Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Actualités
  • Affaire Fécafoot : Où sont passées les résolutions de la réunion de Conakry  (...)

Affaire Fécafoot : Où sont passées les résolutions de la réunion de Conakry ?

De retour de la réunion convoquée par la Fifa en terre guinéenne mardi dernier dans le but de (ré) concilier la nouvelle équipe dirigeante de la Fédération camerounaise de football et ses grands opposants, tous les protagonistes sont curieusement muets.

Camfoot

Ambiance studieuse ce jeudi 13 juillet 2017 au siège de la Fécafoot. Pas une minute de répit pour la plupart des employés, cramponnés devant l’écran de leurs ordinateurs. Au service du Courrier comme au département de Communication et de Marketing, à la cellule informatique, au Secrétariat général ou même encore dans le cabinet de Tombi A Roko, ça bosse dur. Le volume de travail est visiblement monté d’un cran.

Le 14 juillet 2017
commentaires

L’air occupé, les employés n’ont presque pas le temps de consacrer une petite minute aux visiteurs, préférant renvoyer le rendez-vous ou le décaler en fin d’après-midi. Pour comprendre cette débauche générale d’énergie, il faut fouiller dans le chronogramme des activités de l’instance pour se rendre à l’évidence qu’il s’agit de la préparation d’une réunion du Comité exécutif qui a lieu demain vendredi au Mont Fébé hôtel de Yaoundé. Même si l’ordre du jour n’a pas encore été dévoilé, le caractère « très important » qui recouvre les travaux, en dit long sur sa particularité.

Concours de patience

Ce d’autant plus qu’elle se tient deux jours après la fameuse réunion de Conakry où ont pris part : Tombi A Roko, président de la Fécafoot et son secrétaire général, Blaise Moussa, Albert Ayomba, membre de la cellule juridique de la maison mère du football camerounais. Mais aussi Joseph Antoine Bell (Bandjoun Fc), John Balog (Authentic Fc) et Prosper Nkou Mvondo (Ngaoundéré Fc), ainsi que des responsables de la Fifa. Après avoir écouté les deux parties en dissidence, croiser le verbe, sur la situation délétère qui prévaut depuis l’annulation des élections ayant porté l’ancien SG au poste de président, la maison mère du football mondial, dans son manteau d’arbitre, a tranché. Que se sont-ils dits ? A quoi devrait-on s’attendre dans les prochains jours ?

Quid des résolutions de ce rendez-vous plusieurs fois reporté ? Motus et bouche cousue ici à Tsinga. Personne ne veut s’exprimer sur le sujet au motif qu’il est hautement sensible mais sera largement débattu lors de la rencontre de ce jour. Autrement dit, aucune communication sur le sujet n’est prévue pour le moment puisque le Comité exécutif seul, en a l’exclusivité. Suffisant pour renvoyer le reporter à un concours de patience susceptible d’ouvrir le boulevard aux confidences de certaines sources informelles qui soutiennent que « le président Tombi à Roko reste président et que les acteurs devront faire des propositions de sortie de crise ». Faut-il donc en conclure que la réunion de concertation aurait accouché d’une souris ?

Terrain d’entente

Les travaux du Comité exécutif pourraient éclairer davantage la lanterne de la presse et de l’opinion sur les mesures prises par la Fifa dans le but « d’anticiper tout risque qui pourrait mettre en danger le bon fonctionnement de l’administration du football camerounais » et « d’aider la famille du football camerounais à trouver une solution amiable  » à la crise. Après avoir décidé d’écarter de l’arbre à palabres, Abdouraman Hamadou et Akoué Domingo, deux figures de proue de la bataille « pour la justice et la vérité », l’instance que dirige Gianni Infantino a-t-elle finalement trouvé avec ceux de leurs lieutenants ayant effectué le déplacement, un terrain d’entente afin que la paix revienne définitivement dans la maison Fécafoot secoué depuis bientôt trois ans, par une crise post-électorale sans précédent ? On attend !

C.D.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 14 juillet à 16:02, par olomo onana En réponse à : Affaire Fécafoot : Où sont passées les résolutions de la réunion de Conakry ?

    Mon ami Rasta dira que je m’acharne contre lui. Je veux tout simplement souligner que le mot « frilosité » n’a pour le moment pas sa place dans la réaction de la Fécafoot, puisqu’il n’y a tout simplement pas de réaction.
    Je veux aussi souligner que l’hypothèse d’un retour du bureau de 2009 est définitivement écartée, la CCA l’ayant rejetée et le TAS ayant implicitement confirmé cette décision pour forclusion.
    Il convient tout de même de préciser que monsieur Abdouramane a saisi le TAS, non pas pour confirmer l’annulation de l’élection (on ne fait pas appel pour confirmer une décision qui vous est favorable), mais pour infléchir la décision de la CCA qui a refusé de rétablir l’exécutif de 2009, ce qui n’a pas été obtenu. Le fait pour le TAS de confirmer la décision d’annulation prise par la CCA est donc un épiphénomène et n’ajoute pas une once de force à ladite décision.
    En bon vendeur d’illusions, Abdouramane a su transformer une décision défavorable du TAS (il n’a pas obtenu la remise en place du bureau d 2009, ce pourquoi il a saisi le TAS en appel) en « victoire » (confirmation de l’annulation de l’élection).
    Je reste constant pour dire qu’on n’interjette pas appel devant une cour d’appel (le TAS dans le cas d’espèces) pour obtenir confirmation d’une décision qui vous est déjà favorable.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet à 11:38, par david thadus En réponse à : Affaire Fécafoot : Où sont passées les résolutions de la réunion de Conakry ?

    @rasta
    Si BELL, NKOU MVONDO, BANLOG avait obtenu à conakry une decision qui aurait pu faire trembler TOMBI, ils auraient immediatement appelé leurs anciens complices abdouramane pour lui annoncer la bonne nouvelle. Leur mutisme traduit le fait que tous les arguments avancés n’ont pas pu faire infléchir la position de la FIFA sur le fait que la résolution du problème revient à l’etat du cameroun qui malheureusement pour eux est en faveur de tOMBI.
    Le comité executif de ce jour ne peut que mettre l’eau dans son vin, en acceptant l’annulation du vote de la ligue du football jeune, pour faire un clin d’oeil à la CCA, et ensuite commencer dès maintenant a preparer les fortes echeances de 2019.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet à 11:23, par Rasta En réponse à : Affaire Fécafoot : Où sont passées les résolutions de la réunion de Conakry ?

    Le frilosité à la Fecafoot, c’est qu’il ont pris conscience du fait que le droit est du côté de Abdourahmane, et que par conséquent, il a une grosse capacité de nuisance. Pas de solution à cette affaire sans Abdourahmane, c’est pas possible. Et si le dessein de Abdourahmane est d’aller jusqu’au bout, alors là, il faudra faire vite. Soit, ça devrait être la meilleure solution, parceque La plus rapide, A Roko dépose son tablier en application de la décision du CCA confirmée par le TAS, et est remplacé par l’exécutif précédent. Soit A Roko s’accroche en espérant que les lenteurs de la mise en branle de sa destitution irrémédiable lui laissent le temps d’achever son mandat. Mais quel que soit le bout par lequel on prend cette affaire, les jours de mon frère du Mbam sont comptés, c’est clair !!

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches