Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Mobilisation

Les élites de la Mifi lâchent Racing

Camfoot

Leur absence a été remarqué à la rencontre organisée ce mardi 9 mai 2017 par le gouverneur de la région de l’Ouest, à l’effet de collecter des fonds pour renflouer les caisses du club

Le 9 mai 2017
commentaires

Racing FC de Bafoussam est loin d’être sorti de l’auberge. Confortablement assis sur le fauteuil de premier relégable du championnat national Ligue 1 depuis quelques journées, le quadruple champion du Cameroun (1989, 1992, 1993 et 1995) se trouve en plus confronté à une crise de trésorerie. L’espoir de ses dirigeants de voir la lumière ce mardi 9 mai 2017 s’est évaporé. En effet, mis au courant de la difficile conjoncture du principal club de sa région, le gouverneur de l’Ouest s’est engagé à mobiliser les élites et opérateurs économiques afin de les convaincre à soutenir Racing FC. Mais cette rencontre s’est soldée par un échec. En effet de toutes les personnalités convoquées, aucune n’était présente.

2 200 000 Fcfa levés

L’absence des personnalités attendues dont le richissime opérateur économique Sylvestre Ngouchinghe laissaient présager de mauvais signes. Dans la salle, on commençait à susurrer que les dirigeants de Racing rentreront bredouille. Heureusement certaines personnalités avaient laissé des enveloppes à leurs représentants. La communauté urbaine de Bafoussam de Bafoussam a laissé une enveloppe d’un million Fcfa. Pareil pour le président d’honneur Samuel Wembé. Le gouverneur de la région de l’Ouest, lui, a apporté une contribution en espèces de 200 000 Fcfa. Soit un total de 2 200 000 Fcfa. Le patron de la région a félicité l’équipe dirigeante en poste dans la gestion transparente du club. « Quand vous donnez votre argent, vous avez la certitude que ce sera bien géré », a-t-il assuré. Il s’est d’ailleurs porté garant de poursuivre le plaidoyer auprès des élites et opérateurs économiques de ou basé à Bafoussam, de soutenir Racing FC. Pour lui, le rôle socio-économique de ce club dans capitale de la région de l’Ouest est si important qu’une descente en Ligue 2 aurait de conséquences non négligeables.

Gaël Tadj, à Bafoussam


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches