Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Actualités
  • La nouvelle normalisation ne veut pas entendre parler de prorogation

La nouvelle normalisation ne veut pas entendre parler de prorogation

Elle se veut humble et se porte vers l’atteinte des objectifs

Le président de la nouvelle équipe de normalisateurs, qui a pris ses quartiers dans les locaux de la Fecafoot à Tsinga, a été très clair dans son premier dialogue avec le personnel : « l’équipe qui vient se joindre à vous aujourd’hui a, avec vous, une obligation de résultat ». Il s’est assuré que tout le monde comprenne bien l’importance de leur mission : « Notre pays nous regarde. Je devrais dire, le monde entier nous regarde... »

Le 11 septembre 2017
commentaires

Verbatim :

« Aujourd’hui, nous avons tous ensemble une très lourde responsabilité qui nécessite des sacrifices incommensurables de la part de tout le monde. Notre pays nous regarde. Je devrais dire, le monde entier nous regarde. Si nous nous sentons véritablement camerounais, si nous aimons vraiment le Cameroun, il n’y a rien que nous ne puissions pas faire. Ce n’est pas le travail d’une personne. Certes, c’est le Comité de Normalisation qui en a la responsabilité mais c’est le travail de tous. Personne au monde ne peut faire ce travail seul. C’est la raison pour laquelle je voudrais exhorter les uns et les autres au travail.

Nous aurons l’occasion de voir de manière un peu plus large comment nous organiserons le travail. Mais sachons que nous n’avons pas droit à l’erreur. L’équipe qui vient se joindre à vous aujourd’hui, a, avec vous, une obligation de résultat. Je suis un avocat. Les obligations auxquelles j’ai été habituées depuis que je travaille sont des obligations de moyens. Je suis aujourd’hui confronté à une situation où nous avons une obligation de résultat. Faisons tout ce qui est en notre possible. Allons au-delà de nous-mêmes pour réussir notre mission.

Je ne voudrais pas entendre parler de prorogation ici. Vous avez des personnes devant vous qui vont abandonner leur travail pendant six (06) mois.

Merci beaucoup pour cet accueil, nous comptons énormément sur vous. Nous sommes des personnes extrêmement ouvertes, et n’hésitez pas à nous approcher. On n’est jamais grand pour un conseil. »

DMC/FECAFOOT


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 11 septembre à 17:16, par Footfootfoot En réponse à : La nouvelle normalisation ne veut pas entendre parler de prorogation

    « Je ne voudrais pas entendre parler de prorogation ici »

    Mr. Happi je vois que c’est les gros mots comme prorogation que vous etes aller crier a Tsinga (j’ais du aller chercher ce mot dans un dictionaire pour voir de quoi il parlait) . Vous n’etes plus devant la cour de justice pour utiliser ce genre de mots, vous etes sur que vos collegues ont compri ce que vous vouliez dire ? La ou vous etes actuellement ces des termes de foot qu’on attend de vous, par example ; ces moulleurs la, ce nullard de coatch, manque d’infrastructures... Bref une des choses que les fans des Lions attendent de toi est de virer Brousse le plus rapidement possible.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 17:15, par sanni orou pibou En réponse à : La nouvelle normalisation ne veut pas entendre parler de prorogation

    Merci monsieur le Président on sent que toi tu es venu pour travailler et non pour regler des comptes comme certains le souhaitent ! bonne chance !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches