Tombi A Roko : " Recruter un entraîneur n’est pas facile "

Camfoot

Les trois mois accordés par le ministre des Sports au Comité exécutif de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) touchent bientôt à leur fin. Pourtant, le suspense demeure. Face à la presse ce lundi, Tombi A Roko Sidiki a tenté de donner une explication à cette la longue procédure de recrutement d’un entraîneur pour les Lions Indomptables.

Le 8 février 2016
commentaires

« Il y a des moments où on détermine des délais pour faire un travail, et quand on commence à travailler on se rend compte qu’il y a des difficultés, a-t-il indiqué. Recruter un entraîneur n’est pas facile. Il faut faire un rapport qui va avec la qualité de l’entraîneur, un rapport avec les moyens dont vous disposez. Parce qu’aujourd’hui, les meilleurs entraîneurs coûtent 200 000 euros sur le marché.

Je trouve cette somme indécente. C’est pourquoi ce n’est pas toujours évident d’avoir un entraîneur qui vienne vous poser ses conditions avec un salaire qui n’est pas au niveau de notre bourse. Le recrutement d’un entraîneur va se faire. Le processus est en cours  ».

Par Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches