• Accueil
  • Actualités
  • Thérèse Pauline Manguélé : Pour que (sur)vive le professionnalisme (...)

Thérèse Pauline Manguélé : Pour que (sur)vive le professionnalisme !

Camfoot

Secrétaire générale de la Ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc) depuis sa création, elle œuvre au quotidien et ce, contre vents et marées, pour donner aux championnats de Ligue 1 et Ligue 2, un visage attrayant. Eu égard de la modicité des moyens financiers et infrastructurels, elle s’est également juré de contribuer dans la rigueur et la discipline, à la modernisation des méthodes de gestion des clubs.

Le 8 mars 2016
commentaires

Impossible de la surprendre lové dans son fauteuil en cuir, assoupie en pleine journée ou rajustant son mascara. Que nenni ! Lorsqu’elle n’est pas au téléphone, elle a la tête plongée dans la pile de documents qui emplissent le décor de la petite pièce qui tient lieu de bureau sis au quartier Fouda à Yaoundé. Thérèse Pauline Manguélé ne se repose presque jamais. C’est à croire qu’elle n’a même pas le temps de grignoter un sandwich ou avaler une gorgée d’eau. Normal ! La Ligue étant au centre des critiques des plus acerbes depuis sa première année expérimentale, il faut cravacher dur pour rectifier les erreurs du passé et faire avancer le projet de professionnalisation du football qui tarde à prendre corps. Patron de l’administration dans cette structure, elle « fouine » le nez partout aux fins de s’assurer que tout est couché comme sur du papier à musique.

Des instructions reçues du général d’armée à la retraite et non moins président transitoire de la Lfpc qui est déterminé de traduire une idée en un fait ; en mettant en place les structures de la Lfpc, indispensable au développement du football local. Les joueurs étant les pièces maîtresses de cet édifice. Elle était là au tout début lorsque l’homme avait juré de remettre de l’ordre dans le football camerounais. Seul hic, le président de la Lfpc a longtemps exigé que tous les clubs professionnels issus des championnats d’élite se transforment obligatoirement soit en Sarl, en Sem, ou en Sa. Une exigence qui a finalement donné lieu à un interminable conflit entre le Général d’armée et les présidents de clubs qui accusaient la conjoncture économique précaire.

Partenariats solides

Dans sa posture de Sg, Thérèse Pauline Manguélé veut donner au professionnalisme ses lettres de noblesse à travers la qualité du spectacle au niveau des villes et des collectivités territoriales décentralisées, un outil d’animation de la jeunesse. Parmi ses chantiers urgents, l’amélioration du traitement des joueurs et encadreurs en les érigeant aux standards internationaux. La recherche et la négociation des partenariats solides et crédibles pour l’implémentation du professionnalisme et l’accompagnement des clubs professionnels et surtout la mise sur pied d’un cadre de contrôle de gestion des fonds des clubs, transparent et crédible à même d’attirer les partenaires et potentiels investisseurs.

Christou DOUBENA


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches