Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Brésil 2014 : Lettre ouverte au capitaine Samuel Eto’o Fils

Blogue Camfoot

Très cher « arrière grand-père », Qu’il me soit permis de vous écrire en ce jour en réaction aux articles parus sur le premier site d’information sportive en ligne de notre pays, camfoot.com. En effet, monsieur le Capitaine du onze camerounais, le Grand Reporter Bernard Patipe, dans ses comptes rendus titrés « On a humilié le Premier Ministre du Cameroun » et « Grève des joueurs : Les Lions ratent leur vol » du 08 Juin 2014, tentait de démontrer à des millions de lecteurs, que votre mouvement d’humeur était infondé.

Le 11 juin 2014
commentaires

Monsieur le capitaine, je ne vous ai jamais porté dans mon cœur, mais j’apprécie tout ce que vous êtes en train de faire pour changer les mentalités. La Fédération Camerounaise de Football et le Gouvernement de la mangeoire doivent comprendre que nous sommes au 21e siècle. La question qui se pose c’est celle de savoir si ce n’est que le mois dernier que le Cameroun s’est qualifié pour la Coupe du Monde de football. Ceci est une preuve qu’au Cameroun, on n’a jamais tiré des leçons des erreurs du passé. Il est bien vrai, monsieur le capitaine, que cette grève n’a pas honoré l’image de notre pays. Ça fait très mal Monsieur le capitaine, quand mes confrères d’eurosport s’amusent à titrer leur papier « Après Knysna 2010, voici Yaoundé 2014 », mais on va faire comment mon « arrière grand-père » ?

Mon confrère monsieur Bernard Patipe dans ses comptes rendus a tiré des exemples sur des soldats camerounais ayant défendus nos frontières. Il a poussé le bouchon trop loin en nous étalant la manière dont nos soldats sont au front en ce moment pour mener une lutte sans merci contre le Boko Haram. Monsieur « le vieillard », qu’il me plaise de me poser la question de savoir ce que le Gouvernement Camerounais a déjà fait pour ses dignes fils ayant défendu les couleurs de la Nation. Le plus difficile dans la vie d’un homme c’est de se faire accepter par son peuple. Nous avons encore en mémoire le décès de Louis-Paul M’Fédé. Malgré toutes les demandes formulées auprès du Gouvernement de la mangeoire pour obtenir une aide sanitaire, il a été abandonné à lui-même. Ces mêmes gens qui nous parlent de patriotisme aujourd’hui n’avaient-ils pas demandé ce que Louis-Paul M’Fédé avait fait de l’argent qu’il avait gagné au cours de sa carrière ? Pourquoi c’est scandaleux de demander une paie alors que le Gouvernement ne volera jamais à notre secours quand on aura besoin de lui ? Depuis quand on défend les couleurs du pays gratuitement quand on sait qu’après le pays abandonne ses dignes fils au profit des pilleurs de la fortune publique, des grands maîtres de l’assassinat et autres pourvoyeurs de la mort qui sur-peuplent l’histoire ? Il est d’une évidence qu’aucun citoyen de ce pays ne saurait se dérober de la tâche qui lui est réservée à savoir œuvrer pour le développement de son pays, mais alors qu’est-ce que le Gouvernement et la FECAFOOT pardon, la FECAFOOD ont fait des retombées des Coupes du Monde 1982, 1990, 1994, 1998, 2002, 2010 et des 16 phases finales des Coupes d’Afrique des Nations dont le Cameroun a eu le privilège de participer ? Est-ce un crime de réclamer ses droits ? Vous et vos coéquipiers êtes livrés à la vindicte populaire. Mais la vérité c’est que vous êtes des travailleurs et tout travailleur a le droit de négocier sa paie comme bon lui semble. Ces charognards qui rôdent autour de l’équipe nationale comme des abeilles autour du miel ont invité leur famille, leur copine, leur chien domestique, des amis et que sais-je encore au Brésil et ce aux frais du contribuable camerounais et personne ne trouve cela scandaleux. Sous d’autres cieux, les acteurs que vous êtes, avez le droit d’inviter vos familles aux frais de la fédération parce que sans vous, on n’y aurait pas d’entrée dans les caisses.

Vous et vos coéquipiers avez certes humilié le Premier Ministre, mais en venant au stade, est-ce qu’il n’était pas au courant de tous ces problèmes ? Il a voulu abuser de son autorité comme c’est de tradition dans notre pays et il n’a récolté que ce qu’il a voulu semer. Les Lions Indomptables n’ont-ils jamais été humiliés par le Gouvernement camerounais ? Nous avons encore tous en mémoire la fameuse affaire des primes du mondial 1994 où on nous apprenait que la mallette contenant les primes de nos Lions était tombée de la soute d’un avion en plein vol. Monsieur le capitaine, Nos soldats qui sont au front en ce moment sont payés. C’est parce que vous et vos coéquipiers savez que rares sont les cas où ce Gouvernement a tenu parole qu’il est normal que vous exigez votre paie avant de rallier Rio de Janeiro. On nous parle des conséquences que peuvent entraîner tout le retard accusé par votre mouvement d’humeur. Mais c’est parce que nous sommes gouvernés par une bande d’amateurs qu’il y a aura bien évidemment du retard et des conséquences. Pour des gens qui mettent un minimum de sérieux dans ce qu’ils font, l’équipe nationale devrait être en terre brésilienne depuis belle lurette. Par exemple, est-ce qu’ils ont même eu le temps d’analyser et de comprendre que le décalage horaire ne connait pas ce qu’on appelle joueurs professionnels ?

Monsieur le capitaine des Lions Indomptables, Je vous remercie d’avance d’avoir porté une attention particulière à ma missive. Puisse nos ancêtres vous bénir afin que vous portez sur la plus haute marche du podium de ce mondial les couleurs de notre Nation le Cameroun, notre Mère-Chérie à tous. Même comme vous mouillez le maillot pour enrichir une poignée de charognards ennemis du bien-être du pays de nos ancêtres.

L’Empereur Britanikus Zendé

NB : Les articles du Blogue Camfoot ne reflètent en rien la position de la rédaction. Ce sont des articles d’opinion.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 12 juin 2014 à 08:27, par KMER_MER En réponse à : Brésil 2014 : Lettre ouverte au capitaine Samuel Eto’o Fils

    Voilà en un qui fait honneur à ce site.
    Les inepties que pondent régulièrement son confrère Batipe nous ont souvent fait douté de la ligne éditoriale de ce site.
    Merci pour la clairvoyance cher monsieur, et que les LIC entendent ce message pour le bien de tout le peuple Camerounais ; même si à la fin, c’est une poignée qui récoltera les retombés.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2014 à 20:34, par du_vin En réponse à : Brésil 2014 : Lettre ouverte au capitaine Samuel Eto’o Fils

    au moins grand pere tu comprend d’autre qui oon manger c’est argens et aussi ceux qui sont ds les famil des escros de la fecafoot parle des conneries l’equipe national n’est l’armees c 2 mondde diferences l’armées ce l honneur et fidelité c’est un contrat l equipe on convoque les joueurs selon leur forme actuel leurs rendement ds leurs clubs donc l armées c l honneur et fidelité ces joueurs on fais entré pplus de 6milliards pr califié les lions

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2014 à 18:33, par cam4cam En réponse à : Brésil 2014 : Lettre ouverte au capitaine Samuel Eto’o Fils

    Motion !!!
    Pas un mot de plus, je lave ma bouche et je dis ton nom : mon frère !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon