• Accueil
  • Actualités
  • Prix Marc Vivien Foé 2016 : Moukandjo peut-il succéder à André Ayew  (...)

Prix Marc Vivien Foé 2016 : Moukandjo peut-il succéder à André Ayew ?

Camfoot

Radio France international (Rfi) et France 24 ont dévoilé vendredi 1er avril dernier, la liste des 11 joueurs retenus pour briguer la succession de l’attaquant ghanéen à ce Prix qui sera décerné en mai prochain. Outre Serge Aurier (Psg) et Sofiane Boufal (Lille), Benjamin Moukandjo (Lorient), fait également partie de la liste. Blessé au mollet depuis plus d’un mois et demi, l’ancien artificier de Nancy pourrait-il créer la surprise ?

Le 5 avril 2016
commentaires

C’est reparti ! Comme chaque année depuis 2009, les rédactions de Rfi et de France 24 viennent de dévoiler la liste des 11 joueurs en lice pour le prix Marc-Vivien Foé, qui récompense le meilleur joueur africain de Ligue 1. Parti à Swansea, l’ancien Marseillais André Ayew ne pourra pas défendre sa couronne acquise en mai 2015. Son prédécesseur, Vincent Enyeama, sacré en 2014, fait quant à lui partie des 11 heureux élus et il peut donc espérer réaliser la passe de deux. Parmi les 11 joueurs sélectionnés, figure Serge Aurier. Handicapé par l’affaire Periscope et les six semaines de mise à l’écart qui ont suivi, le latéral droit ivoirien a tout de même été sélectionné pour ses performances sportives de haute volée jusqu’à l’éclatement de l’affaire. Autorisé à réintégrer le groupe du champion de France jeudi, l’Eléphant pourrait retrouver les terrains et donc espérer continuer à tenter de convaincre le jury par ses performances.

Forme étincelante

Autre candidat en lice, Benjamin Moukandjo. L’attaquant des Lions indomptables qui n’a pas finalement déféré à la convocation du sélectionneur Hugo Broos en vue de la double confrontation Cameroun-Afrique du Sud pour cause de blessure, revient pour la deuxième année consécutive. Le goléador de Lorient qui ne s’est pas encore totalement remis de ce coup dur a été touché en effet au mollet face à Guingamp le 20 février dernier. L’ancien artificier de Nancy Lorraine, auteur de 12 buts cette saison en championnat avec les Merlus a passé une nouvelle Irm (imagerie à résonance magnétique) il y a deux semaines. Le temps qui s’est écoulé depuis ne lui a pas permis de reprendre toute sa forme physique. Car même si l’examen s’est révélé « rassurant », l’international camerounais n’aurait pas repris les séances collectives pour autant. Toutefois, sa forme étincelante en début de championnat pourrait plaider en sa faveur.
Autre inclusion notable, celle de Sofiane Boufal. Intenable avec Lille depuis le début de la saison, même si son individualisme est fréquemment décrié, le milieu offensif a opté pour le Maroc le mois dernier et a fêté ses deux premières sélections face au Cap Vert. Il est donc éligible et fera office de sérieux prétendant au sacre. Au total, 9 nationalités sont représentées, dont l’Algérie et le Sénégal qui placent deux ambassadeurs chacun. Le trophée sera remis en mai prochain une fois recueillis les votes des 80 journalistes environ appelés à s’exprimer.

C.D.

Les 11 joueurs nommés :

  • Gardien : Vincent Enyeama (Nigeria/ Lille)
  • Défenseurs : Serge Aurier (Côte d’Ivoire/Psg), Moustapha Bayal Sall (Sénégal/As Saint-Etienne)
  • Milieux : Floyd Ayité (Togo/SC Bastia), Ryad Boudebouz (Algérie/Montpellier), Sofiane Boufal (Maroc/ Lille), Rachid Ghezzal (Algérie/ Olympique Lyonnais), Cheikh Ndoye(Sénégal/ SCO Angers)
  • Attaquants : Cheick Diabaté (Mali/Girondins de Bordeaux), Benjamain Moukandjo (Cameroun/ FC Lorient), Abdul Majeed Waris (Ghana / FC Lorient)

REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches