Gestion des stades

Les recettes de match emportent le directeur du Cenajes de Dschang

Camfoot

Depuis deux semaines, Maurice Djomo n’est plus directeur du centre national de la jeunesse et des sports (Cenajes) de Dschang. Il a été éjecté de son poste par le ministre des sports et de l’éducation physique (Minsep), tutelle de cette école qui forme les maîtres de sport. Dans la flopée de décisions que le Minsep avait rendues public, une constance se dégageait.

Le 29 février 2016
commentaires

La plupart des responsables était mutée pour occuper presque les mêmes fonctions dans d’autres régions ou au sein d’autres structures rattachées à ce ministère. Maurice Djomo était l’un des rares à avoir été oublié. Ce qui a davantage conforté la posture de ceux qui pensaient que ce responsable faisait là les frais de sa mauvaise gestion des recettes du stade du Cenajes dont il avait la charge. La goutte d’eau de trop qui lui aurait valu ce sort, serait le match de la 2ème journée du championnat national Ligue 1 entre Aigle Royal de la Menoua et Bamboutos Fc de Mbouda. Officiellement la recette de rencontre était d’environ 3,4 millions Fcfa. Bien que cette somme soit importante, elle n’a nullement pas empêché aux responsables de l’Oiseau de la Menoua à pousser leurs investigations. Pour cette rencontre apprend-on, les billets d’accès au stade d’une valeur de 3 millions Fcfa avait été envoyés par la Ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc) et mis en vente. Au moment de faire le point, il sera établi que tous ces billets ont été vendus. Ainsi que les souches. « Sans compter des billets communs », complète un supporter de l’Aigle royal de la Menoua qui s’amuse à faire un petit exercice. « Si on fait fi du reste, le fruit de la vente des billets et des souches devaient donner 6 millions Fcfa. Donc il y a quelque chose qui cloche », tranche-t-il.

D’après radio Yemba, une station radio locale basée à Dschang, la Lfpc a remis au sieur Maurice Djomo une somme de 700 000 Fcfa pour certains travaux au stade. « Mais jusqu’à présent, rien n’a été fait », a constaté la Lfpc. Et Nso’o Djiffang, le nouveau directeur du Cenajes a promis à la Lfpc de collaborer pour mettre l’affaire au clair.

La commune de Dschang n’aura plus de recette

Parmi les stades où se disputent les matchs du championnat professionnel du Cameroun, celui du Cenajes a particulièrement retenu l’attention de la Lfpc. A l’issue d’une mission dans la ville de Dschang, le secrétaire général de cette structure a pris la résolution de mettre à l’écart la commune de Dschang de la commission de répartition des recettes. Préalablement, la commune recevait une partie des recettes pour l’entretien du stade. Mais il a été constaté que cet argent n’était pas utilisé à cette fin. Et pour éviter les honteuses images de la saison pluvieuses (stade transformé en poto poto), la Lfpc s’est engagée à percevoir la quote-part qui devait revenir à la municipalité afin, apprend-on, de couvrir l’ensemble des gradins d’une part, et entretenir l’aire de jeu d’autre part.

Gaël Tadj


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches