Eliminatoires Can 2017

Les Lions indomptables à 90 minutes du Gabon

Camfoot

En déplacement à Nouakchott pour le compte de l’avant dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2017, les poulains d’Hugo Broos, qui sortent d’un match amical avec la France (2-3) ont besoin d’une victoire cet après-midi pour obtenir le passeport gabonais. Si les fauves sont en tête du groupe M, la Mauritanie sera un adversaire redoutable puisqu’elle ne compte qu’un seul point de retard sur les Camerounais.

Le 3 juin 2016
commentaires

Choc phycologique d’entrée pour déstabiliser l’adversaire ! Ce n’est pas aux Mauritaniens qu’il faut apprendre cette tactique de guerre. Eux qui l’ont expérimenté avec la délégation camerounaise au soir de mercredi dernier. Partis de Nantes après le très sucré match France – Cameroun (3-2), les Lions sont arrivés à l’aéroport de Nouakchott où ils ont livré un premier match contre le stress et l’anxiété. Abandonnés à eux même pendant 4 heures d’horloge, aucun officiel Mauritanien n’est venu leur souhaiter la bienvenue au bas de la passerelle. Pas d’escorte, pas de protocole. C’est donc dans l’indifférence totale que joueurs, encadreurs, officiels et autres journalistes ont foulé le sol de la capitale Mauritanienne avant de se « débrouiller » pour se trouver un logis de circonstance. De quoi laisser songeur quant au sort qui sera réservé aux Lions indomptables cette fin d’après-midi. L’enjeu de match est donc plus que jamais important car la loi du domicile reste le premier avantage.

Puissance et vitesse

Pour cette confrontation retour qui aura lieu sur la pelouse du stade olympique de Nouakchott, la sélection nationale hôte a bouclé un stage d’une dizaine de jours à Barcelone (Espagne), depuis le 21 mai comme l’a annoncé de la Fédération mauritanienne de football. 10 jours de mise au vert ponctuée par un match amical contre le Gabon. Une préparation qui devrait permettre aux Mourabitounes d’être « dans les meilleures conditions » pour affronter le Cameroun ce jour. Corentin Martins, sélectionneur de la Mauritanie mise sur des joueurs dont la puissance et la vitesse, caractéristiques principales de cette sélection, pourraient faire la différence. Après avoir pris ses distances avec la sélection en mars, l’Auxerrois Adama Ba demeure le principal absent. Pour le reste, le technicien français a fait dans le classique avec le capitaine Oumar N’Diaye, le défenseur lensois Abdoul Ba, le Nancéien Dialo Guidileye, récemment auréolé d’une montée en Ligue 1 même si sa présence n’est pas garantie, ou encore Diakité et Bessam en attaque. A noter le retour du jeune Ahmed Ahmed ou qu’on a surnommé le « poison ».

Passeport gabonais

Deuxième de son groupe de qualification (M) avec 7 points, soit un de moins que le Cameroun, qui en compte 8, la Mauritanie peut virer en tête à l’issue de la 5e journée, en cas de victoire contre les Lions. Portée en triomphe par un public qui sera majoritairement acquis à sa cause, l’équipe mauritanienne a des arguments pour ralentir le Cameroun dans sa course vers le passeport pour le Gabon. Les poulains de Martins disputeront leur dernier match de qualification contre l’Afrique du Sud, avant-dernière de la poule de qualification avec 3 points au compteur. En rappel, la Mauritanie n’a pas pris part qu’à une phase finale du Championnat d’Afrique des nations(Chan) en 2014 au pays de feu Nelson Mandela. Les équipes qui termineront en tête de leur poule de qualification vont obtenir leur ticket pour la Can 2017, de même que les deux meilleurs deuxièmes. Le repas est servi ; aux Lions de se régaler !

Christou DOUBENA


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches