LFPC : Franck Happi dévoile son programme

Camfoot

Quelques semaines après avoir officiellement déclaré sa candidature à l’élection à la présidence de la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC), le président du Conseil d’administration de Union Sportive de Douala a mis fin au suspense. Franck Happi présenté son projet de développement de cette institution ce vendredi à la presse, à Yaoundé.

Le 23 juillet 2016
commentaires

« La Ligue doit revenir aux clubs. C’est notre affaire, nous devons remettre la Ligue aux clubs ». Franck Happi ne voit pas une autre manière pour la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC) d’être dirigée, si ce n’est par les présidents de club. Mais pour que son « rêve » devienne une réalité, il devra obtenir plus de voix que son rival, Pierre Semengue, lors de l’Assemblée générale élective du 28 juillet prochain.

« Il faut changer de baquette, dit-il. Il faut passer à une autre vitesse ». Rien de compliqué à l’entendre. Enfin, s’il est élu et donc, qu’il ait l’occasion de mettre en œuvre le programme que lui et son équipe ont élaboré pour la gestion de la Ligue, lors des quatre prochaines années.

Devant la presse, il a dévoilé son projet de développement du football camerounais. Le document présenté par le candidat de la liste « Notre Cause » se résume en 5 points, le premier étant consacré à l’administration.

Il propose entre autres de :

  • réorganiser l’administration de la Ligue ;
  • réduire le train de vie (charges salariales et fonctionnement) ;
  • normaliser les rapports avec la tutelle ;
  • créer des partenariat avec des Ligues étrangères (MLS, Premier League, LFP française) ;
  • utiliser la vidéo pour les sanctions à prendre à postériori.

Le second chantier concerne les compétitions. Et ici, le maître mot est : « zéro tolérance à la corruption ». L’équipe de « Notre Cause » veut donc lutter pour mettre fin aux matchs truqués, à la violence dans les stades, relever la qualité de l’arbitrage, la sécurisation des acteurs (spectateurs, joueurs, officiels), l’amélioration de la couverture médicale, du sponsoring et des récompenses collectives et individuelles etc.

Son projet se consacre également aux clubs, principaux acteurs concernés. A ce niveau, Franck Happi et son équipe envisagent notamment d’augmenter l’enveloppe de la Ligue vers les clubs. Ceci devrait passer de 21 millions par club de Ligue 1 à 46 millions avec une augmentation prévisionnelle de 20% tous les deux ans ; et de 10 millions par club de Ligue 2 à 25 millions.

« Nous serons capables de tenir ces engagements, en plus de ce que donne l’Etat. Au lieu par exemple de chercher une personne qui va donner à la Ligue 500 millions, nous allons chercher dix personnes qui donneront chacune 30 millions. C’est plus facile », assure celui dont l’équipe veut également assurer une meilleure sécurité sociale aux joueurs et encadreurs. « Nous voulons ramener la durée de vie des footballeurs à 7 ou 8 ans au lieu de 15 ans comme c’est le cas en ce moment, dit-il encore. Nous voulons que les joueurs et encadreurs puissent rapidement bénéficier d’une pension retraite, parce que ce n’est pas évident d’évoluer dans ce milieu pendant 15 ans ».

Un projet « réalisable »

Les adversaires de Pierre Semengue ont aussi pensé aux arbitres en ce sens qu’ils proposent un relèvement de leur rémunération (pour lutter contre la corruption), leur assurer les frais de trajet-match, la promotion de l’excellence et de la compétence, la transparence et l’homogénéité dans la désignation, tout ceci dans le but de les perfectionner.

Sur le plan financier, cette liste entend amener la Ligue à faire des économies à hauteur de 300 millions, et lever des fonds de sponsoring d’au moins 500 millions, pour un budget prévisionnel de 1 890 000 000 Fcfa. « Contrairement à ceux qui disent qu’ils peuvent lever 50 milliards par an, nous, nous ne voulons pas rêver. Notre budget est simple, notre projet réalisable. Nous ne rêvons pas », rassure-t-il enfin.

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 24 juillet à 11:04, par Nasco En réponse à : LFPC : Franck Happi dévoile son programme

    Il y a Rien de mieux que le climat qui soufle actuellement sur la LPFC.
    Le débat d’idées qui oppose les acteurs nous permet à nous qui sommes
    extérieur à la sphère d’apprécier le chantier de reconstruction de notre football.
    Un tel climat ne peut que faire éclore des idees constructives pour le meilleur de notre football.
    C’est rare dans le climat politique camerounais, gangrèné par le clientélisme , l’oligarchie, le régionalisme, j en passe..., pour ne pas etre signalé.
    Je suis admiratif du processus et des acteurs en présence. Les 34 électeurs ont de la matiere à reflexion.
    Aussi les acteurs doivent continuer d’être vigilant pour que le résultat soit seulement et exclusivement celui du vote libre et transparent.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 17:00, par Garoua En réponse à : LFPC : Franck Happi dévoile son programme

    Tiens bon !
    C’est ca meme le sens de la démocratie.
    Project contre projet.
    Le football camerounais n’a plus besoin d’être politisé mais plutôt de se reconstruire. Il faut donc des idées innovantes !

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 15:38, par badoupassy En réponse à : LFPC : Franck Happi dévoile son programme

    Franck, tu as le soutien de tous les vrais passionnés et amoureux du football camerounais. Tout le monde sait que c’est toi qui mérite l’affaire, je crois que les président des clubs feront parler leur bon sens au delà des influences qu’ils subissent en ce moment.
    Je t’encourage et te conseille d’oser encore plus. Je suis au courant de toutes les intimidations dont tu es victime. Sois sûr les buveurs de sang là ne te feront rien, nos prières les plus fermes et les plus convaincues t’accompagnent c’est Jésus le plus fort et non eux.
    Chasse nous ce vieux là qui ne veut pas sortir honorablement mais qui veut s’éterniser au pouvoir comme... mais ne te trompe pas Paul Biya n’est pas démocrate, j’espère que tu l’as cité simplement pour faire allégeance comme tout le monde mais c’est l’instigateur principal de l’aristocratie au Cameroun.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches