Performance : ces joueurs camerounais qui ont fait 2015

Camfoot

L’année 2015 s’est refermée ce jeudi. Dans les championnats, des Camerounais se sont illustrés par leur jeu et leur comportement. De Samuel Eto’o à Gaëlle Enganamouit en passant par Benjamin Moukandjo, Idriss Carlos Kameni, Stéphane Mbia, Alexandre Song et Clinton Njie, voici quelques profils des joueurs et joueuses qui ont marqué l’année en clubs.

Le 1er janvier 2016
commentaires

Samuel Eto’o : joueur, coach et roi d’Antalya

Samuel Eto’o, 34 ans, est devenu l’élément indispensable d’Antalyaspor. Il est le meilleur joueur, le capitaine et depuis quelques temps, le coach par intérim de son club. En championnat, il mène la course seul à la tête du classement des meilleurs buteurs avec ses 13 réalisations et 6 passes décisives en 17 journées.

Vincent Aboubakar : de Lorient FC au FC Porto

Il a été de tous les bons coups des Lions Indomptables en 2015. Souvent seul marqueur, il a permis à Volker Finke de rester assez longtemps à la tête de l’équipe fanion. Ayant connu une entrée fulgurante avec le FC Porto, ses statistiques ne se sont plus affolées, mais il reste un des rouages importants de cette équipe.

G. Enganamouit : bientôt reine d’Afrique ?

Elle est sans aucun doute la meilleure à son poste en Afrique. Favori aux GLO-CAF Awards dans la catégorie « Meilleure joueuse de l’année » qui sera décernée ce 7 janvier, Gaëlle Enganamouit a eu une année pleine. Première africaine à inscrire un triplé en Coupe du monde (2015), elle a aussi excellé en club où elle a remporté le soulier d’or du championnat suédois grâce à ses 18 buts sous les couleurs de l’Eskilstuna United DFF.

B. Moukandjo : pleine assurance

Malgré les 4 buts qui les séparent, Benjamin Moukandjo (11 buts en 19 journées de L1) impose une certaine adversité à Zlatan Ibrahimovic (15 buts). Joueur providentiel, l’attaquant camerounais de Lorient a même souvent coiffé le tableau devant le géant Suédois. Deux fois nominé au titre de « Joueur du mois », il a déjà battu son record de buts (9).

C. Kameni : de mieux en mieux

Le gardien camerounais est considéré comme l’un des meilleurs du championnat espagnol. Idriss Carlos Kameni est l’un des rares à avoir fait souffrir le Real de Ronaldo (0-0), le Barça de Lionel Messi, Neymar et Suarez (0-1) et l’Atlético Madrid (0-0). Titulaire depuis déjà deux saisons, ses performances lui ont permis de gagner son retour chez les Lions où il occupe le poste de gardien N°1.

S. Mbia : étiqueté par l’exil familial

Stéphane Mbia a entretenu la rubrique des faits divers durant plusieurs semaines avec la fameuse affaire de l’exil de sa famille avec comme prétexte, les exactions menées par la secte Boko Haram au Cameroun. Cette « tricherie » du capitaine des Lions a failli causer un incident diplomatique. Ses 16 matchs disputés et ses 2 buts inscrits en championnat turc ne lui rendront pas l’honneur qu’il a perdu dans cette affaire.

A. Song : retour en grâce

A l’infirmerie durant plusieurs mois, le milieu de terrain camerounais a manqué à son club. Heureusement, il est guéri. Et depuis son retour il y a quelques semaines, Alexandre Song est en train de récupérer sa place dans le système de jeu de West Ham. En six matchs joués, il a été titularisé quatre fois.

C. Njie : après le régime, l’infirmerie

En proie à des difficultés depuis son arrivée en Angleterre, Clinton Njie a vécu une première phase de championnat sans but sous les couleurs de Tottenham. Et comme si jouer de petites minutes ne suffisait pas, l’attaquant camerounais s’est blessé et sera indisponible entre deux et trois mois.

K. Nkoudou : le futur Lion (?)

L’attaquant franco-camerounais a fait chauffer son compteur, inscrivant 3 buts pour 2 passes décisives en 13 matchs de Ligue 1 avec l’OM. Certains commentateurs de football français le considèrent comme l’un des atouts les plus efficaces du club marseillais. Des sources racontent même qu’il pourrait intégrer la tanière des Lions Indomptables dans les prochaines semaines.

Franck Kom : déjà une Coupe africaine

L’Etoile de Franck Kom a brillé le 29 novembre dernier. Le milieu de terrain camerounais et son club, l’Etoile Sportive du Sahel ont vécu un grand évènement dans leur antre du Stade Olympique de Sousse en s’adjugeant le trophée de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF), grâce à leur victoire (1-0) sur les Sud-africains des Orlando Pirates.

A. Tientcheu : de l’ombre à la lumière

Grâce à son but, le club de l’UMS a remporté sa première Coupe du Cameroun. Désigné par ailleurs homme de cette finale, Alphonse Tientcheu est lui-aussi rentré dans les annales du football camerounais.

Par Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches