même. Il n’y a pas quelle compétition sur cette planète que le Cameroun n’a pas participé ? Où vont les retombées de ces compétitions ?

En rappel, en Octobre 2005 quand la messe avait été dite sur la non qualification du Cameroun au mondial 2006, les dirigeants de l’époque encore aux affaires aujourd’hui disaient donc je cite : « Notre participation au mondial allait nous permettre de nous doter des infrastructures sportives digne du Cameroun… » Mais aujourd’hui, les choses ont changé et les appétits sont devenus grandissimes. Personne n’a plus honte de l’image écornée du Cameroun à l’extérieur au point où certains fans des Lions ont décidé de supporter leurs adversaires jusqu’à ce que les dirigeants du football Camerounais nous construisent au moins un stade au reflet d’une grande Nation du football.

N’est-il pas judicieux de penser quand on a une certaine maitrise de la culture africaine, que les malheurs des Lions Indomptables devenus Lions Domptables ne seraient pas en fait la résultante de la mésentente entre les joueurs, mais de la colère du peuple dû au fait que les Lions nous ont ramené des titres mais qu’aucune grande réalisation n’a été faite avec l’argent ainsi récolté ? Seul l’avenir nous le dira

L’Empereur Britanikus Zendé


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon