Lions : avec Marius Omog comme adjoint ?

Camfoot

A la recherche d’un entraîneur après le limogeage de Volker Finke le 30 octobre dernier, la Fécafoot n’a pas encore « officiellement » indiqué son choix parmi les candidats de sa short-list. Or, si des médias présentent le Serbe, Milovan Rajovac comme candidat favori tandis qu’une certaine presse affirme que c’est signé pour le Français, Alain Giresse, un autre nom, celui du Camerounais Joseph Marius Omog est aussi évoqué en coulisses, mais cette fois, pour le poste d’entraîneur adjoint des Lions Indomptables.

Le 5 janvier 2016
commentaires

De sources proches de la Commission chargée de l’analyse des dossiers, le seul technicien camerounais de cette short-list devrait être approché dans les jours qui viennent, à l’effet de lui demander son accord pour une nomination au poste d’entraîneur adjoint des Lions. Joseph Marius Omog devra alors – s’il accepte – seconder le prochain sorcier blanc qui sera retenu. L’appel à candidature lancé par la Fécafoot le 13 décembre dernier parle justement de « la désignation d’un titulaire au poste et éventuellement d’un adjoint ». « La Fécafoot a besoin de recruter un adjoint camerounais intéressant, capable d’influencer les choix et décisions de l’entraîneur principal. Et Marius Omog présente le meilleur profil pour ce poste », indique une source.

Une belle réputation

L’ancien joueur de Dragon de Yaoundé s’est en effet bâti une belle réputation au cours de ces dernières années. Lui qui a permis à l’AC Léopards de remporter la Coupe de la Confédération en 2012, est considéré par certains commentateurs, comme l’un des techniciens les plus respectés du continent. Titulaire d’une licence B de l’Uefa, Joseph Marius Omog connait bien la tanière des Lions Indomptables, pour avoir été l’adjoint de Winfried Schäfer entre 2001 et 2003. Il fait partie du staff qui a offert au Cameroun sa quatrième Coupe d’Afrique des nations (2002). Même si son passage chez les Lions A’ n’a pas porté des fruits ; puisque l’équipe amateur camerounaise n’était pas parvenue à se qualifier pour la première édition du Chan en 2009. Marius Omog est un ancien pensionnaire de l’école des entraîneurs de Leipzig, en Allemagne. Il parle allemand, anglais et français.

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches