Rétrospective : les ratés de l’année 2015

Camfoot

Plusieurs événements ont impactés négativement la vie footballistique tout au long de l’année 2015. Que ce soit la gestion calamiteuse de plusieurs compétitions, l’influence des décisions prises par les autorités, les joueurs attendus qui ne se sont pas révélés, nous les passons en revue.

Le 1er janvier 2016
commentaires

L’échec à la CAN 2015

Après une campagne qualificative brillante, l’étoile des Lions Indomptables s’est éteinte une fois que Stéphane Mbia et ses coéquipiers ont foulé le sol de Malabo, lors de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2015. Les Camerounais qui avaient recommencé à faire rêver après la débâcle historique de la coupe du monde au Brésil ont été éliminés sans gloire au premier tour, avec un bilan de deux matchs nuls et une défaite face à la Côte d’Ivoire (1-0).

Mbia et la famille exilée

L’image, la notoriété et l’honneur de Stéphane Mbia ont pris un coup en août, avec l’affaire de sa famille exilée en Turquie. Invoquant les exactions de Boko Haram au Cameroun pour justifier la demande de visa pour ses proches, le capitaine des Lions s’est mis tout seul sous les feux de la rampe.

Le report de la CAN 2016

Avancer l’argument de la « pluie » pour obtenir le report de la CAN féminine de 2016 a été vu comme une supercherie de mauvais goût pour beaucoup d’amateur de football féminin. Plusieurs croient que les autorités auraient dû dire la « vérité » en reconnaissant qu’avec la mentalité et la lenteur camerounaise, respecter les délais était une chose impossible. La CAF a marché et c’est l’essentiel.

Le Pr Joseph Owona, constitutionnaliste, et les textes illégaux

Choisi parmi tant d’autres pour diriger la normalisation du football camerounais, le Pr Joseph Owona a quitté la Fécafoot sans remplir ses missions. La preuve, les textes qu’il a laissés ont été déclarés illégaux par la Chambre de conciliation et d’arbitrage du Cnosc qui annulait ensuite l’ensemble du processus électoral de la Fécafoot. Depuis, les contestations demeurent et la guerre est loin d’être terminée.

Le communiqué de Bidoung Mkpatt

La réaction de Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt suite à l’annulation de l’ensemble du processus électoral de la Fécafoot en novembre continue de faire jaser. C’est en effet à travers un communiqué que le ministre des Sports a décidé de légitimer Tombi a Roko à la présidence de cette instance, bottant en touche la décision de la Chambre d’arbitrage et de conciliation du Cnosc qui est une instance juridictionnelle. Pour un État de droit, c’est un camouflet important. L’impact de cette décision sur les autres secteurs de la vie économique du Cameroun est énorme puisque même si cela n’y parait pas, les investisseurs savent comment le gouvernement peut bafouer ses propres lois.

Pas de qualif’ pour Rio

Aucune sélection n’ira à Rio de Janeiro. Que ce soient les Espoirs ou les Lionnes Indomptables, le Cameroun n’aura aucun représentant à ces Jeux olympiques, dans la discipline du football. Et c’est l’une des rares fois que cela se produise.

Par Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches