Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Lions indomptables : Les leçons d’une défaite

Camfoot

Opposés à la sélection chilienne lors de la première journée du Groupe B, les joueurs sélectionnés par Hugo Broos qui ont pourtant réussi à résister pendant 80 minutes, se sont finalement inclinés (0-2) hier à Moscou. Ce premier match était attendu, mais la sérénité semble avoir été perturbé par le revers impressionnant contre la Colombie.

Le 19 juin 2017

Un match était chaud, parfois difficile à regarder. C’est en réalité une défaite qui refroidit. Le Cameroun savait que ce serait dur et pourtant les Lions Indomptables y ont cru. C’est aussi un peu injuste puisque le groupe n’a plié la crinière que sur la fin. Mais on retiendra que la Coupe des Confédérations n’est pas la CAN. Les quintuples champions d’Afrique l’ont malheureusement appris à leurs dépends face à une équipe chilienne qui a retrouvé son efficacité sur la fin au terme d’une rencontre où vitesse, puissance et technique ont imposé leur diktat.

Carton jaune à l’arbitrage ?

Hugo Broos a pensé bien faire en reconduisant le même Onze qui a défendu les couleurs nationales il y a huit jours contre le Maroc dans le cadre de la première journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019. Les équipes ont été dans l’incapacité de profiter de ses occasions. Le Cameroun s’est tout d’abord fait une fausse joie au quart d’heure, quand Ngadeu devance de la tête une sortie hasardeuse d’Herrera. Mais M.Skomina signale une faute peu évidente d’Aboubakar au préalable. Même scénario juste avant la pause, quand Vargas est persuadé de donner l’avantage au Chili après une superbe passe de Vidal. Mais après l’appel à la vidéo, l’arbitre slovène annule le but pour une position de hors-jeu difficile à constater.

Relâchement entre les lignes

Dans l’ensemble, on retient que le Cameroun est entré sur le terrain en redoutant la puissance chilienne. L’absence d’un élément clé en position de latéral semble avoir eu un impact sur le moral de la défense. Sur le premier but chilien, on a laissé toute la latitude au meilleur joueur adverse pour faire son jeu, positionner la balle, lever la tête et faire son centre. Mais à la retombée de cette balle Teikeu et Fai Collins auraient dû tout faire pour toucher et faire dévier le ballon.

Toujours en défense, la paire Ngadeu-Teikeu a globalement su gérer mais pas assez vigilante pour résister au déferlement des attaquants adverses. Les défenseurs latéraux, eux, ont beau tenté de refouler le danger mais, sous le poids de la fatigue et du relâchement du milieu après une première période particulièrement mouvementée, ont baissé la garde

Les imprécisions sont restées tenaces dans l’animation offensive. On a difficilement retrouvé le Bassogog de la dernière CAN. Benjamin Moukandjo semblait aussi manquer de fraîcheur et n’a pas su tirer profit des occasions qu’il a lui même fabriquées. Il est aussi à l’origine des deux possibilités qui auraient pu conduire aux buts, soit l’action de Aboubakar Vincent, et le but marqué par Ngadeu injustement refusé par l’arbitre.

Il faut aussi s’interroger sur la condition physique de ce groupe. Face au Chili, la différence était énorme. Les joueurs étaient à vu d’œil anormalement fatigués.

Mais le fait du match est certainement le coaching de Hugo Broos. Son homologue chilien a envoyé des forces fraîches autour de la 60e minute, soit dès que les camerounais ont fait main basse sur la balle. En envoyant Alexis Sanchez sur le terrain, il savait que cela devait être un sujet de préoccupation. Mais la pauvreté du banc camerounais n’a pas aidé sauf que c’est encore Broos le responsable des choix. Pourquoi donc emmener des joueurs sur qui il ne peut pas compter ?

En attendant l’Australie…

Pour son grand retour donc à la Coupe des Confédérations 14 ans après, le Cameroun a manqué son entrée. Les vedettes du Chili, Arturo Vidal et Alexis Sanchez, ont su jouer de leur expérience. La Roja qui a en plus effectué sa préparation très consciencieusement, empoche les trois points de la journée et occupe provisoirement la première place du Groupe en attendant le score de la rencontre Australie-Allemagne de ce lundi après-midi.

Et la suite ? Jeudi, le Cameroun croisera justement l’armada australienne que beaucoup présentent comme le petit poucet de cette poule. En tant que champions d’Asie cette fois, les Australiens font leur come-back dans le tournoi avec l’ambition de déjouer tous les pronostics. Jouer les trouble-fêtes. Emmenés par l’inoxydable Tim Cahill, ces Socceroos sont méconnus et cela les rend peut-être plus dangereux. En trois participations, le pays de Robbie Kruse a déjà fait finaliste et 3e, mais difficile d’imaginer cette sélection refaire un exploit (même si on se souvient qu’en 2001, il domina 1-0 une équipe de France très remaniée). Le Cameroun est prévenu.

C.D.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 20 juin à 19:16, par Johnny En réponse à : Lions indomptables : Les leçons d’une défaite

    Mr BASSONGUE, je ne suis pas d’accord pour la fraicheur physique ! Si je ne m’abuse, notre Milieu de Terrain et notre Attaque ont flanché complètement dans le pressing au point où la défense s’est retrouvée submergée par les déferlantes de l’équipe Chilienne. ZAMBO ANGUISSA est sorti totalement carbonisé si mes souvenirs sont exacts.

    Sur le premier but, la force de dégager le ballon plus loin que nos 18 mètres a manqué et sauter sur le centre en retrait de SANCHEZ ressemblait à l’ascension du Mont Cameroun. Sur le deuxième but, courir après SANCHEZ a été si difficile que seuls NGADEU ET MANDJECK qui venait d’entrer ont pu revenir, et encore, NGADEU est resté cloué sur la ligne sans réaction lorsque VARGAS a récupéré le tir contré de son coéquipier alors que MANDJECK était encore au sol.

    Si ce ne sont pas des signes de fatigue, j’aimerais bien qu’on m’explique...

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin à 00:06, par Pierre Claude Bassongue En réponse à : Lions indomptables : Les leçons d’une défaite

    Arrêtez les gars avec vos histoires d’âges qui n’ont rien à voir avec la prestation des lions face au Chili. Ils étaient physiquement au point voir mieux que les chiliens. C’est peut être le talent individuel qui aurait manquer à cette équipe. Sinon le fond de jeux et l’organisation y étaient nous ne pouvons pas les reprocher grand chose même Mabouka qui nous faisait le plus peur s’en était bien sortie. .je demanderai juste au coach d’oser plus surtout en ce qui concerne le cas Moukandjo que je trouve de moins en moins saignant. Il serait plus utile pendant 45mn pas plus.

    • Le 20 juin à 00:22, par camerondiazz En réponse à : Lions indomptables : Les leçons d’une défaite

      Je suis d’accord avec toi concernant Moukandjo, mais ce n’est pas facile pour un coach de sortir son capitaine encore plus plus lorsque c’est un bon capitaine ! Moukandjo n’ai plus beau lorsqu’il joue un match entier, Olivier Boumal aurait vraiment été utile en deuxième période

    • Le 20 juin à 18:42, par T.kemnekeu En réponse à : Lions indomptables : Les leçons d’une défaite

      J’abonde dans le sens de pierre Claude Bassongue pour dire que le cas moukandjo me préoccupe sérieusement, n’eût été le capitanat il ne jouerait plus encore moins pendant 90 minutes car son apport sur la pelouse est de nul effet si ce n’est sur rare coups de pieds arrêtés,Ayons l’honnêteté de le reconnaître .

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin à 17:08, par Johnny En réponse à : Lions indomptables : Les leçons d’une défaite

    Pour ma part, je trouve inapproprié de s’échanger des injures juste parce que nous ne pensons pas la même chose ! Respectons nos opinions les uns les autres et échangeons plutôt les arguments.

    Pour ce qui est de notre équipe nationale, depuis la CAN, s’il y a un point sur lequel elle n’a pas progressé c’est bien l’animation offensive. Ceci n’enlève rien aux autres qualités de cette cuvée des Lions. Mais tous ceux qui se disent connaisseurs du ballon rond savent qu’à ne faire que défendre dans un match, on finit dans 60% des cas par céder et encaisser un ou plusieurs buts.

    Certains peuvent se satisfaire de la qualité de jeu produite, mais pour ma part une action en Football se termine par un centre ou un tir vers les buts adverses. C’est ce que nous devrions enseigner à nos enfants dans les Centres de Formation. J’ai remarqué que contre le Chili, le Gardien Chilien aurait pu lire un journal pendant le restant du match passée la 15è minute ! Je suis peut être dur, mais pour remporter des Tournois, il faut marquer des buts, et pour marquer il faut tirer au but.

    • Le 20 juin à 17:13, par Johnny En réponse à : Lions indomptables : Les leçons d’une défaite

      Lors de la CAN, les attaquants que nous avons rencontrés pouvaient afficher certaines maladresses et nous nous en sommes sortis, mais face à des adversaires plus adroits la différence est criarde ! De grâce, ne me dites pas que la seule absence de notre arrière gauche titulaire est la raison pour laquelle tout va mal !!! Le dire serait avouer implicitement que nous n’avons pas une équipe homogène car, une équipe de Football ne se limite pas qu’à Onze joueurs !!!

      Le chantier pour Cameroun 2019 a démarré. C’est une bonne chose pour nous de nous mesurer à des équipes plus rodées que celles qu’on rencontre généralement en Afrique. Continuons donc dans cette dynamique et mettons à profit les prochaines périodes FIFA pour huiler les mécaniques. Mais arrêtons aussi de nous voir trop beaux !!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin à 13:54, par Footfootfoot En réponse à : Lions indomptables : Les leçons d’une défaite

    @ Cameoondiaz une fois de plus si tu n’a rien a dire en dehors d’insultes qui sont baser sur tes petits emotions tu doit la fermer. Nous pouvons commencer a s’insulter ici et ca va donner a quoi ? Chacun a son opinion par rapport a l’equipe et le coach, et une fois de plus je repette je n’ais rien a dire conre les jouers et leur jeu, chacun a donner le max qu’il pouvait au poste ou on lui a mis parcontre Brousse est celui qui ne sait rien de son boulot et continue a attendre le miracle. A moins que Brousse surprenne les gens avec une nouvelle tactique, il doit s’en aller immediatement . Cameroundiaz si ce que je dis ne te plait pas tu n’as qu’aller te gratter tes salle coulles.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin à 10:05, par Leonard Ashu En réponse à : Lions indomptables : Les leçons d’une défaite

    Guys relax !

    What I am continuously jubilating is the fact we have discovered another Marc Vivien Foe in Andre Zambo Anguissa. We lost an important midfielder and 14 years after at same tournament where he died, we found his replacement.
    This guy Zambo plays as a number 10, returns in time to help the defence, in fact, the lad was everywhere during the second half of the encounter with some veritable displays.
    I think Boumal would have done better than Moudkanjo.
    Congrats to Mabouka for defying the odds. An acceptable performance right there.
    Fai’s height wouldn’t have helped in the 1st goal. Broos, please bring back NYOM.
    What happened to Siani and Njoum ?

    I still see Philemon Nyang’s Country reaching the finals of this tournament but as in 2003, will not win it. Portugal wins.
    Will be good though !

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin à 09:35, par blaiso En réponse à : Lions indomptables : Les leçons d’une défaite

    Ce coach fait ce qu’il peut avec de joueurs dont il dispose. Je ne sais pas si nous avons tous regardé le même match mais je trouve que cette équipe est à une autre phase de son apprentissage et qu’elle apprend même plutôt vite. Nous avons certe perdu le match mais il faut reconnaître qu’à part le deux buts, les chiliens n’on eu qu’une seule autre occasion en seconde période et pourtant la première était de nature à donner un AVC aux supporteurs camerounais. Moi j’ai confiance en la suite du tournoi et à ceux qui veulent limoger le coach là : désolé, vous attendrez encore un peu...

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin à 08:21, par julien En réponse à : Lions indomptables : Les leçons d’une défaite

    Il ya vraiment certains ici tu te poses la question de savoir étant petit s ils ont jouer même au citron dans la rue .Ils ne comprennent rien à se jeu qui est le football. Ils ne comprennent rien mais rien a ce jeu @ foot foot foot @vipau82 parfois je me pose la question s’ils ne regardent pas les matches étant saoul .en dehors de la critique il ya rien d autre aucune concordance. Heureusement qu’il ya certains qui comprennent 1 peu se jeu qu’on n’a aussi le droit de perdre d etre mauvais et le Cameroun n est pas devenu en 6 mois la meilleure nation de football au monde et broos à fait 1 équipe solidaire qui a travers sa force collective à gagner en afrique mais quand c le niveau mondial c limite .Quand il s agit du Chili qui est la meilleure équipe sud américaine depuis 3 ans vu qu’il ont gagner les 2 dernière copa .Dans ses matchs de très haut niveau là solidarité ne suffit pas il faut 2 à 3 joueurs qui avec du talent font la différence regarder sanchez et vidal s’il étaient camerounais ont auraient sûrement gagner

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin à 08:21, par julien En réponse à : Lions indomptables : Les leçons d’une défaite

    Il ya vraiment certains ici tu te poses la question de savoir étant petit s ils ont jouer même au citron dans la rue .Ils ne comprennent rien à se jeu qui est le football. Ils ne comprennent rien mais rien a ce jeu @ foot foot foot @vipau82 parfois je me pose la question s’ils ne regardent pas les matches étant saoul .en dehors de la critique il ya rien d autre aucune concordance. Heureusement qu’il ya certains qui comprennent 1 peu se jeu qu’on n’a aussi le droit de perdre d etre mauvais et le Cameroun n est pas devenu en 6 mois la meilleure nation de football au monde et broos à fait 1 équipe solidaire qui a travers sa force collective à gagner en afrique mais quand c le niveau mondial c limite .Quand il s agit du Chili qui est la meilleure équipe sud américaine depuis 3 ans vu qu’il ont gagner les 2 dernière copa .Dans ses matchs de très haut niveau là solidarité ne suffit pas il faut 2 à 3 joueurs qui avec du talent font la différence regarder sanchez et vidal s’il étaient camerounais ont auraient sûrement gagner

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin à 07:12, par Bobill En réponse à : Lions indomptables : Les leçons d’une défaite

    Je ne suis pas pour un actionnisme bête au sujet du coach, car Il fait bien son travail . Chez nous, dès qu’on perd un match et cela peut toujours arriver, on s’attaque exagérément au coach. Je crois que le coach apprend aussi de certains échecs. J’ai remarqué que cet homme n’aime pas les défaites et c’est de bonne guerre. Aprè un début timoré, cette équipe a fait peur aux Chiliens en deuxième mi-temps. La défaite là fait mal, mais quand tu prends un but aussi tardivement, tu ouvres le jeu. Soit tu égalises, soit tu prends un autre but : C’est le match tactique dans son mode de laideur le plus connu. Ce match était une copie conforme de la Finale de la CAN, que nous avons gagnée en Janvier à la seule différence que la Dame baraka ne nous a pas sourri. Síl existe une différence entre la finale de la CAN et ce match, c´est qu´à la CAN, nous avions du tonus et l’expérience de positionnement de la défense de Nkoulou. En fin de saison, nous constatons que certains de nos joueurs sont émoussé à l’image de notre capitaine. Mabouka et le compartiment défensif de ce côté y compris Bassogog et Siani, qui couvraient ce côté, sont bel et bien fautif sur ce but que nous prenons par leur aile et la consigne défensive élémentaire est de toujours empêcher les centres. Nous trainons un problème de latéraux depuis et la blessure d´Oyongo ne nous a pas aidé. Que faut-il faire ramener un ancien pour le faire repartir ou jouer avec ceux qui sont là ?

    • Le 20 juin à 07:14, par Bobill En réponse à : Lions indomptables : Les leçons d’une défaite

      Que ceux qui ne comprennent pas le football nous épargnent des spéculations inutiles. Fallait-il à tout prix jouer le match amical contre la Colombie après un rude match contre le Maroc en fin de saison ? Je dis non, car c’est dans ce match amical, que nous avons perdu la dernière graine d’énergie de Moukandjo. Olivier Boumal peut bel et bien remplacer Moukandjo émoussé, mais a-t-il son expérience ? Il revient au coach de peser le pour et le contre. On peut aussi remplacer Mabouka et faire jouer un stoppeur remplaçant en latéral droit, mais pour moi, il vaut mieux repositionner Fai à droite et n’avoir qu’un chantier à gauche à combler par Jonathan Gwen, même comme je ne connais pas la forme individuelle des joueurs. La belle folie peut consister à faire jouer Boumal en latéral gauche.... Bref laissons le coach faire son travail et arrêtons de lui faire la sorcellerie.

    • Le 20 juin à 07:40, par camerondiazz En réponse à : Lions indomptables : Les leçons d’une défaite

      @bobill, je vais dans ton sens surtout quand tu signal que quand on se prend un but en fin de partie c’est soit on attaque pour égaliser soit on se prend 2e but c exactement cela que je craignais lors de ce matchs et ça s’est produit !
      Concernant le match contre la Colombie je pense qu’il était très important de le jouer avant de commencer cette compétition, grâce à la raclée affligé nous avons pu prendre le degré de ce qui nous attendait contre le Chili, c’est-à-dire ne pas jouer un jeu trop ouvert, ce qui nous a permis de jouer sur notre garde et nous a évité une deuxième raclée monumentale.

    • Le 20 juin à 08:20, par Bobill En réponse à : Lions indomptables : Les leçons d’une défaite

      Mon cher Camerondiazz, ne crois-tu pas que cette raclée a eu un impact psychologique sur nos joueurs aux vues de notre première mi-temps timorée ? Il était évasif dans leur jeu et au delà de la psychologie, on a tous vu qu’ils étaient physiquement à court en fin de match. La saison était longue et gagner une Can demande un tonus physique et psychologique énorme, qui nous manque peut-être actuellement. En tout cas attendons la suite, mais au regard de notre évolution, le nouveau football est très rude et nous avons aussi gagné la Can, car nous faisons partie des nations africaines, qui ont adoptées ce football d’athlétisme physique prôné par l´Allemagne. Crois-tu que c’est sur l’effet du hasard, qu´il font une nouvelle expérience ? Il faut contrer les nations, qui jouent la possession de balle et la tergiversation en longueur, en largeur et en profondeur : une longue balle techniquement bien travaillée et boum but. Pendant que certains utilisent le télégramme, certains utilisent l’internet haut débit en passant par satellite. Tu vois ce que je veux dire....?

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin à 07:03, par camerondiazz En réponse à : Lions indomptables : Les leçons d’une défaite

    @footfootfoot tu n’es qu’un footix de bistrot
     !!

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches