Ligue 1 : Entraîneur, poste à haute voltige

Camfoot

L’entraîneur qui a la plus longue longévité sur le banc de touche en Ligue 1 cette année est expatrié. Recruté en 2013, l’entraîneur de Unisport du Haut Nkam, le Serbe Sinisa Jovanovic fait office de baron dans ce poste de haute voltige. La durée de vie à ce poste est de moins de deux ans. Pourtant, c’est une position qui assure la stabilité dans un club. "Au Real Madrid, c’est chaque année. Pourquoi pas nous ?" S’esclaffe un président de club.

Le 23 janvier 2016
commentaires

Unisport du Haut Nkam navigue donc à contre courant. Les dirigeants ont choisi de maintenir leur confiance à Sinisa Jovanovic. Même si ses résultats ne sont pas gigantesques, il arrive à faire l’essentiel.

En,2013, lorsqu’il est éliminé en 16e de finale de la coupe CAF par un club Malien, "le sorcier blanc"va plus tôt voir ses pouvoirs se renforcer par Monsieur Leubou Emmanuel, le président de l’équipe.

Au sein des autres formations, les entraîneurs passent rarement la saison. En 2015, Canon de Yaoundé a vu défiler en une saison plus de deux techniciens. Cela a aussi été le cas pour Apejes de Mfou, Cosmos de Bafia, Astres de Douala, Ums de Loum. Quant à Bamboutos de Mbouda, elle est la formation qui détient le record des limogeages en 2015, puisque Vladan Tomic, François Eya, et Théophile Feunkou, y ont officié.

Union de Douala, Coton Sport de Garoua, Dragon et Unisport du Haut Nkam sont les rares clubs a avoir laissé les techniciens aller au bout de la saison. La tendance se maintiendra en 2016 ?

Karl Jaspers, à Douala


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches