Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Assistance

Les conseils de Gérémi Njitap aux jeunes footballeurs

Camfoot

Dans le cadre de ses tournées avec l’équipe cadre du Synafoc dont il en est le président, l’ancien milieu de couloir des Lions Indomptables s’est accordé quelques minutes avec les joueurs de Racing FC. Il a discuté avec eux de la signification d’être joueur de football, de ce que veut dire travail et discipline, avant de leur faire don de quelques conseils. Morceaux choisis...

Le 21 juin 2017
commentaires

« Nous sommes venus vous rendre visite. Cette visite est assez particulière et même spéciale pour moi et toute ma délégation. Pour moi parce que je suis plein d’émotions. J’ai fait mes débuts ici. Ce stade (municipal de Bafoussam-Bamendzi, ndlr) est significatif pour moi. Et me voici de l’autre côté en tant que responsable ou dirigeant. Nous sommes venus vous féliciter pour tous les efforts et les sacrifices que vous consentez au quotidien en venant vous entraîner. Nous sommes venus vous encourager par ce que pour moi, vous avez choisi le plus beau métier du monde qu’est le football. Vous êtes jeunes, vous avez votre avenir devant vous ; vous allez probablement devenir footballeur professionnel à l’étranger ; certains de vous vont probablement défendre les couleurs des équipes nationales. C’est tout le mal qu’on peut vous souhaiter.

Mais pour y arriver, je vous dis de beaucoup travailler. Quand je dis travailler, je parle des entraînements où il faut travailler dur. Il faut être ambitieux, il faut croire en vos potentialités. Il faut être discipliné. Etre discipliné pour moi est la clé. Un footballeur qui est indiscipliné se fait rapidement rattraper par ses frasques. Lorsque je parle de la discipline, je peux prendre un exemple. Lorsqu’on fixe l’heure de l’entraînement à 10 heures, vous et vous arrivez à 10 heures pile ou plus, ce n’est pas normal. Un joueur ambitieux doit être aux entraînements à 9 heures 30 minutes, pourquoi pas 9 heures pile, commencer à s’apprêter pour être à la disposition de ses entraîneurs.

Il y a ce qu’on appelle entrainement invisible. C’est quoi l’entrainement invisible ? Lorsque vous rentrez après avoir terminé une bonne séance d’entrainement, vous savez qu’il faut se reposer, il faut récupérer. Mais pour certains joueurs (moi-même je suis passé par là), c’est l’occasion de boire trois, quatre voire cinq bières. Mais vous ignorez que votre outil de travail, c’est votre organisme et par conséquent qu’il mérite d’être entretenu. C’est de ça que je parle quand je fais allusion à la discipline.

Au quartier, vous avez toutes les "petites". Après avoir marqué un but le weekend, vous êtes appréciés et c’est toutes les "petites" qui vous courent après ; et il faut les satisfaire. Ce n’est pas bien.

J’insiste. Vous êtes jeunes, vous avez votre avenir devant vous. Il faut être discipliné. Je dirai qu’il faut aussi des conseils. En plus des conseils que vous prodiguent vos encadreurs, le Synafoc que je représente aujourd’hui, est là pour vous. Le Synafoc c’est votre maison. Il est dirigé par des anciens joueurs qui ont de l’expérience et qui sont qualifiés dans tous les domaines de votre métier  ».

Propos recueillis par Gaël Tadj


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches