Limbé : un bijou en pleine forêt

Camfoot

Situé à Ngueme dans la municipalité de Limbe II, le nouveau stade de la ville trône majestueusement sur la route de la Sonara, à environ huit kilomètres du centre urbain. Fruit de la coopération sino-camerounaise, ce joyau architectural, faute d’aménagements extérieurs, d’eau et d’électricité est semblable à une perle dans la gadoue.

Le 22 janvier 2016
commentaires

C’est un pur bijou. Les populations de Limbé n’en demanderont pas plus. Elles qui ont désormais sous la main, un argument en béton armé pour présenter la ville comme une destination sportive de renom. Véritable joyaux architectural, le nouveau stade qui affiche fière allure a une capacité de 20 000 places assises. Construit en altitude, la position géostratégique de ce complexe permet qu’on puisse apprécier ce chef d’œuvre à des centaines de mètres. L’entrée principale de la bâtisse a une vue sur l’océan atlantique, un pur régal pour les touristes qui vont certainement se lécher les babines. L’orientation de l’ouvrage, apprend-t-on, respecte le critère d’alignement Nord-Sud. Cette posture recommandée dans la construction des terrains de football et qui équilibre la propagation des rayons solaire sur les athlètes et favorise le respect de l’équité sportif.

Gazon naturel

Classé dans le registre de « projet clé en main », c’est la société chinoise China National Machinery and Equipment Import and Export Corporation (CMEC) qui a gagné le marché. La pelouse du stade en gazon naturel est quasiment dans sa phase de finition. Dans les tribunes, les sièges en plastique sont flambants neufs. Ils permettront certainement aux supporters d’apprécier le spectateur en toute quiétude. Ledit stade est différent des autres stades du Cameroun et respecte les nouvelles normes fixées par la Fifa. On y a installé des accommodements pour toutes les composantes de la société. Certaines zones du stade comportent des bâtiments spécifiques réservés à certaines fonctions. On note entre-autre la zone de presse réservée aux journalistes avec toutes les fonctions modernes (salles de travail, points multimédias, etc…) Le stade comporte également une zone Vip censée accueillir les délégations et les hautes personnalités. Une autre zone est réservée aux organisateurs d’événements et une autre pour les athlètes et les responsables qui les accompagnent.

Eau et électricité en panne

Grosse ombre au tableau du chantier de Limbe cependant, les aménagements extérieurs n’ont pas encore été lancés. Ici, 800 m de route sont attendus depuis la fin de la construction du terrain de jeu, en mars 2013. Mais pour des raisons contractuelles, la route ne pouvait pas passer.

Une seconde phase du projet de construction de l’ouvrage a été récemment signée. Ce dernier compte la construction de la route et des parkings. A l’extérieur, une aire d’entraînement est attendue. Le terrain sera aux normes internationales minimales, (60x90m). Les travaux de terrassement venaient à peine de commencer. Les conduites d’eau ont été prévues mais le liquide ne passe pas encore. A l’aide de citernes, l’entreprise a accumulé des quantités qui ont servi entre autres à la construction de l’ouvrage principal et à l’arrosage de l’aire gazonnée. L’électricité aussi manque. Pour le moment, c’est un générateur qui alimente le site. Des clichés sombres pour un aussi coûteux et luxueux projet.

Christou DOUBENA


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches