Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Actualités
  • Stades synthétiques : À Bafia, on monte les gradins mais pas encore de (...)

Stades synthétiques : À Bafia, on monte les gradins mais pas encore de pelouse

Camfoot

Il y a un peu plus de douze mois, Camfoot avait débarqué au stade municipal de Bamenda et avait produit un premier article sur l’avancement des travaux dans ce chantier. Quelques semaines plus tard, les travaux ont été abandonnés et la saga Fecafoot-Potomac a fait la une des médias. Si l’on se fie à ce que l’on voit, le premier stade qui devrait être livré sera finalement celui de Bafia, la ville-capitale du département d’origine du président de la Fécafoot. À tout Seigneur, tout honneur donc.

Le 26 mai 2017

Mais quand on y pense, on comprend que rien ne fonctionne dans l’exécution de ces projets. On commence par monter les tribunes avant la construction des bâtiments devant servir de vestiaires, avant la construction de la fondation en béton qui doit servir de base pour l’implantation du gazon synthétique.

Nous nous sommes rapprochés de l’entrepreneur en charge des travaux, Mr Ben Modo, qui nous explique que : "Ensuite, nous travaillerons a la pause des pelouses synthétiques qui, en principe, devrait prendre un mois tout au plus. Les accessoires (piste d’athlétisme, etc.) suivront enfin, en meme temps que nous serons a la finition des vestiaires. Donc en fait, nous avons 2 mois de travail maximum avant livraison.

Mr Ben Modo souhaite cependant que " les paiements et les livraisons se fassent sans retard. Jusqu’ici, on ne peut pas dire que les choses se sont faites comme prévues... Nous avons eu trop de retard pour des histoires qui laissent vraiment songeur...

En 13 mois de projet, on a véritablement eu 3 ou 4 mois de travail effectif. Le reste du temps, il fallait attendre soit que les paiements soient faits, soit alors il fallait négocier sur des questions pourtant claires dans les contrats.

Dans nos investigations, nous avons aussi appris que les doubles facturations sont légion, de manière que les budgets devront être largement dépassés. Et les sous-contrats sont accordés aux amis et frères des hauts dirigeants de la Fécafoot, même s’ils n’ont pas vraiment d’expérience dans la construction.

On prévoit d’abord finir la construction du stade de Bafia. Les stades de Sangmélima, Bamenda et Bangangté suivront, dans cet ordre.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 28 mai à 14:40, par olomo onana En réponse à : Stades synthétiques : À Bafia, on monte les gradins mais pas encore de pelouse

    Chers Camfooteux,
    Depuis 57 que le Cameroun est indépendant, le football se pratique sur des terrains galeux, poussiéreux ou boueux, avec des spectateurs debout et livrés aux intempéries. Je n’ai pas entendu grand de monde crier au scandale ou à l’incongruité face à une situation somme toute gênante. Pour une fois que pointe à l’horizon un début de solution, nous voici partis pour une descente en flammes du travail effectué.
    Moi je suis content de savoir qu’un match Colombe de Sangmelima-Astres de Douala pourra bientôt se jouer sur une pelouse synthétique sur le stade Golgotha de Sangmelima devant des spectateurs assis sur des sièges. C’est un grand pas, voire une révolution dans notre contexte. Je suis content de savoir qu’à l’issue d’un match Panthère de Banganté-Fovu de Baham au stade de Banganté, les joueurs pourront prendre leur douche dans un vestiaire digne de ce nom au lieu de remonter dans leurs cars couverts de sueur et de poussière.
    Pour les régionalistes et les tribalistes, je voudrai vous rassurer et je l’ai vérifié que les containers contenant les tribunes des 4 stades en construction sont sur le site de chacun des chantiers. Après Bafia, il serait souhaitable que Camfoot fasse aussi un reportage sur les stades de Bamenda, Banganté et Sangmelima.

    • Le 28 mai à 15:10, par Anaba En réponse à : Stades synthétiques : À Bafia, on monte les gradins mais pas encore de pelouse

      Je suis 100% d’accord avec vous. C’est génial ce qui se passe en ce moment dans le football camerounais. Malheureusement, on est dans un pays où on célèbre ceux qui volent des deniers publics et on dénigre ceux qui développent le pays. Trois fois hélas !

    • Le 28 mai à 17:19, par Bobill En réponse à : Stades synthétiques : À Bafia, on monte les gradins mais pas encore de pelouse

      Merci mon cher Olomo Onana. Je crois qu´il n´y a que des fous à vouloir sortir d´un cabanon. Au lieu de louer l´effort, on accuse de recevoir un stade avec tribune en dernier de quatre stades, pendant que Bafang, Mbouda, et Dschang, qui sont aussi depuis en D1 et D2 n´ont pas le même stade. Que doivent dire les élites de ces régions ?

      Avec ce genre de reportage, cela ne vaut pas la peine que Camfoot aille à Sangmélima, Bangangté et Bamenda, si c´est pour pleurer de recevoir un stade en dernier de quatre, alors que Bot Libaye n´a pas de stade !?!?!

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 21:05, par Jeannot En réponse à : Stades synthétiques : À Bafia, on monte les gradins mais pas encore de pelouse

    @Bobill,

    La betise insiste ! Après tu diras qu’il n’est pas de bokito centre... puis il n’est pas de tel famille...

    En plus tu organise un débat dont tu es le seul débattant.

    Je ne me souviens pas avoir vu un commentaire qui parlait du village de tombi.

    Ici on parle de son illégitimité et de son incompétence.

    • Le 28 mai à 13:45, par Bobill En réponse à : Stades synthétiques : À Bafia, on monte les gradins mais pas encore de pelouse

      Si l’on se fie à ce que l’on voit, le premier stade qui devrait être livré sera finalement celui de Bafia, la ville-capitale du département d’origine du président de la Fécafoot. À tout Seigneur, tout honneur donc. Je vous ai toujours dis de ne pas prendre les autres Camerounais pour des gourdes d´idiotie, car Cette phrase accuse Tombi de favoritisme et de régionalisme. L´auteur ne se donne pas la peine de comprendre que l´entrepreneur peut décider de réaliser les chantiers comme il veut, s´il respecte les délais de livraison. La distance qui sépare le point d´arrive du matériel (Douala...) au point de contrôle (Yaoundé) importe peu. La distance séparant Yaoundé de Bafia est de 130 km. Celle qui sépare Yaoundé de Sangmélima est de 168 km. Celle qui sépare Yaoundé de Bangangté est 248 km. Et enfin celle qui sépare Yaoundé de Bamenda est de 370 km. Que lle matériel parte de Douala ou de Yaoundé, Bafia est la ville la plus rapprochée. Que Ben Modo choisisse de livrer Bamenda avant Bangangté, cela ne concerne que sa logistique. Je crois que tu es seulement une luciole éteinte, car cet analphabétisme, qui ne sait pas que le Lemandé ( La langue de Tombi) est si différente du Bafia à n´en point comparé au Baham et au Badjoun, à l´Éton et à l´Éwondo démontre que tu es un grand taré.

    • Le 28 mai à 13:49, par Bobill En réponse à : Stades synthétiques : À Bafia, on monte les gradins mais pas encore de pelouse

      Nous savons lire entre les lignes. Et le pot de caca et d´urine me parle de bêtise. Si tu me manques de respect, on va finir par se manquer mutuellement de respect. Fainéant. Und ein scheisses Arschloch, will mir etwas erzählen, was er nicht verstanden hat. Dummkopf, Arschficker.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 07:21, par Anaba En réponse à : Stades synthétiques : À Bafia, on monte les gradins mais pas encore de pelouse

    Honnêtement, si Tombi construit ces stades, je pense que je vais changer d’avis vis à vis de lui. Ce serait la première fois qu’on voit de telles réalisations à la fecafoot depuis Maha daher, jusqu’à Iya en passant par pascal Owona, Vincent Onana, etc. Et en si peu de temps...et tant de millards dépensés, détournés.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 16:45, par small lion En réponse à : Stades synthétiques : À Bafia, on monte les gradins mais pas encore de pelouse

    Un pays completement isole depuis 50and mais respecte et meme admire pour ses avancees. A oui jai oublie on les depasse au football jajaja

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 14:43, par TkcForEver En réponse à : Stades synthétiques : À Bafia, on monte les gradins mais pas encore de pelouse

    En principe la moquette est le dernier élément que l’on pose à la fin des travaux, car si elle est posée avant, elle sera abimée à force de marcher dessus...Donc il suffit de remplacer moquette par pelouse...

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 11:44, par Jeannot En réponse à : Stades synthétiques : À Bafia, on monte les gradins mais pas encore de pelouse

    @Bobill,

    « Bafia n´est pas le village de Tombi à Roko » Hum hum hum

    • Le 26 mai à 12:50, par Bobill En réponse à : Stades synthétiques : À Bafia, on monte les gradins mais pas encore de pelouse

      Le village de Tombi est Bokito, comme celui de Thomas Nkono ou de Enoka ernerst... Et si tous les Camerounais pensaient comme ceux qui écrivent ici pour se plaindre des petits retards ou du fait que leur stade sera réalisé en dernière position, les Lemandés, car Tombi en est un, lui demanderont ce qu´il a fait dans son village ? Il fait construire 4 Stades et aucun dans son village, mais les gens trouvent le moyen de lui chercher les poux dans la tonsure. Incroyable..... Quand le népotisme nous tient, nous devenons injuste et aveugle.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 10:40, par DannyDan En réponse à : Stades synthétiques : À Bafia, on monte les gradins mais pas encore de pelouse

    @Camfoot.
    Les barrages de Ligue 1 et ligue 2 francaise se jouent. Lorient de Moukdajo a perdu 2-1 face a Troyes hier. Moukandjo de retour de blessure est rentrE en deuxieme periode at a donnE la passe decisive pour le but Lorientais. Il ya le match retour qui se joue Dimanche.
    Angers de Toko Ekambi prepare aussi la finale de la Coupe de France contre le PSG. Vous n’en parlez pas.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 09:46, par Bobill En réponse à : Stades synthétiques : À Bafia, on monte les gradins mais pas encore de pelouse

    En génie civil, Il n´y a pas d´inconvénient à monter les gradins sans que la pelouse ne soit prête, car c´est 2 phases distinctes ou disparates de travaux. Bafia n´est pas le village de Tombi à Roko, et je peux vous assurer qu´il n´y a pas un seul champ de patates dans son village, sur lequel on peut jouer au football. De grâce.

    Les faits relatés sur les doubles factures sans preuves accablantes ne deviennent que de la médisance. Je veux un terrain de football dans mon village à Bot-Libaye à côté de Boum- Nyébel pour voir la jeunesse de ce village jouer également au football... « On prévoit d’abord finir la construction du stade de Bafia. Les stades de Sangmélima, Bamenda et Bangangté suivront, dans cet ordre ». En quoi est-ce que cet ordre vous gêne ? Fallait-il d´abord finir les stades de Bangangté, et de Bamenda qui sont plus éloigné de la zone d´arrivage du matériel pour vous satisfaire ?

    Il ne faut pas prendre le reste du Cameroun pour des gourdes d´idiotie. Vos villes là ont donné quoi au Cameroun pour mériter ces stades ?

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches