Sébastien Siani : « ne pas trop se concentrer sur la France »

Camfoot

Invité de l’émission, Camer Football Club (104.0 FM), le milieu de terrain camerounais parle de l’état d’esprit de ses coéquipiers, la veille du match qui va les opposer à la France lundi, en amical. Et au moment où la pression monte chez les supporters qui s’attendent à un match d’un niveau élevé, le sociétaire d’Ostende, en Belgique, préfère calmer le jeu. Pour lui, les Lions ont un seul match important à jouer la semaine prochaine : celui contre la Mauritanie, le 03 juin.

Le 29 mai 2016
commentaires

Quel est votre état d’esprit, la veille du duel avec l’équipe nationale de France ?

Depuis le début du regroupement, nous avons mesuré les enjeux des deux matchs qui arrivent, pas seulement celui contre la France. Je pense que le groupe est prêt pour ces matchs. On essaie juste de peaufiner la stratégie à employer, et je pense que ça se passe bien. Physiquement et mentalement, on est au top.

Lundi vous aurez quand même en face de vous la France. Qu’est-ce que ça vous fait de savoir que vous allez disputer une telle rencontre ?

C’est toujours un privilège de jouer contre l’équipe nationale de France. Ce n’est pas un match qu’on joue tout le temps, tous les jours. Mais on ne doit pas aussi trop se concentrer sur ce match, parce que c’est un match amical. C’est vrai qu’on doit faire le maximum pour prouver qu’on reste des Lions Indomptables, mais pour moi, le match le plus important, c’est celui qui nous attend contre la Mauritanie. Parce qu’en cas de victoire, on devrait être directement qualifié pour la Coupe d’Afrique 2017. Face aux Bleus, moi personnellement je vais jouer avec beaucoup de sérieux, beaucoup d’application. Il faudra être super motivé au cours de ce match, parce que tout le monde va nous regarder.

Vous totalisé six apparitions avec les Lions Indomptables, et vous semblez plaire à l’entraîneur. Est-ce qu’on peut se dire que la mayonnaise a vite pris ?

Je ne suis pas encore certain. Disons que j’essaie juste de trouver mon chemin, de m’intégrer petit à petit même si je sais que ça va encore peut-être prendre du temps. La vérité c’est que je suis tombé dans un groupe qui est bien, et je me sens bien aussi. Les anciens m’ont très bien accueilli, et pour moi c’est une bonne chose de pouvoir jouer.

Votre côte de popularité a grimpé auprès du public depuis votre but face à l’Afrique du Sud à Limbe. Il va falloir tenir la dragée haute face à la France non ?

Je pense effectivement que c’est à nous, les joueurs, de devoir faire tout notre possible pour pouvoir mieux représenter notre pays. Je suis certain que c’est ce que tous les Camerounais attendent. Donc, c’est par rapport au jeu du groupe que j’arrive aussi à m’exprimer dans le terrain. On va tout faire pour avoir un bon résultat contre la France en se disant que ça peut nous permettre de gagner davantage l’amour du public camerounais, mais comme je l’ai dis, le match le plus important pour nous, c’est celui avec la Mauritanie.

Vous pourrez être titularisé aux côtés d’Enoh Eyong notamment, qui évolue comme vous en Belgique. Une idée de ce qu’un duo comme celui-là pourrait donner ?

Je crois avant tout que c’est le coach qui pourrait répondre avec bien plus de détails, à cette question. C’est lui qui décide de qui va jouer le prochain le match ou pas. A l’heure actuelle, on essaie juste d’appliquer à l’entraînement ce qu’il nous dit. Et le jour du match, il nous dira qui va jouer ou pas, donc entre joueur on ne se projette pas encore sur le système de jeu qui sera mis en place.

Par Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches