Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Enow Ngachu : « La Fécafoot va nous accompagner »

Camfoot

Installé ce jour dans ses nouvelles fonctions de Directeur général de l’Anafoot, le désormais ancien sélectionneur des Lionnes indomptables, est conscient de l’immensité et de la complexité de la tâche qui l’attend. Volontaire et patriote, il promet de bosser en synergie avec la Fédération camerounaise de football pour être à la hauteur des attentes.

Le 5 juin 2017
commentaires

Son costume gris taillé sur mesure, sa cravate blanche rayée de bleu et ses lunettes optiques lui donnent les allures d’un vrai « Boss ». Il va d’ailleurs s’habituer à cet accoutrement qui sied aux responsables de son rang. Pour un bon moment, il va oublier son survêtement Puma aux effigies de la sélection nationale féminine et ses tennis de sports pour savourer le confort d’un bureau climatisé en longueur de journée. Pour lui rendre la tâche facile, il se chargera de recruter une assistante de direction. Paul Biya en a décidé ainsi. Carl Enow Ngachu est un homme nouveau et différend, du moins selon le décret présidentiel qui l’a nommé. Même si les centaines de « Félicitations Dg » qu’il reçoit de toutes parts, ne lui ont pas ôté son sourire et sa bonne humeur légendaires. Bon blagueur, personnage affable, son nouveau statut n’a rien enlevé à sa nature, à son tempérament, à son savoir-vivre au sein de cette famille du football où il a connu la gloire et la défaite quelques fois.

Etablir l’organigramme

Face à la presse au terme de la cérémonie d’installation, l’ancien dresseur des Lionnes sait que rien ne sera aisé dans ses nouvelles fonctions. Il faudra bosser dur pour ne pas décevoir. « Nous allons tout faire pour ne pas le décevoir. Les missions de l’Anafoot sont énormes. C’est au niveau des jeunes joueurs, il faut les former pour qu’ils soient les athlètes de haut niveau, former les formateurs. C’est une tâche énorme. Pour le moment, il faut travailler sur les textes, il faut travailler sur l’organigramme et travailler sur certains statuts », annonce-t-il. Né le 21 février 1975 à Pali, petite localité du département de la Manyu (province du Sud-ouest), ce digne fils de Banyangue qui a pour crédo : probité, rigueur et effort, sait pouvoir compter sur la Fécafoot, partenaire incontournable de l’Anafoot. « Je peux vous rassurer qu’il n’y aura pas de problème étant donné que la Fédération camerounaise de football va nous accompagner. N’oubliez pas que pour qu’un diplôme soit reconnu au niveau international, il doit être signé par la Fécafoot. Nous envisageons beaucoup de choses avec la fédération. Pour ce qui est de l’équipe nationale. C’est dommage parce qu’on avait une belle équipe. On s’était fixé certains objectifs. C’est un nouveau challenge qui s’ouvre à moi et je vais me donner à 100% comme je fais partout où je passe  », promet-il. Bon vent Dg !

C.D.


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches