Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Après l’élimination…

Tuez les Lions, mais sauvez l’équipe nationale

Camfoot

Après sa déroute 4-0 de l’aller vendredi dernier à Uyo, le Cameroun qui a retrouvé le Nigeria ce lundi 4 septembre à Yaoundé dans le cadre de la 4e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, n’a pu se contenter que d’un match nul (1-1) pour laver son honneur. Le rêve russe brisé, le cap est désormais pointé sur la normalisation.

Le 5 septembre 2017

Le Cameroun en Russie ? Non, ce sera pour une autre fois. Le maigre espoir qui restait aux Lions indomptables de retrouver le pays des Tsars après la Coupe des Confédérations en juin dernier, s’est envolé ce soir au stade omnisport Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. Alors qu’on attendait que les poulains d’Hugo Broos produisent un miracle pour se relancer dans la course à une improbable qualification, ceux-ci ont cravaché dur pour arracher un nul in extremis. Coupables d’un réveil bien trop tardif face au Nigeria (1-1), les champions d’Afrique en titre sont donc officiellement hors-course dans les qualifications au Mondial 2018. L’histoire retiendra que c’est à la 4e journée que Benjamin Moukandjo et ses camarades font leurs adieux (précoces) à une compétition où on leur collait pourtant le statut de favori.

Maitres du ballon, esclaves des loupés

Ayant déjà explosé les Lions à Uyo en infligeant un triste record de but encaissé dans un match éliminatoire à son adversaire, le Nigéria a failli arrêter la série de matchs sans défaite dans la cuvette de Mfandena. Avides de revanche devant leur public boudeur, les félins n’ont pas montré un visage aussi affligeant qu’à l’aller mais malgré les nombreux changements opérés par le technicien belge (Aboubakar et Bassogog étaient sur le banc, Ngadeu suspendu), la réaction d’orgueil espérée n’a pas eu lieu, sinon bien trop tardivement. Maîtres du ballon, les locaux ont été parfaitement tenus en échec par la défense adverse, tombant dans une possession stérile, sans véritable occasion.

Normaliser le football camerounais

Ce match nul vient donc mettre un terme aux espoirs et aux espérances que les fans et les inconditionnels des miracles nourrissaient encore. Finis les calculs et les conjectures. Les champions d’Afrique manqueront le Mondial, ce qui ne leur était arrivé qu’une fois depuis 1990 (en 2006). Les adeptes de la critique agressive et des opinions coléreuses peuvent se défouler sur ces jeunes joueurs et ouvrir le procès de leur talent ; condamner Ondoa et sa défense poreuse ; clouer Bassogog, Siani, Anguissa et Cie au pilori pour avoir manqué de baraqua au match aller. Refaire l’itinéraire des différents championnats dans lesquels ils évoluent et qui manquent cruellement de niveau.

Dans la foulée, on peut même exiger le départ de Broos et de tout son staff comme c’est souvent le cas en temps de naufrage. Chacun est libre de fustiger les choix (moribonds et improductifs) du sélectionneur. On peut maudire, honnir et conspuer ces champions qu’on a célébrer hier quand ils ont triomphé à la Can en terre gabonaise alors même que personne ne vendait cher leur scalp. Le problème reste celui de la normalisation de la gestion de notre football qu’on sait très malade si ce n’est agonisant depuis 2010. La thérapie viendra-t-elle des nouveaux éboueurs annoncés dans quelques jours à la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) ? On le souhaite vivement.

C.D.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 6 septembre à 00:10, par zack En réponse à : Tuez les Lions, mais sauvez l’équipe nationale

    Je crois mr bross doit rendre le tablier. Nommez une equipe de locaux pr la can 2019, avec akono et Omam.sinon, avec broos’ et ses joueurs , adieu la 2019.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre à 22:42, par camerondiazz En réponse à : Tuez les Lions, mais sauvez l’équipe nationale

    Cette équipe nationale sert à remplir les CV de piètre entraîneur blanc !
    Je crois encore à cette équipe, @ Rasta je suis entièrement d’accord avec toi, le moment est venu de laisser la place à un entraîneur noir !
    L’avenir de cette équipe se jouera pendant les jours qui suivront, mais il faut absolument d’anciennes gloire pour diriger tout ça, eux était sur le terrain avec ce maillot donc ils ne pourront qu’être à 100 % avec une envie différente des blancs.
    Mais est-ce que ces singes arreterons de manger les bananes que le toubab leurs jette par terre ? afaire un suivre...

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre à 17:12, par bamyaben En réponse à : Tuez les Lions, mais sauvez l’équipe nationale

    Chaque fois que je connecte sur ce site, je prends toujours la peine de lire tous les commentaires postés avant poster mon commentaire si j’ai temps ou envie de commenter le sujet.
    Par conséquent, j’ai pris le temps de lire tous les commentaires (@David Thadus, @Lindeng, @Camerondiazz, @Rasta et @Patricio) qui vont tous dans le même sens et qui révèlent que nous connaissons les causes de nos échecs et nous avons les solutions pour y remédier sauf que notre Football qui fonctionne comme l’a dit à juste titre @Rasta comme notre société gangrenée par la corruption et le favoritisme est pris en otage depuis 1982 par un groupuscule de vautours du Minsep qui s’arrange toujours à mettre des marionnettes à la tête de la Fecafood.

    La FECAFOOT génère et peut générer énormément d’argent si elle est bien gérée à tel point de pouvoir s’affranchir des subventions donc de la mainmise du gouvernement. Elle peut s’autogérer et participer au financement d’autres fédérations sportives dans le cadre de la solidarité nationale comme le font par exemples les fédérations allemande et française de Football.

    • Le 5 septembre à 17:14, par bamyaben En réponse à : Tuez les Lions, mais sauvez l’équipe nationale

      Le travail d’ABDOURAMANE ne doit pas rester en vain !

      Quelquefois une infortune nous procure des avantages que nous n’aurions pas eus sans elle et c’est dans ce sens plein d’optimisme que nous devons accueillir le comité de normalisation qui doit être salvateur pour notre Football.

      Hugo Bross must go !!!
      Hugo Bross doit partir comme tous ceux qui l’avaient recruté, Tombi A Roko et consorts !!!

      J’étais l’un des rares à défendre Hugo Bross après la CAN gabonaise contrairement beaucoup d’autres camfootnautes (@Rasta ; @Bamado, @Vipau82, @IndomitableLionForever, etc...), la coupe des confédérations et les matches de qualification pour la coupe du monde en Russie m’ont permis de constater qu’il n’est pas l’entraîneur qu’il nous faut. Nous avons suffisamment du temps pour trouver un entraîneur capable de construire une équipe capable de gagner notre CAN chez nous à domicile en 2019 et j’ai toujours pensé que notre objectif après la CAN 2017 doit être la CAN 2019 et la coupe du monde 2022.

    • Le 5 septembre à 17:17, par bamyaben En réponse à : Tuez les Lions, mais sauvez l’équipe nationale

      Il est temps de faire le grand ménage au sein de notre Football et de le confier entre les mains des anciens footballeurs camerounais droits et intègres. C’est le moment ou jamais et contrairement à tous ceux qui veulent voir Joseph-Antoine Bell à la tête du comité de normalisation, je préfère le voir à la tête de la FECAFOOT, car il est le mieux armé pour assainir définitivement notre Football, lui redonner ses lettres noblesses et en faire une référence mondiale.

      Il ne nous manque pas de talents, le Cameroun n’est-il pas le berceau des Bantous qui sont pour la race Noire ce que la race aryenne est pour la race blanche ?

    • Le 5 septembre à 17:44, par Lebatcha En réponse à : Tuez les Lions, mais sauvez l’équipe nationale

      Je partage ton avis sur le fait de voir Jojo plutôt a la tête de la fecafoot qu’a celle du comité de normalisation.
      Merci

    • Le 5 septembre à 22:27, par camerondiazz En réponse à : Tuez les Lions, mais sauvez l’équipe nationale

      Loin de moi d’etres un suporteurs faramineux de François Hollande mais désolé le changement c’est maintenant !!

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre à 19:55, par small lion En réponse à : Tuez les Lions, mais sauvez l’équipe nationale

    Vous voulez obtenir quel resultat au football avec la rwandisation du pays ? La CRTV et vision 4 ont ete transforme en media 1000 collines passant le + clair de leur temps a justifie linjustifiable, les actes de barbaries des milices interahamwe abusement appele Bir gendarmes ou militaires !!

    http://www.cameroon-info.net/article/cameroun-affrontement-de-kifem-kumbo-dans-le-nord-ouest-lautre-version-des-faits-qui-contredit-300783.html

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre à 18:20, par Rasta En réponse à : Tuez les Lions, mais sauvez l’équipe nationale

    Concernant l’entraîneur des lions, mon opinion est faite. Pour moi, ce qu’il faut, c’est de fonctionner sur le même mode que les nations qui gagnent, c’est à dire, de toujours nommer un entraîneur qui est de la même sphère culturelle que les joueurs. Les nations qui dominent le foot mondial fonctionnement sur ce mode, nous devons faire pareil si nous aspirons à devenir comme elles. Nous devons nous inspirer d’elles aussi bien sur leur façon d’organiser leur administration, que leur staff. Leur performance, surtout au plus haut niveau est le produit de tous ces facteurs. Une performance de haut niveau, c’est pas que du technique et du physique, il y a forcément d’autre éléments qui entrent en ligne de compte. On se sent par ex toujours mieux à côté d’une personne avec laquelle on partage certaines valeurs et c’est indubitablement un facteur d’optimisation de performance. Les plus grands athlètes, les plus grandes nations sportives sont toujours coachés par des personnes avec lesquelles ils partagent certaines valeurs. Une performance de haut niveau, c’est aussi une question de mental, et le mental en grande partie procède du culturel. Si nous ne passons pas par cette étape, on n’entrera jamais dans la cour des très grands. Sans compter qu’on est la risée des autres qui nous considèrent, nous les noirs, comme d’éternels assistés. Ceci, c’est clair n’est pas qu’une question de recherche de performance, mais aussi une quête de respect des autres.

    • Le 5 septembre à 19:04, par Patrick En réponse à : Tuez les Lions, mais sauvez l’équipe nationale

      @Rasta
      Bien dit. Le Brésil a remporté la coupe du monde avec un entraîneur brésilien, l’Allemagne a remporté la coupe du monde avec un entraîneur allemand, l’Italie a remporté avec un entraîneur italien, l’Espagne a remporté avec un entraîneur espagnol. Le Cameroun a remporté la médaille olympique devant le Brésil avec un entraîneur camerounais. Le problème de ces jours est que les Africains sont stupides. Ils continuent à vivre dans le blanc qui est moins talentueux que leurs professionnels à domicile. Le Nigeria et Ghana on remporté la u20 et u17 coupe du monde avec les entraineur Nigerien et Ghanien. C’est très triste

    • Le 5 septembre à 19:22, par Rasta En réponse à : Tuez les Lions, mais sauvez l’équipe nationale

      En fait mon frère Patrick, parlant de CDM, elle a toujours été remportée par une équipe entraînée par un national. Si nous croyons que nous allons faire exception, on se trompe. Il y en a encore qui pensent que sans le blanc, rien de bon n’est possible, libre à eux. Mais je voudrais qu’ils me donnent le nom d’une seule nation qui s’est construit par le fait des autres, aucune ! Et on ne fera pas exception. Après la dernière Can, alors que tout le monde jubilait, j’ai fait un post où je disais, « content mais pas fier ». De toutes façons, il est clair que notre plus grande victoire en foot, c’est les J.O. Et que lorsqu’on apprendra à valoriser l’expertise locale dans tous les domaines, on sera forcément plus grands.

    • Le 5 septembre à 19:25, par bamyaben En réponse à : Tuez les Lions, mais sauvez l’équipe nationale

      @Rasta,

      Je suis tout à fait d’accord avec toi sur toute la ligne.
      Au regard des critères sine qua none pour atteindre le haut niveau que tu viens d’énumérer, force est de constater qu’aucun Président ayant dirigé la FECAFOOT avait cette vision de l’organisation administrative et technique et surtout pas les deux derniers moutons de Panurge Iya Mohamed ou Tombi A Roko des fantoches aux esprits grégaires à la solde d’un même système mafieux.

      Pour atteindre cet objectif, il faut un visionnaire intègre, droit et indépendant du gouvernement camerounais à la tête de la FECAFOOT.

    • Le 5 septembre à 19:25, par Rasta En réponse à : Tuez les Lions, mais sauvez l’équipe nationale

      En fait mon frère Patrick, parlant de CDM, elle a toujours été remportée par une équipe entraînée par un national. Si nous croyons que nous allons faire exception, on se trompe. Il y en a encore qui pensent que sans le blanc, rien de bon n’est possible, libre à eux. Mais je voudrais qu’ils me donnent le nom d’une seule nation qui s’est construit par le fait des autres, aucune ! Et on ne fera pas exception. Après la dernière Can, alors que tout le monde jubilait, j’ai fait un post où je disais, « content mais pas fier ». De toutes façons, il est clair que notre plus grande victoire en foot, c’est les J.O. Et que lorsqu’on apprendra à valoriser l’expertise locale dans tous les domaines, on sera forcément plus grands.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre à 17:51, par Lebatcha En réponse à : Tuez les Lions, mais sauvez l’équipe nationale

    Je suis bamiléké et je pointe un doigt accusateur sur Alphonse tchami, la convocation de moumi ngamaleu et leuko sont purement du favoritisme.
    Le redressement du Cameroun ne passera pas par le favoritisme mais plutôt par la méritocratie

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre à 17:48, par Anselme En réponse à : Tuez les Lions, mais sauvez l’équipe nationale

    Il ne faut pas donner les Lions aux anciens footballeurs. Nous savons que ce sont eux qui ont installé la mafia qui gangrène notre équipe. Dans aucun pays on ne recrute les joueurs moyennant finance. Ces anciens sont aussi à craindre que le Minsep et la Fécafoot. On n’a pas de joueurs valables. Nous avons des tricheurs et ce problème doit être résolu. Nos fars ont trop baissé leur âge et cela se voit sur Moukandjo, Aboubakar, Bassogog et autres. Il faut respecter l’âge car ce n’est pas qu’un chiffre.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre à 16:22, par Lindeng En réponse à : Tuez les Lions, mais sauvez l’équipe nationale

    @Patrico

    cher frère
    Oui ! le Cameroun a « consommé » beaucoup d’entraineurs et c’est bien là le signe d’une fédération malade. Je suis d’accord avec ce que tu dis sur notre « organisation » et à mon avis tu ne trouveras personne ici de sérieux pour te dire que tout va bien dans le meilleur des mondes.

    Maintenant est-ce qu’il faut accepter de soutenir l’incompétence sous couvert qu’elle a été générée par une plus grande incompétence ? Je réponds non ! Il faut combattre les deux.

    Seule une fédération malade comme la nôtre pouvait mettre un Broos à la tête des lions indomptables dès le départ.
    Si on est honnête on doit reconnaître que nos derniers sélectionneurs étrangers sont des seconds couteaux pas adaptés à nos réalités, alors que d’autres nations africaines moins prestigieuses que les Lions réussissent à attirer des bons techniciens ou mieux font confiance aux enfants du pays.

    Broos a eu le talent de motiver nos joueurs pour gagner la CAN et ça on ne peut pas lui enlever mais on voit que l’équipe ne cesse de régresser depuis. Pour moi il ne peut plus nous faire avancer et il le sait car il n’arrête pas de s’en prendre aux joueurs ou de dire qu’il n’y a aucun talent au Cameroun ! Mais pourquoi reste t-il alors ?

    Il n’est là que par la volonté des dirigeants du système que tu dénonces et je ne vois donc pas pourquoi il devrait leur survivre à la tête de l’équipe au moment où une nouvelle page semble s’ouvrir.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre à 13:32, par Patrico En réponse à : Tuez les Lions, mais sauvez l’équipe nationale

    @ M. Lindeng
    Une petite question à ton endroit et peut être aux autres adeptes de ce site Camfoot, apôtre du départ absolu de Hugo Bross et ce de leur droit ; peut tu me dire ou pouvez vous me dire, combien des entraîneurs des Lions, le Cameroun a t-il consommé depuis ces 10 dernières années et pour quels résultats ?quel entraîneur, même le plus huppé, peut travailler dans l’environnement que je viens de décrire plus bas ?
    D’accord avec toi, il doit assumer ce naufrage face au Nigeria, mais le renouveau de notre football passe d’abord,inévitablement par l’assainissement de l’environnement de notre football et par la suite le recadrage du staff technique des Lions avec ou sans Broos. Il faut absolument une feuille de route et un projet pour les lions, pour que l’on ne voit plus débarquer des quidams sans club ou jouant dans les tréfonds des championnats européens, asiatique ou Nord Américains !d’ou par exemple la mise en place d’une DTN solide et proactive, un championnat professionnel viable, parmi les plaies évoquées plus bas.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre à 12:48, par Lindeng En réponse à : Tuez les Lions, mais sauvez l’équipe nationale

    @Patrico

    Je suis complètement d’accord avec tes 8 plaies du foot mais tu ne peux pas dédouaner Broos de sa responsabilité. Lorsqu’il gagne il doit profiter de sa gloire à juste titre mais il doit aussi subir les conséquences lorsqu’il perd. Comme le reste, il est un maillon de la chaîne qui rend la situation viciée !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches