Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Actualités
  • Milieu de terrain… Et si le changement venait d’Amadou Ibrahim  (...)

Milieu de terrain… Et si le changement venait d’Amadou Ibrahim ?

Camfoot

Ceux qui pensaient que l’amour de Broos pour Franck Kom avait volé aux éclats vont devoir se raviser. La force de cette idylle est bien plus forte que les petites considérations liées aux performances en club. Le milieu de terrain de Karlshurer SC est de retour dans la tanière après une petite éclipse que beaucoup ont tôt fait d’assimiler à un désaveu.

Le 13 décembre 2016
commentaires

Kom sera de la partie : tout comme les indétrônables que sont Sébastien Siani, l’inoxydable Arnaud Djoum mis au banc lors du match Cameroun-Zambie de novembre dernier, Georges Mandjeck.

Si on est sûr de ne pouvoir compter sur le Lion indomptable de Marseille Zambo Anguissa, le cas Amadou Ibrahim qui a longtemps ouvert le boulevard à la polémique ; est en voie de connaître un dénouement heureux. L’équipe ayant besoin des talents bruts de la trame du milieu de terrain de Lille, c’est peut-être le bon moment. Arrivé en France à l’âge de 4 ans, il vit à Colombes (92) et fait ses débuts dans un club de quartier, l’AS Cheminots Ouest. Il rejoint ensuite le Racing Club de France avant d’intégrer le centre de formation de l’AS Nancy-Lorraine à l’âge de 15 ans. Il y est formé en tant que défenseur central mais peut également évoluer au milieu de terrain. Pabblo Corea, chez les professionnels, le fixe alors en tant que milieu défensif.

Boya, le bouche-trou

Ibrahim Amadou joue son premier match professionnel lors de la saison 2012-2013 avec Nancy en disputant une minute de jeu lors de la dernière journée de championnat, face au Stade Brestois. Pour sa première saison pleine avec l’équipe première, au cours de la saison 2014-2015, il est le deuxième joueur nancéien le plus utilisé, connaissant 34 titularisations. Lors du mercato d’été 2015, il s’engage avec le Lille pour 4 saisons et un transfert estimé à près de 2 millions d’euros. Il rejoint dans le Nord Julian Jeanvier, son ami, avec qui il a été formé. Il débute titulaire dès la première journée de Ligue 1 face au PSG, en défense centrale, au côté de Renato (défaite 0-1).

Franck Boya, lui, n’est pas en reste. Broos trouve dans la convocation du brillant joueur d’Apejes de Mfou, un argument de poids contre ceux qui estiment que le championnat local n’est pas représenté.

Christou DOUBENA


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 16 décembre 2016 à 09:25, par Johnny En réponse à : Milieu de terrain… Et si le changement venait d’Amadou Ibrahim ?

    jusqu’ici je ne vois toujours pas la perle rare... Tous ceux qui sont convoqués au milieu de terrain ont des profils plus proches de la défense que de l’attaque. Mais Hugo Broos fait avec ce qu’il a.

    Lors de cette première moitié de phase aller, aucun Camerounais n’a crevé l’écran dans un championnat quelconque hors de nos frontières, c’est un fait !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches