Nécrologie : l’hommage de Samuel Eto’o à Keshi

Camfoot

Stephen Keshi s’est éteint ce 8 juin 2016 à Benin City, vraisemblablement d’un malaise cardiaque. Une triste nouvelle qui a choqué le monde et l’Afrique du football. Parce que l’ex-défenseur emblématique des années 1990 qu’on surnommait « The Boss » était une légende, un modèle pour beaucoup de footballeurs africains. Des joueurs qui ne l’oublieront pas, comme Samuel Eto’o.

Le 11 juin 2016
commentaires

C’est sur les réseaux sociaux que l’ex capitaine de la sélection fanion du Cameroun a réagi, suite au décès du technicien nigérian de 54 ans. Visiblement attristé par la succession des décès qu’à connu l’Afrique et le Cameroun particulière ces dernières avec notamment ceux d Patrick Ekeng Ekeng et de David Mayebi, l’attaquant d’Antalyaspor écrit : « On n’a pas encore eu le temps de se remettre des émotions des semaines précédentes que voici une autre triste nouvelle qui surgit. Que c’est bouleversant de voir toutes ces personnes partir les unes après les autres : des frères, des amis, des parents, des modèles, des légendes ! A force de douleur, les mots viennent à manquer… #StephenKeshi we will never forget you ! ».

En tant qu’entraîneur, Stephen Keshi a dirigé les équipes du Togo et du Mali notamment, avant de conduire le Nigeria à la victoire en Coupe d’Afrique des nations 2013.

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 12 juin à 11:01, par Rasta En réponse à : Nécrologie : l’hommage de Samuel Eto’o à Keshi

    C’est quand même étonnant l’article que consacre Camfoot a un authentique monument du foot Africain de la trempe de Keshi. C’est moins que du service minimum, cet article.

    Keshi aura quand même été un des plus grands défenseurs de sa génération. Un des plus grands entraîneurs d’Afrique, avec un palmarès comme joueur et entraîneur dont peut de footballeur, même à l’échelle mondiale peuvent s’en venter.

    A l’heure où le débat sur l’Africanisation du poste des entraîneurs de foot des équipes nationales en Afrique est à la mode, s’il est un entraîneur Africain qui de part ses résultats à montré que les africains aussi peuvent, c’est Keshi.

    Ce Monsieur méritait un article vraiment élogieux, digne de son parcours exceptionnel, c’est vraiment dommage.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches