Tanière : Les nouveaux visages de la « révolution Broos »

Camfoot

Moise Pouaty, un chat dans la tanière des Lions : il est certainement l’un des meilleurs gardiens du championnat de Ligue 1 au Cameroun cette saison. Ses multiples convocations chez les sélections inférieures, quoique souvent il ne soit pas titulaire, lui ont permis de travailler davantage pour renforcer son statut. De nombreux arrêts décisifs, une panoplie de parades réflexes et un jeu de pied plutôt bon, il enchaîne des matchs de haute facture.

Le 23 août 2016
commentaires

Sur une série de prestations solides, le gardien de l’Union sportive de Douala a toujours su rassuré tout le monde quant à sa capacité à endosser désormais le costume du numéro 1. Le dernier rempart des Nassara gamakai sait être magistral au moment où les fans craignent que l’Usd ne fasse naufrage. Au fil des matchs, le jeune gardien présente des statistiques favorables qui attestent qu’il est peut-être plus qu’une doublure à Derrick Anye.

Mohamed Djetei, l’appétit vient en mangeant

Il a suffi d’une seule année pour qu’il se hisse au sommet. En 2015, Mohamed Djetei a goûter aux saveurs de toutes les sélections de son âge : Lions espoirs, Lions A’ et Lions A. Il y a un an, lorsqu’il signait à l’Usd, personne ne pouvait imaginer un tel destin. Même s’il est conscient de ses qualités, Djetei ne s’attendait sûrement pas lui-même à une telle promotion. Son bond en un an peut paraître dingue, mais il est forcément mérité. Déjà convoqué pour la double confrontation (Cameroun-Afrique du Sud) de mars dernier, l’actuel sociétaire du Gymnastic Taragone débarque cette fois dans la tanière avec l’intention de confirmer qu’il peut permettre aux Lions de remporter ses conquêtes. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il dispose techniquement et tactiquement des atouts indéniables qui pourraient bouger les lignes dans un contexte marqué par de nombreux errements défensifs.

Aaron Mimbe : j’apprends donc je grandis

Et de deux pour Aaron Mbimbe ! Le joueur de Coton sport de Garoua qui vient de bénéficier de la confiance renouvelée du sélectionneur, constitue la muraille de l’équipe phare du Nord. Patron de la défense des Lions A’, il a disputé le Championnat d’Afrique des nations (Chan) 2016 en janvier dernier au Rwanda. Véloce, bon dans les duels et entreprenant, il est la première trouvaille de Lionel Emmanuel Soccoia, le nouvel entraineur de Coton sport de Garoua cette saison. Après Ngwen, c’est sur lui que Broos a de nouveau jeté son dévolu pour secourir une charnière des Lions où l’assurance est la chose là moins partagée. Ce qui laisse deviner son souci de refondation au sein de cette équipe où les cadres sont progressivement envoyés en retraite.

Michael Ngadeu, le sorcier Tchèque

Auteur d’une grosse saison sous les couleurs de Botosani dans le championnat de Roumanie, Michael Ngadeu-Ngadjui s’est engagé il y’a peu en faveur du Slavia Prague, cinquième du dernier championnat tchèque. Avec sa nouvelle équipe, le défenseur de 25 ans aura l’occasion de découvrir l’Europa League, compétition dans laquelle il pourrait briller. En effet, du haut de son mètre 90, le Camerounais n’est pas seulement un rugueux défenseur, il est également une réelle menace sur coups de pieds arrêtés. Ex-attaquant de la Njalla Quan sport academy, il doit profiter pleinement de l’absence des cadors comme Aboubakar, Jacques Zoua et Cie pour faire briller sa petite étoile.

Olivier Mbaizo, en attendant la consécration

Il est le fruit du travail, de la rigueur et de la persévérance. C’est peut-être pourquoi beaucoup d’analystes sportifs saluent cette convocation chez les Rois de la forêt. Certes, il n’a pas pour l’heure, une notoriété aussi établie que ses autres coéquipiers de l’Union de Douala convoqués par Hugo Broos. Mais, être appelé chez les A, c’est déjà un début pour la suite de sa carrière que beaucoup voient prometteuse. Puissant, technique, très à l’aise dans les duels et excellent dans les relances, il a toutefois des atouts à faire valoir.

Franck Boya, cœur de Lionceau, poumon d’acier

Son physique à lui seul, suffit à dissuader l’adversaire. Véritable animateur dans l’entrejeu, Franck Boya, c’est aussi un buteur puissant et complet. Même si le rang d’Apejes de Mfou au classement officiel du championnat de Ligue 1 (14e avec 36 points) cache mal le mauvais état de santé du club, son milieu de terrain, sur un plan personnel, est une satisfaction. Désigné révélation de la saison dernière aux Awards de la Ligue de football professionnel, Boya, continue de bosser pour faire mieux. Lui dont chaque match est un challenge. Technique et précis, l’international A’ abat un travail titanesque dans l’entrejeu, fait de récupération haute et de passes millimétrées pour ses équipiers. Disponible, généreux dans l’effort et véritable métronome dans le jeu d’Apejes, il a plus d’une fois été élu homme du match… logiquement.

C.D.


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches