• Accueil
  • Actualités
  • Stades militaire et annexes de Yaoundé... En attendant sucer la (...)

Stades militaire et annexes de Yaoundé... En attendant sucer la CAN

Camfoot

Ces trois reliques construites depuis une cinquantaine d’années, vont être transformées en terrains d’entraînement respectivement de 1000 et 2000 places assises. Les travaux ayant démarré depuis plus d’un mois, il est question en plus des travaux de construction et d’aménagement, de les doter de systèmes de surveillance vidéos, et d’y construire des parkings modernes pour un coût d’un peu plus de 10 milliards de FCFA.

Le 22 janvier 2016
commentaires

Le stade militaire de Yaoundé situé à l’entrée du lycée général Leclerc à Ngoa Ekelle est le parfait contre exemple des stades conventionnels : sans eau, sans éclairage, sans toilettes, sevrés de travaux d’étanchéité, encore moins de filets aux normes. Ce qui en tient lieu est non seulement rafistolé, mais, pire encore, maintenu tendu à l’aide de blocs de pierres pesant plusieurs dizaines de kilogrammes. En saison sèche, l’aire de jeu offre un autre spectacle. C’est celui de la poussière dans laquelle pataugent les footballeurs qui disputent les compétitions organisées par la fédération camerounaise de football (Fécafoot). Les spectateurs ont aussi du mal à regarder les matchs puisque certaines actions de jeu se disputent dans des nuages de poussière. En saison de pluie, la « pelouse » est transformée en champ de patates. Un cliché plus désolant que les stades annexes qui ont au moins le mérite d’avoir des toilettes.

Pesanteurs

Grâce à la tenue de la CAN2016, ces stades d’entraînements vont subir une cure de modernisation à travers l’aménagement du stade militaire de 2 000 places assises et 1000 places assises pour les deux stades annexes. Leur modernisation, qui sera conforme aux normes de la Confédération Africaine de Football (CAF) et de la Fédération internationale de football association (FIFA), comprendra notamment l’aménagement des aires de jeu ainsi que de nouvelles tribunes et de nouveaux vestiaires ainsi que des sanitaires. Pour l’heure, les techniciens sont à pied d’œuvre et ont démarré les travaux depuis plus de deux mois avec obligation de respecter le délai de huit mois conclu par le gouvernement.

Seulement, toutes les pesanteurs évoquées autour de la date de démarrage des travaux de réhabilitation de ces trois stades risquent d’avoir un impact dans la date de livraison des différents marchés. Livraison fixée à la fin juin 2016. Une véritable course contre la montre s’est mise en branle.

Christou DOUBENA

Qu’est-ce que ça va coûter aux contribuables ?

Lots des stades annexes de Yaoundé

1- Génie civil réalisé par Sinohydro : 3.221.177.425 Fcfa
2- Aire de jeu réalisée par Groupement CSR/Impresa Sarori : 1.220.519.342 Fcfa
3- Voirie et Parkings réalisés par Sinohydro : 754.114.080 Fcfa

Molyko stadium de Buea

Lots n°1 et 2 : 2.075.523.990 Fcfa
Lot n°3 : 2.230.548.892 Fcfa
Total : 4.306.072.882 Fcfa

Municipal stadium de Buea

Lots n°1 et 2 :1.473.861.468 Fcfa
Lot n°3 : 968.920.032 Fcfa
Total : 2.442.781.500 Fcfa


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches