Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Nul n’est prophète chez soi

Par l’Empereur Britanikus Zendé

Lorsque le 06 Février dernier les journaux annoncent l’inauguration du Centre de Formation de Football de Samuel Eto’o à Libreville en présence du Président de la République du Gabon SE Ali MBONGO, je me suis dit comment est-ce possible ?

Le 2 mai 2012
commentaires

Déjà, durant la Coupe d’Afrique des Nations, on a vu notre Samuel Eto’o national « puinguissé » avec le « Président rappeur » Mr Ali MBONGO. Les images ont en effet fait du buzz sur la toile. Le site d’informations pressafrik.com dans sa livraison du 21 Janvier 2012 relaye l’information selon laquelle l’investissement de Samuel Eto’o au Gabon avoisinerait les 1 million d’euros (environ 655.000.000 de Francs CFA). Je me suis permis de me poser la question de savoir pourquoi ce digne fils du Cameroun a préféré investir ailleurs que dans son propre pays ? L’expérience de la vie dans le monde auquel nous appartenons a toujours démontré que nul n’est prophète chez soi. Dans notre pays, l’intérêt personnel prime sur l’intérêt général.

Au pays de la mangeoire

Selon certaines indiscrétions, le « pichichi » n’aurait pas supporté que ses 500 millions aillent en fumée dans le même projet à Kribi. Ce n’est pas facile de digérer ce genre d’acte quand on gagne l’argent à la sueur de son front. Contrairement à d’autres personnes qui s’enrichissent étant assis dans leur bureau climatisé, Eto’o doit livrer des matches sous un soleil caniculaire et parfois sous une température avoisinant les moins…20°. Sous d’autres cieux, on lui aurait, dans un tel projet, proposé un terrain gratuitement. C’est ainsi qu’une Nation reconnaissante encourage ses fils à investir au bercail. La construction de son centre de formation de football à Kribi aurait en effet sorti des centaines de nos compatriotes du chômage. En Côte d’Ivoire, l’Etat accorde un soutien sans faille à Didier Drogba dans tous ses projets.

En terre Gabonaise, loin de sa terre natale, Eto’o est vénéré comme un demi dieu alors que dans son propre pays, il est la cible privilégiée de quelques médias et des hommes de mauvaises foi tapis dans l’ombre qui peut-être sont jaloux de ce digne fils du pays. Il ne se passe pas un seul mois sans qu’on ne dise Eto’o a fait ceci, Eto’o a fait cela. Lorsqu’en 2006 la France perd la Coupe du Monde de Football à cause de Zinédine Zidane, les médias français mettent tout en œuvre pour protéger leur star. Dans notre pays, notre star est livrée à la vindicte populaire. Le Cameroun a la réputation de n’avoir aucune reconnaissance envers ceux qui ont écrit les plus belles pages de son histoire.

Lorsque le 26 Juin 2003, Marc Vivien FOE digne fils de notre pays passe de vie à trépas sur le champ de bataille au stade de Gerland de Lyon en France, le Cameroun n’est qu’un. Depuis ma venue dans ce monde cruel, je n’avais jamais de toute ma vie vécu l’unité nationale de ce jeudi 26 Juin 2003. Que l’on soit Bassa’a, Bamiléké, Haoussa, Béti, Ewondo, Bulu, Sawa etc… nous n’étions qu’un. Tous ensemble, on coulait des larmes pour notre « Marco national » Tout le peuple Camerounais a vécu ce jour-là et ce en direct à la télévision le décès de son fils sur lequel il pouvait compter. « Par amour du drapeau, Marc-Vivien Foé est mort. La nation saura-t-elle le lui rendre ? » S’interrogeait alors Melvin AKAM dans son compte rendu du 27 Juin 2003 dans les colonnes de nos confrères Le Messager. Lors de ses obsèques nationales, l’Etat Camerounais avait pris des engagements à savoir pérenniser les œuvres de « Marco ». 9 ans plus tard, ces promesses ne sont que de simples paroles mielleuses. Joindre la parole à l’acte est une maladie incurable dans notre pays. Est-ce moi qui avais écrit un jour que les morts sont morts ? C’est loin de ses terres que Marc Vivien FOE est célébré. A Lyon où il a été sacré Champion de France une année avant son décès avec l’Olympique Lyonnais, un stade porte son nom. Preuve de reconnaissance du peuple français à tout le travail abattu par Marc Vivien FOE. Idem à Manchester où il avait porté pour seulement quelques mois les couleurs de Manchester City. Un gigantesque monument se dresse à l’entrée du stade à l’effigie de « Marco ».

Ils sont nombreux ces footballeurs africains qui ont fait le bonheur des pays d’outre-mer. Zinedine Zidane, Marcel Desailly, Patrick Viera, Sylvain Wiltord pour ne citer que ceux-là, ont écrit les plus belles pages de l’histoire du football français au détriment de leur pays d’origine. La différence c’est que leur pays d’adoption leur est reconnaissant. Alors qu’en Afrique, au Cameroun surtout, nous oublions facilement ceux qui ont payé au prix fort de leur vie ou qui ont tout donné pour hisser au plus haut sommet du football mondial les couleurs de notre continent. La reconnaissance vaut mieux que les lauriers accordés aux agents de commerce mafieux, les grands maîtres de l’assassinat et des pourvoyeurs de la mort qui surpleuplent l’histoire.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 4 mai 2012 à 08:15, par Bobill En réponse à : Nul n’est prophète chez soi

    Ce que c´est laid de porter des critiques moches sur un modeste article. L´article de notre cher empereur Britanicus Zendé n´est pas vide de substance comme certains articles. Même son nom pompeux est déjà digne de réflexion... Pardon un peu de respect pour l´effort d´analyse même bâclée du compatriote et que certains n´en fassent pas soit une Etoophobie, soit une Etoomania.

    Où est la star politique, sportive ou culturelle Camerounaise honorée à sa juste valeur dans un pays ou l´urbanisme des grandes villes ne génère même pas de modeste pistes (routes) ou édifices architecturaux modernes pour porter le nom des héros nationaux.

    Un pays qui veut se développer doit avoir un modeste culte de la personnalité et un vedettariat productif pour amener les générations futures à s´investir pour le pays. Oui, nous avons un collège pour Charles Atangana, mais les Ruben Um Nyobè, les Douala Manga Bell et tous les Camerounais, qui sont mort en héros pour notre pays n´ont pas encore été immortalisé par de simple nom de routes. Un quartier de la ville de Berlin est dédié par exemple à l´Afrique avec les noms des pays africains comme rues.

    Dans un pays aussi accidenté que le notre, les concepts d´urbanisme de l´état se ramenant aux villes devraient créer prévisionnellement des routes pour éviter les constructions anarchiques et la prolifération des bidonvilles. Le cas pathétique et tragique d´un Marc Vivien Foé, fauché au moment de son immortalisation personnelle de plein fouet par la mort est une chose, mais que Samuel Etoo fasse preuve de manque de maturité dans ses affaires au Cameroun en est une autre. On a volé, on a bouffé, mais n´est-ce pas là le lot de tous les opérateurs économiques au Cameroun ? De là à demander des terrains ou site de construction gratuits pour ses réalisations est prendre les enfants de Dieu pour des Canardes sauvages même si ces dons communistes existe dans d´autres pays africains. Il faut se triturer les méninges au Cameroun pour réaliser un projet, car l´État et les particuliers sont au même titre victimes de toutes les fourberies possibles au Cameroun et si c´est le Gabon, qui est le niveau de compétence managériale d´Etoo en affaires, qu´il aille au Gabon. Mais ne nous demandez pas d´approuver ses lacunes d´homme d´affaire.

    La MAETURE donne des terrains gratuits pour certaines réalisations au Cameroun et Etoo n´est pas un analphabète. Qu´il s´entoure seulement d´hommes charismatiques et compétents. Si je touche 12 Millions d´Euro par an, et que je n´ai pas de temps pour suivre mes affaires, j´embauche 1 ou 2 ingénieurs de Génie Civil et 1 ou 2 experts en économie au Cameroun pour suivre mes projets. Je ne paie même pas mes experts à plus 15 000 Euro/Mois pour mes rentrées estimées à plus de 655 000 Euro/Mois. Quand on a un nom si pompeux (Empereur Britanicus Zendé), il faut écrire des articles productifs, car celui-ci dénigre indirectement Etoo. La Maman de Sammy, elle même a arrêtée de torcher le popotin de son mioche depuis belle lurette. Pourquoi veux-tu qu´il en soit encore un devoir patriotique pour tous le Cameroun ? Devons-nous être tous des Doungourou ? Je te rappelle que Marco construisait son édifice pour s´immortaliser lui-même et si demain il n´y a ni rue, ni édifice Etoo au Cameroun, ne nous en tient pas pour responsable. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai 2012 à 04:00, par Mathieu ETOUNDI En réponse à : Nul n’est prophète chez soi

    Bonjour,
    Sans toute fois vous(camfoot) titiller, j’espère que vous ne sortez pas cet article pour calmer les ardeurs de SAMY...Pour ma part, il ne fallait même pas qu’il vous reponde...C’est aujourdh’ui que vous vous en rendez compte de ce gravisisme problème ?Depuis que SAMY a arrêté son projet de KRIBI, depuis qu’il a annoncé son projet du GABON, vous avez vu quelle personnalité, quel memebre du gouvernement réagir ?Quel journaliste ou quel est le journal que vous avez vu emplifier ça ??? Le CAMEROUN fait pitié.Tout ce que je peux donner comme conseil à SAMY, c’est d’avoir pitié de son pays.D’être sourd, muet et aveugle à tous les calomnieurs.De se dire qu’àprès tout il est et demeurera camerounais.Au final, on va toujours se demander ce qu’il a fait dans son pays.Nous le peuple camerounais sommes là pour le soutenir,il le sait.Il suffit qu’il nous demande d’arrêter tout, on est capable de le faire.Je sais qu’il est un enfant de coeur, il va faire mieux au pays plus que ce qu’il a déjà fait ailleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai 2012 à 00:45, par le Gaboma En réponse à : Nul n’est prophète chez soi

    Agent1, Zigli, tres chers. il est bien vraie que nul n’est prophete chez soi.
    la, vous le prouvez encore une fois de plus. a toi Agent1 : apres ton torchon la, quelle est ta part de reflection que tu apporte ?? juste des gros mots ? des conneries, la haine ? Zigli : vous savez tres bien que tout ce qu’il raconte est vraie mais vous venez sortir des conneries. si sa ne vous plait pas restez basta et ne dites rien... essayez un peu de voir le monde tell qu’il est, la vie tell qu’elle est, apporter de bonne reflection et solution que de ramener le monde au paleolitique . CE N’EST PAS DE VOTRE FAUTE MAIS CE QUE VOUS ETES...
    et ce qui cherchent l’auteur sans le voir c’est signer en haut Par l’Empereur Britanikus Zendé
    pauvre Afrique. sa nous fait vraiment de la peine nous supporteurs de cette grande equipe africaine. si c’est Mr ETO’O que vous aimez pas, sachez que l’homme se rend toujours conte de la valeur de sa femme lorsque celle ci a tourne le dos. engogole ya ndziman obele mina

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai 2012 à 16:23, par Argent1 En réponse à : Nul n’est prophète chez soi

    QUI A ECRIT CE TORCHON !!!!{{}}

    Minalmi ! foutez la paix ! Nul n’est prohete chez soi ! c est today k ca se sait ? est il le seul ! Vraiment ? le « griotisme »(qui est l affame qui a ecrit ce chiffon !)
    Egoo est le seul ! Je vs rappelle k tous les camerounais subissent la meme chose !(C’est pareil mm pr ceux ki st au pays mmem jusqu aux mamans au fin fond des village (ki subissent quotidiennement ces « tracasseries a la camerounaise » impots,controlleurs jouraliers dimpots a gombotisses !la commune...ect )

    N’en parlons pas de la disapora,tous ceux qui veulent rentrer investir passent par la !ici aux usa ns sommes mme deja completement decourages !

    Cote footbalistique ! est il le seul !
    ils st nombreux ! foutez ns la paix ! avec ego ! this ! that ! tous les jrs !

    Voila : Mboma ! choupo moting ! matip !overtooon !..ect ils st tres nombreux ! talentueux a avoir choisi le vert rouge jaune pr defendre ! Et alors ? vS PENSEZ QUE CE EGOO ! allait voir claire ? sil allait ailleurs coe lespagne ou il detient la nationality( ou a lepoque qd il commmencait il allait jouer a la place de qui ?DES « RAOUL, MORIENTES..ET CONSORT DE LEPOQUE ? »OU au bresil, mem france dont vs parlez la avec leur puit d attaquants de lepoque...?

    En tt cas cest mme notre vert rouge jaune qui lui a servi de vitrine pour sexposer facilement au yeux du monde
    Donc de grace ne ns fatigues plus ! Pleurez ou criez pr ts les camerounais car tous subissent la mem chose !
    Vraiment !!!! le griotisme va vs tuer ! Donc il des mendiants a ce point au pays !!!Allez mme dans les champs cultiver dit donc !

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai 2012 à 14:45, par Mystic En réponse à : Nul n’est prophète chez soi

    Qui a ecrit cet article Camfoot ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai 2012 à 14:26, par nobyssy En réponse à : Nul n’est prophète chez soi

    Un message non signé ,certes ça prouve que vous reconnaissez tres bien vos erreurs . même si vous n’aimez pas ETO’O , sachez que nous l’aimons beaucoup et il est notre star preferé ,notre meilleur joueur etc.../ pendant que les argentins chouchoutent leur lionel messi , les urrugayens leur forlane , les portugais leur ronaldo etc... vous faites tout pour que notre ETO’O soit mal vu au cameroun à l’agoni politiquement parlant. Qui cherchez vous encore que ETO’O est parti ? ../ mieux vaux être seul que mal accompagné..... les NEES AVANT LA HONTE .POURRI PAYS DE biya.}

    }

    }

    }

    }

    }

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai 2012 à 14:12, par nobyssy En réponse à : Nul n’est prophète chez soi

    Le cameroun est MALADE , tellement malade que même ses voisins n’aiment plus voir ou ressentir ces ressortissants même en peinture , et ce depuis bientôt 30 ans !!!!!!!!!!!!}

    }

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai 2012 à 10:24, par Zigli En réponse à : Nul n’est prophète chez soi

    Encore un article sur Eto’o...

    Mais je demande hein.. votre département de marketing n’a pas d’autre sujet intéréssant à vous suggérer que Samuel Eto’o ?

    Nous savons tous que lorsque vous publieez un article concernant Eto’o, il y a un traffic accru sur votre site, ce qui est bien d’une certaine manière, mais là, ca commence à ressembler à de la prostitution.
    Oui oui oui, nul n’est prophète chez lui. Et alors ? Eto’o n’a ni besoin de votre plaidoyé, encore moins que vous lui lêchez le cul. Alors arrêtez avec articles de merde !!
    Même si la quasi totalité de ce que vous dites est vraie, nul n’est besoin pour vous de venir jouer aux penseurs intelligents ici. On n’a pas besoin de ca. Nous connaissons tous les problèmes du Cameroun. A défaut de proposer des solutions concrètes, dites-nous au moins ce que nous ne savons pas.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai 2012 à 08:55, par Tedh En réponse à : Nul n’est prophète chez soi

    signé qui ?
    en tout cas, on est mieux là où on est considéré.
    A preuve, BIYA passe l’essentiel de son temps en Europe et où se trouve ses biens.
    Il y est considéré grâce à son fric.
    Au Cameroun, il est taxé de parasite, voleur, étranger, homosexuel, traffiquant de bébés, et autres.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon